24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Comment soigner un rhume naturellement

L’automne est là avec son taux d’humidité, de chauds et froids, pire encore, de nez d’enfants qui coulent… Il est grand temps de faire le point sur comment soigner un rhume naturellement. Ail, thym et eau de mer deviendront vos alliés cet hiver !

L’ail, un anti-infectieux pour lutter contre les rhumes  !

Riche en vitamines C, en magnésium, en calcium, en potassium et en oligo-éléments, la petite gousse blanche est pleine de ressources. De tous les végétaux de la famille des Allium, l’ail est surtout celui qui contient le plus de composés organosoufrés, en particulier l’aliine. Dès que l’on coupe, broye ou écrase de l’ail, cette molécule abondante dans la gousse se transforme en allicine, qui se transforme à son tour en une trentaine d’autres composés. Ces molécules nouvellement formées ont la particularité non seulement de ne pas passer inaperçues olfactivement mais seraient également responsables de la plupart des vertus thérapeutiques de l’ail.

Si l’action de l’ail sur les grandes pathologies tel que le cancer ou les maladies cardio-vasculaires est souvent mise en avant, ses vertus tonifiantes, antimicrobiennes et anti-infectieuses méritent aujourd’hui un intérêt tout particulier.
En effet, l’allicine possède un pouvoir naturel antibiotique et antiviral permettant d’agir efficacement contre les infections respiratoires hivernales. Ainsi l’an passé, les Chinois, fervents adeptes de la médecine naturelle, se seraient rués sur cette plante miraculeuse alors que la grippe sévissait. Une surconsommation si importante qu’elle aurait contribuer à faire grimper les cours de l’ail de façon spectaculaire !

Le thym, un antiseptique naturel en infusion

Le thym est antiseptique naturel très efficace contre les infections respiratoires. N’hésitez pas à boire plusieurs infusions par jour pendant votre rhume. Pour varier les plaisirs, vous pouvez le mélanger avec du miel, qui au passage vous adoucira votre gorge probablement irritée, ou bien le couper avec quelques rondelles de citron.

Les lavages de nez à base d’eau de mer

Pour venir à bout d’un rhume, pas de secret : il faut surtout vider son nez pour évacuer un maximum de sécrétions et surtout qu’elles ne tombent pas sur les bronches (pour éviter une bronchite) ou dans les conduits auditifs (pour éviter une otite). Le mieux : utilisez des solutions nasales que vous trouverez en pharmacie ou parapharmacie. Elles sont très efficaces. Il s’agit de sprays d’eau de mer, permettant un lavage efficace et en douceur. Par exemple, Stérimar en propose de toutes les formes et pour tous les âges (bébé, enfant, adulte…) : faites votre choix ! Leur avantage : chaque dose Stérimar est délivrée aseptiquement. Un système de valve anti-reflux évite les entrées d’air dans le flacon. La solution reste ainsi aseptique et ce, jusqu’à son épuisement. Les produits Stériumar s’utilisent donc sans risque jusqu’à sa date de péremption (3 ans) même après plusieurs utilisations. Economique !

A ne pas négliger : le rôle des mouchoirs à usage unique !

Et oui, nous ne le répèterons jamais assez. Fini le temps des mouchoirs en tissu. Lorsque vous avez un rhume, utilisez des mouchoirs en papier. Mais attention : vous devez jeter chaque mouchoir après chaque utilisation ! Ce n’est pas le moment de faire de fausses économies. Interdit de laisser traîner dans la poche un mouchoir qui aurait « peu » servi. Sinon, les germes vont continuer à se développer dans votre poche et vlan, dès que vous glisserez votre main dedans, vous vous recontaminerez vous-même… Ce serait dommage après tant d’efforts !

Si votre rhume persiste, ou en cas de doute, prenez conseil auprès de votre pharmacien ; en cas de fièvre, consultez votre médecin.

Morgane Boileau
Sources : ANI (association nationale interprofessionnelle de l’ail), Stérimar

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 septembre 2010