24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Jambes qui picotent ? Et si c’était un syndrome des jambes sans repos.

Vous ressentez régulièrement comme des fourmillements dans vos jambes, surtout le soir ou la nuit ? Peut-être souffrez vous du syndrome des jambes sans repos. Autrement appelé la maladie de Willis Ekbom, il se caractérise par des picotements ou démangeaisons et dans les cas sévères, et très sévères, par de réelles douleurs telles que des décharges électriques, sensations de torsion ou d’écrasement des membres, qui peuvent très vite devenir insupportables.

Ces symptômes apparaissent uniquement pendant les périodes de repos ou d’inactivité et ont tendance à s’aggraver le soir et la nuit. Dans les formes les plus sévères, ils apparaissent également tout au long de la journée, dès que le patient tente de se reposer.

Les causes du syndrome des jambes sans repos restent assez mal connues. Il s’agit toutefois d’un trouble neurologique qui impliquerait un dysfonctionnement d’un neurotransmetteur: la dopamine. Il y a aussi un facteur héréditaire, car on retrouve souvent la maladie sur plusieurs générations d’une même famille. Certaines carences en fer (ferritine) ou en vitamines, B12 ou B9 notamment, et des maladies chroniques, comme le diabète ou l’insuffisance rénale peuvent également être des facteurs déclencheurs ou aggravants.

Pour vous informer :
Association France EkbomLe lundi 23 septembre 2013 aura lieu la seconde Journée internationale du syndrome des jambes sans repos. Pour l’Association France Ekbom, c’est l’occasion de sensibiliser le grand public sur cette maladie encore méconnue mais qui touche pourtant 8,5% de la population française (soit plus de 5 millions de personnes). Les 21, 22 et 23 septembre 2013, plusieurs dizaines de bénévoles se mobiliseront dans toute la France pour répondre aux interrogations du grand public sur la maladie de Willis-Ekbom.
> Retrouvez plus d’informations sur le site de l’Association France Ekbom

Morgane Boileau

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 septembre 2013