24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

DMLA : Journées Nationales d’Information et de Dépistage du 22 au 26 juin 2015

Chute brutale de la vision, tache au centre de la vision, ternissement des couleurs, oi encore sensation de moindre luminosité… il est parfois difficile de reconnaître très tôt les premiers symptômes de la DMLA.

Les 9èmes Journées Nationales d’Information et de Dépistage de la DMLA se déroulent du 22 au 26 juin 2015.  Leurs objectifs principaux : faire mieux connaître les signes d’alerte de la maladie et inciter dès 55 ans au dépistage.

Cette nouvelle édition met l’accent sur « l’invisibilité de la maladie ». En effet, c’est bien
là le défi à relever : parvenir à dépister la DMLA au plus tôt, avant même que les premiers
symptômes n’apparaissent et que la rétine ne soit atteinte.

Une maladie qui évolue souvent à bas bruit…
Tout commence généralement par une maculopathie liée à l’âge (MLA), qui est le plus souvent
asymptomatique et pourra ensuite évoluer, ou non, vers une DMLA. Dans un certain nombre de cas, la
DMLA elle-même peut évoluer pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, sans signe apparent.

Dans le cas d’une DMLA humide, des petits vaisseaux sanguins se multiplient silencieusement sous la rétine… Un grand nombre de patients peuvent ainsi continuer à mener une vie normale sans savoir qu’ils sont porteurs d’une DMLA. Puis un jour, ils vont ressentir un ou plusieurs symptômes : une chute brutale de la vision, une tache (scotome) au centre de la vision, un ternissement des couleurs, une sensation de moindre luminosité, une impression de brouillard ou de flou, une ondulation des lignes droites, la sensation de lettres manquantes dans un texte ou des difficultés à percevoir les détails. Or, lorsque ces signes sont là, la rétine est déjà endommagée.

Inciter les plus de 55 ans à se faire dépister…chaque année !
Le deuxième enjeu de ces Journées est de favoriser le dépistage annuel systématique des personnes âgées de plus de 55 ans. Parce que c’est l’âge à partir duquel le risque augmente de façon significative, mais aussi parce qu’aucun traitement ne permet de guérir définitivement d’une DMLA. Les traitements
existants peuvent tout au plus ralentir le rythme de progression de la maladie.

Pour systématiser et faciliter ce dépistage, durant la dernière semaine de juin, des médecins et services
hospitaliers partenaires de l’événement recevront, sur rendez-vous, les personnes qui souhaitent bénéficier d’un examen du fond d’oeil. Cet examen permettra d’identifier les patients qui seraient atteints sans le savoir ou ceux qui présenteraient un risque élevé de développer la maladie. Pour connaître la liste des ophtalmologistes et des services participant aux journées DMLA, leurs coordonnées et les plages horaires dédiées, il suffit de consulter le site www.journees-dmla.fr ou de téléphoner au : 0800 00 24 26.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 juin 2015