24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Huiles essentielles : le b.a.-ba à comprendre

De plus en plus utilisées autant pour soigner le corps que l’esprit, les huiles essentielles participent à améliorer notre bien-être général. On parle alors de phytothérapie et d’aromathérapie. Mais que sont les huiles essentielles, à quoi servent-elles et comment les utiliser ?

Pour profiter des bienfaits des huiles essentielles, les solutions sont multiples tant qu’on n’utilise une huile essentielle de qualité. Que vous optiez pour une diffusion à bas prix ou la prise de gouttes dans un verre d’eau, le tout est de choisir la « bonne » huile essentielle et au bon moment.

Les huiles essentielles, qu’est-ce que c’est ?

Pour extraire de l’huile essentielle d’une plante, on soumet des composés de cette plante (racine, écorce, fleur…) au procédé de distillation, c’est-à-dire une extraction par vapeur d’eau. On obtient alors un liquide, appelé « huile essentiel ». Cependant, comme les agrumes sont sensibles à la chaleur, elles font exception. Leurs huiles essentielles sont, elles, extraites par pression à froid de leurs écorces ou de leurs zestes.

En matière d’aromathérapie, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) les définit ainsi : « Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. »

A quoi servent les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont utilisées depuis l’Antiquité. On s’en servait alors pour repousser certaines épidémies, embaumer les corps ou encore soigner des plaies. Ce sont probablement les peuples d’Asie et d’Inde qui ont été les premiers à les classifier et les considérer comme des remèdes et des soins cosmétiques. L’aromathérapie telle que nous la connaissons aujourd’hui est née à partir des années 1920 avec les découvertes du chimiste lyonnais René Maurice Gattefossé.

Les plantes possèdent certains principes actifs capables de soulager, de soigner, voire de guérir, certains maux. Elles participent ainsi à repousser les virus, renforcer le système immunitaire ou encore aider à soulager des maux de ventre. On les retrouve aussi en solution antistress. Leur champ d’intervention est très vaste.

Sous quelles formes peut-on les utiliser ?

Ne vous méprenez pas. Cet extrait végétal n’est pas forcément huileux. Les huiles essentielles ne s’utilisent pas seules. On parle souvent de « gouttes » d’huiles essentielles puisqu’elles prennent la forme d’un liquide. Ce liquide est mélangé à un autre composant pour être transmis à l’homme. Résultat, les huiles essentielles sont la plupart du temps proposées sous la forme d’un flacon avec un bouchon pipette. Mais on peut aussi les retrouver directement intégrées dans une crème cosmétique à application locale ou bien dans des capsules compatibles avec certains diffuseurs.

On les utilise sous trois formes : elles peuvent être inhalées (à l’aide d’un diffuseur), bues (coupées avec de l’eau) ou encoure appliquées sur la peau (via une crème).

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 novembre 2017