24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Déforestation du Plateau d’Avron : la mairie de Neuilly-Plaisance en colère

La mairie et les habitants de Neuilly-Plaisance en Seine-St-Denis sont écœurés. Delphine Batho et Cécile Duflot (pourtant ministres écologistes…) ont préféré sauver un pylône électrique plutôt qu’une forêt pourtant classée. En juillet dernier, elles ont en effet signé un arrêté ministériel au profit de la société RTE (Réseau de Transport d’Electricité) actant la déforestation de près de 2 hectares du parc du Plateau d’Avron. Résultat aujourd’hui : 200 arbres en moins, une faune et une flore en danger, un espace boisé classé largement dénaturé…

Les 200 arbres du Plateau d’Avron ont succombé aux coups des bulldozers. Le havre végétal du plateau d’Avron a perdu face au géant RTE. Avec l’aval de l’Etat, la justice a préféré la solution la plus radicale. Pourtant, il suffisait d’opter pour des solutions respectueuses de l’environnement (enfouissement des lignes électriques, déplacement des pylônes hors de la zone classée…). La Mairie de Neuilly-Plaisance a multiplié les arguments et les actions en justice pour éviter ce massacre. Avant même qu’elle puisse avoir recours au Conseil d’Etat pour un référé suspension comme dernier espoir, RTE a accéléré les travaux pour les terminer avant l’audience. Le Plateau d’Avron s’est donc vu amputé de 2 hectares de forêt. Et par ricochet, des espèces animales et végétales rares sont maintenant en danger ; comme par exemple l’alisier de Fontainebleau ou encore le géranium rouget-luisant.

Comble du ridicule : selon la mairie de Neuilly Plaisance, près d’1 million d’euros va être prélevé sur les factures EDF des consommateurs pour financer l’opération. Même si le plateau d’Avron est aujourd’hui bien dénudé, les habitants continuent le combat autour d’un seul objectif commun : éviter que d’autres forêts françaises ne subissent le même sort. C’est pourquoi Christian DEMUYNCK, maire de Neuilly Plaisance, a choisit de maintenir ses deux recours devant le Tribunal administratif de Montreuil et le Conseil d’Etat. Son but ultime : obtenir la suppression de l’arrêté préfectoral qui autorise le déclassement de l’Espace Boisé Classé du Plateau d’Avron. Rappelons qu’il se situe à quelques mètres seulement d’une zone Natura 2000…

Si vous aussi êtes indigné et souhaitez éviter un futur gâchis du même ordre, n’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux. Le saccage de la Forêt du Plateau d’Avron pourrait ainsi devenir l’emblème contre la déforestation française.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 janvier 2013