24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Cabines de bronzage : 60 Millions de consommateurs souhaite leur interdiction

60 Millions de consommateurs appelle les autorités sanitaires à s’engager vers l’interdiction des cabines de bronzage. Selon une enquête publiée dans son numéro de février, la revue dénonce le « laxisme coupable » de certains professionnels quant aux mises en gardes sur la dangerosité des ultraviolets.

Pour réaliser son enquête, le magazine de l’Institut national de la consommation (INC), a envoyé des clientes mystères dans 50 centres de bronzage répartis dans cinq grandes villes (Lille, Lyon, Marseille, Paris et Strasbourg). Pour ces l’ensemble des enquêtrices, le recours aux UV artificiels présentait des risques élevées. En effet, certaines étaient enceintes de cinq mois minimum. D’autres avaient un phototype (peau, cheveux et yeux clairs) qui entraînait une sensibilité accrue aux UV.

Selon le magazine, plus de 80% des femmes à peau claire ont pu accéder à une cabine sans recevoir de mise en garde de la part des salariés des cabines et cela malgré leur risque élevé de mélanome. De même, la moitié des femmes enceintes ont également été invitées à entrer en cabine.

La revue rappelle enfin que le marché des cabines de bronzage est en plein boom. Selon le ministère de la santé, 40 000 appareils de bronzage seraient aujourd’hui à disposition du public. Les tarifs sont quant à eux très attractifs : » lors de l’étude, la séance de dix à quinze minutes coûtait en moyenne 5 € (auxquels s’ajoute l’achat ou la location des lunettes de protection »).

Selon les prévisions de l’Institut de veille sanitaire (InVS), dans les trente prochaines années, 500 à 2 000 décès pourraient encore survenir si rien n’est fait. C’est pourquoi, l’Institut national de la consommation (INC), éditeur de 60 Millions, vient d’écrire aux autorités sanitaires concernées afin de les inciter à s’engager dans la voie de l’interdiction.

Source : 60 Millions de consommateurs

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 janvier 2015