24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée mondiale contre l’ostéoporose, le 20 octobre 2013

La Journée mondiale contre l’ostéoporose, organisée chaque année le 20 octobre, est dirigée par la Fondation internationale contre l’ostéoporose (IOF). On estime que 200 millions de femmes dans le monde sont concernées par l’ostéoporose, une maladie qui fragilise les os et les rend facilement sujets aux fractures.

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’ostéoporose organisée le 20 octobre, l’IOF appelle les femmes à prendre des mesures pour préserver leur santé osseuse.

Les fractures dues à l’ostéoporose aboutissent souvent à une souffrance, une immobilisation et une dégradation de la qualité de vie, ainsi qu’à une mort prématurée. Chez les femmes âgées de plus de 45 ans, l’ostéoporose est à l’origine d’un nombre de journées d’hospitalisation supérieur à celui dû à de nombreux autres troubles, dont le diabète, les crises cardiaques ou le cancer du sein.

   On estime que 200 millions de femmes dans le monde sont concernées par l’ostéoporose. Le vieillissement de la population contribuera en outre à une augmentation spectaculaire de ce chiffre.  » L’ostéoporose représente une menace sérieuse pour la santé des femmes. Dans le monde entier, une femme de plus de 50 ans sur trois souffrira d’une fracture due à l’ostéoporose, a déclaré le professeur John A. Kanis, président de l’IOF

 L’IOF recommande cinq stratégies essentielles à la préservation de la qualité des os et de la force musculaire en fin de vie :

 1) S’exercer de 30 à 40 minutes, trois à quatre fois par semaine, et respecter un mélange d’exercices d’impact et de renforcement musculaire. Avec l’âge, les exercices de renforcement musculaire(par exemple à l’aide d’élastiques ou d’appareils de musculation) deviennent de plus en plus importants.

2) Suivre un régime alimentaire sain pour les os, comprenant suffisamment de calcium alimentaire et de protéines, avec suffisamment de fruits et de légumes pour compenser le besoin accru en protéines. Absorber suffisamment de vitamine D par l’intermédiaire du rayonnement solaire, de l’alimentation et de l’ingestion de compléments si nécessaire.

3) Éviter les mauvaises habitudes telles que le tabagisme et la consommation excessive d’alcool, et maintenir un poids corporel sain. Les femmes souffrant d’insuffisance pondérale sont plus exposées, par rapport à celles dont l’indice de masse corporelle s’inscrit dans la moyenne.

4) Identifier de potentiels facteurs personnels susceptibles d’augmenter l’exposition au risque d’ostéoporose. Les facteurs de risque communs incluent la ménopause précoce avant l’âge de 45 ans, la prise de glucocorticoïdes, la polyarthrite rhumatoïde, les troubles de l’absorption (par exemple la maladie coeliaque ou la maladie de Crohn), une fracture de fragilité antérieure ou des antécédents familiaux d’ostéoporose et de fractures. Un test d’exposition au risque est disponible sur le site Internet de l’IOF à l’adresse : http://www.iofbonehealth.org

5) La ménopause est la période qui nécessite une évaluation médicale de votre état de santé osseuse. Demandez une évaluation du risque de fracture (par exemple FRAX) et, le cas échéant, passez un test de densité minérale osseuse. Si un traitement vous est prescrit, veillez à respecter votre thérapie.

 Le site de la Journée mondiale contre l’ostéoporose

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 octobre 2013