24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Autisme : découverte de nouveaux gènes

Cent soixante-dix-sept scientifiques, issus de plus de 60 institutions de 11 pays différents ont présenté des résultats issus du consortium international de recherche génétique sur l’autisme, Autism Genome Project. Ce groupe de chercheurs, parmi lesquels des scientifiques français, a découvert des mutations génétiques et de nouveaux gènes impliqués dans l’autisme. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature du 10 juin 2010. 

Le groupe de chercheurs internationaux a analysé le génome entier de 1000 personnes présentant des troubles liés à l’autisme et 1300 individus témoins à l’aide des micropuces ADN à haute résolution. Les scientifiques ont ainsi pu mettre en évidence des insertions et des suppressions de séquences génétiques, invisibles au microscope. Ces remaniements, appelés « variations du nombre de copies » ont permis d’identifier de nouveaux gènes impliqués dans l’autisme, notamment SHANK2, SYNGAP1, DLGAP2 et PTCHD1.

Certains d’entre eux agissent au niveau des contacts entre les neurones (les synapses), tandis que d’autres sont impliqués dans la prolifération cellulaire ou encore la transmission de signaux intracellulaires. L’identification de ces voies biologiques offre de nouvelles pistes de recherche, ainsi que des cibles potentielles pour le développement de nouveaux traitements .

A propos de l’autisme
L’autisme est un trouble neurobiologique complexe qui affecte la capacité d’une personne à communiquer et à établir des relations sociales. Il s’accompagne fréquemment de comportements répétitifs et d’intérêts restreints. Les troubles autistiques sont diagnostiqués chez un enfant sur 110 et touchent quatre fois plus de garçons que de filles. Les troubles du développement débutent en général avant l’âge de trois ans. Dans certains cas, l’autisme est associé à des maladies génétiques comme le syndrome de l’X fragile ou à des anomalies chromosomiques. Cependant, dans la majorité des cas, l’étiologie génétique précise demeure inconnue. Il n’y a pas de traitement curatif de l’autisme mais la prise en charge éducative précoce améliore le pronostic.

 Source : Institut Pasteur

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 juin 2010