24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Des niveaux alarmants d’obésité et de surpoids chez l’enfant selon l’OMS

Un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme sur  les niveaux alarmants d’obésité et de surpoids chez l’enfant à l’échelle mondiale. Au moins 41 millions d’enfants de moins de 5 ans sont ainsi en surpoids ou obèses.

En effet, selon l’OMS, la prévalence du surpoids chez les enfants de moins de 5 ans a augmenté entre 1990 et 2014, de 4,8% à 6,1%, le nombre des enfants affectés passant de 31 millions à 41 millions au cours de cette période pendant laquelle, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, le nombre des enfants en surpoids a plus que doublé, de 7,5 millions à 15,5 millions. En 2014, près de la moitié (48%) des enfants en surpoids ou obèses de moins de 5 ans vivaient en Asie et un quart (25%) en Afrique. Sur ce continent, le nombre des enfants de moins de

Selon le rapport, de nombreux enfants grandissent de nos jours dans des environnements propices au gain de poids et à l’obésité. Causée par la mondialisation et l’urbanisation, l’exposition à des environnements mauvais pour la santé (obésogènes) augmente dans les pays à revenu faible, intermédiaire ou élevé et dans tous les groupes socio-économiques. La commercialisation d’aliments nocifs pour la santé et de boissons non alcoolisées a été reconnue comme l’un des principaux facteurs de l’augmentation du nombre des enfants obèses ou en surpoids, notamment dans les pays en développement.

Des recommandations aux gouvernements

Le rapport propose une gamme de recommandations à l’intention des gouvernements pour renverser la tendance dans cette tranche d’âge. Parmi elles, il recommande de favoriser la consommation d’aliments sains en mettant en œuvre des programmes complets et en diminuant celle des aliments nocifs pour la santé et des boissons sucrées non alcoolisées (par exemple par le biais d’une taxation efficace sur les boissons sucrées et en jugulant la commercialisation des aliments nocifs). Le rapport préconise également de favoriser l’activité physique et de réduire les comportements sédentaires chez les enfants et les adolescents.

Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de nourrissons et de jeunes enfants en surpoids atteindra 70 millions à l’horizon 202, prévient l’OMS.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 février 2016