24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Hépatite C : les traitements innovants bientôt accessibles à tous

À l’occasion de l’ouverture de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites virales, Marisol Touraine a annoncé l’accès universel aux nouveaux traitements contre l’hépatite C.

« Le progrès thérapeutique permet aujourd’hui de guérir l’hépatite C. Les nouveaux traitements disponibles sur le marché sont, à ce titre, porteurs d’espoir pour les 500 000 personnes atteintes de cette maladie en France. En dépit de leurs prix élevés, nous avons traité 30 000 patients, dont l’état de santé était particulièrement préoccupant. Nous devons aujourd’hui aller plus loin et garantir l’accès de tous les malades à ces traitements. (…) », a déclaré ce mercredi la ministre de la Santé.

Conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), ces traitements sont actuellement réservés en priorité aux patients dont l’état de santé est le plus préoccupant. Désormais,  « chaque malade qui le souhaite pourra en bénéficier », indique le ministère dans un communiqué. « 

Hépatite C : les traitements innovants bientôt accessibles à tous Ainsi, les patients F2, des patients transplantés ou en attente de greffe ainsi que des populations vulnérables tout stade de fibrose confondu, feront l’objet d’un arrêté d’extension, après avis de la commission de la transparence, dans les prochains jours. Pour tous les autres patients infectés par le VHC, les F0 asymptomatique et F1, la ministre a saisi la semaine dernière la HAS dont l’avis est obligatoire. Marisol Touraine a également précisé que la HAS doit lui remettre, pour le mois de septembre, ses recommandations sur les modalités de mise en oeuvre de l’accès universel au traitement.

Une renégociation du prix
 Concernant le prix prix élevé de ces nouveaux traitements (12 semaines de sofosbuvir coûtent 40 000 euros), la ministre a demandé au Président du Comité économique des produits de santé (CEPS) de mener de nouvelles négociations avec les industriels. »Le temps est venu pour la France de renégocier ces prix. L’extension des indications et l’arrivée de médicaments concurrents doivent permettre de faire diminuer le prix des traitements », a déclaré Marisol Touraine.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 mai 2016