L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, aujourd’hui Anses) annonçait fin 2009 le lancement d’un dispositif national de vigilance  sur les compléments alimentaires. Prévu par  la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires, ce dernier comprenait la déclaration, par les professionnels de santé, des effets indésirables chez les consommateurs.

Rappel des faits

En juillet 2009, la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) a confié à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments « la mise en oeuvre du système de vigilance sur les nouveaux aliments, les compléments alimentaires, les aliments qui font l’objet d’adjonction de substances à but nutritionnel ou physiologique ainsi que sur les produits destinés à une alimentation particulière ».

Ainsi, un décret d’application fixera, au premier semestre 2010, les modalités de mise en oeuvre de ce système de vigilance.  L’Agence débute cette mission par une phase pilote sur la vigilance des compléments alimentaires qui devrait permettre de mieux identifier les effets indésirables liés à leur consommation.

Ce dispositif comprend la déclaration, par les professionnels de santé, des effets indésirables observés chez les personnes ayant consommé des compléments alimentaires. Ces déclarations, préservant l’anonymat du consommateur, seront adressées via internet ou par voie postale à l’Afssa.

Elles seront analysées au sein d’un comité technique constitué de représentants des principales organisations en charge de vigilance et de surveillance en France, en interrogeant, si nécessaire, les partenaires de l’Agence au niveau européen et ses comités d’experts spécialisés.

Dès aujourd’hui, les professionnels de santé peuvent avoir accès au dispositif de vigilance sur le site de l’Afssa. Au cours du premier semestre 2010, l’Agence précise qu’elle « mettra en place les actions nécessaires pour leur permettre de participer pleinement à la vigilance de ces produits et plus largement à celle des aliments visés par la loi. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Autopartage : les Français à la traîne De quoi s’agit-il ? L'autopartage est un service simple, pratique et économique qui complète les modes alternatifs à la voiture individuelle : marche ...
Grippe H1N1 : un dispositif de surveillance des ef... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Les médicaments aux extraits de Ginkgo biloba peu ... Lors de sa séance du 3 novembre 2011, la Commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Affsaps a conclu que le rapport bénéfice / risque ...
Quels compléments alimentaires pour entretenir sa ... Les sportifs en quête d’une musculature parfaite consomment régulièrement des compléments alimentaires. Mais lesquels choisir pour une musculature plu...
Résultats de l’enquête « Les Français, le dé... OpinionWay vient de publier les résultats de son étude « : « Les Français, le développement durable et les médias – saison 2 ». En effet, l’institut d...
Compléments alimentaires : attention aux effets in... Alors que le marché des compléments alimentaires est en expansion, son chiffre d’affaires dépassant 1,3 milliard d’euros en 2013, l'Anses appelle à la...
Médicaments: l’UFC–Que Choisir pour la fin du mono... L'association UFC–Que Choisir s'est prononcée jeudi pour une "libéralisation de l'automédication". Elle estime ainsi que pour dynamiser ce marché, il ...
Vaccination : une concertation citoyenne en trois ... La ministre de la santé, Marisol Touraine, a présenté mardi 12 janvier 2016 son plan d’action afin de rénover de la politique vaccinale en France. La ...
Les compléments alimentaires qui guérissent On trouve aujourd'hui, en parallèle des traitements conventionnels (médicaments), de plus en plus de produits innovants sous l'appellation « complémen...
Vaccins H1N1 : des effets indésirables sous survei... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Médicaments sans ordonnance : 13% des Français ach... Selon une enquête Ifop réalisée pour le réseau de vente Pharmaket.com, qui regroupe sur son site des pharmacies agréées, plus d'un français sur dix, a...
On perd du poids en automne ? Certaines méthodes pour maigrir restent coûteuses. S’inscrire dans un club de sport à 300€ l’année, avoir recours à un coach sportif en s’achetant un ...
Shiitake : un champignon à ne pas consommer cru La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), vient de mettre en garde contre la consommation ...
Vente de médicaments sur internet : l’Autori... L’Autorité de la concurrence a publié mercredi un avis défavorable sur le projet d’arrêté du gouvernement concernant la vente en ligne de médicaments....
Médicaments sur internet : attention, danger ! De nombreux sites Internet proposent la vente en ligne de médicaments, et certains d’entre eux proposent de fournir sans ordonnance des médicaments qu...
Plus de 50% des médicaments vendus sur Internet se... Selon l'OMS, la contrefaçon concerne aujourd’hui 10 % du marché mondial, soit 45 milliards de dollars ( 36,6 milliards d’euros). Un médicament sur 10 ...