Selon une étude menée par l’Université de Montréal, un plan d’action écrit par le médecin pour le traitement de l’asthme, joint à la prescription d’un médicament, améliore le contrôle de l’asthme chez les enfants.

   « Les visites pour des soins actifs contre l’asthme indiquent souvent un échec du traitement préventif », affirme la docteure Francine Ducharme, du Département de pédiatrie de l’Université de Montréal et du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. « Cette étude démontre que dans un département d’urgence où l’on dispose de peu de temps pour faire l’éducation du patient, le fait de fournir un plan d’action écrit augmente de façon significative le respect envers les médicaments prescrits à inhaler et à prendre oralement, et envers les recommandations des médecins.

Pour le médecin, s’assurer que les patients respectent leur médication constitue un défi de taille. Ainsi, 65 pour cent des enfants n’utilisent pas leur médicament de contrôle efficacement et les statistiques indiquent que la situation ne s’améliore habituellement pas après une visite en salle d’urgence pour  une crise d’asthme. Un avantage supplémentaire réside dans la rédaction du plan d’action ; elle aide les urgentologues à prescrire de manière appropriée, conformément aux lignes directrices nationales concernant l’asthme. « Compte tenu de son avantage considérable et de son coût peu élevé, je recommande qu’on remette un plan d’action au moment de donner son congé au patient après une visite à l’urgence ou lors de l’admission à l’hôpital, ainsi qu’après chaque visite préventive, en lien avec l’asthme », a déclaré la docteure Ducharme.

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) du Québec offre des plans d’action écrits. Ils présentent trois caractéristiques particulières : ils offrent un modèle structuré pour le traitement médicamenteux et non-médicamenteux de l’asthme à court terme et  à long terme; ils sont assortis de messages essentiels sur la santé; et ils sont accompagnés d’un outil permettant l’auto-évaluation de l’asthme. Par ailleurs, leur présentation en trois copies permet au patient, au pharmacien et au médecin d’en conserver un exemplaire. « L’objectif est de faciliter la préparation du plan pour le médecin et d’encourager le pharmacien à le renforcer. Nous rapprochons le médecin qui effectue la prescription du pharmacien et du patient », a expliqué Francine Ducharme. Il existe deux sortes de formulaire : l’un est spécialement conçu pour y consigner les instructions au moment du congé suite à  une visite à l’urgence ou une hospitalisation pour une crise d’asthme , et l’autre pour les instructions suivant une visite de routine en lien avec l’asthme.

Les découvertes de cette étude s’appliquent essentiellement aux enfants d’âge préscolaire, soit les trois quarts des 219 enfants participants. « Il reste à déterminer si nous pouvons extrapoler les résultats aux enfants plus âgés ou aux adultes dans d’autres environnements, d’autres spécialités et d’autres conditions médicales », a fait remarquer la docteure Ducharme. « Néanmoins, les sujets présentaient des similitudes avec les populations plus âgées en ce qu’ils faisaient piètre usage de leur médicament de contrôle quotidien, qu’ils avaient rarement reçu un  plan d’action antérieur et que peu d’entre eux avaient reçu une formation sur l’asthme. »

L’étude était financée par une subvention de recherche du Fonds de la recherche en santé du Québec et du Fonds de partenariat sur l’utilisation optimale des médicaments, par le Conseil du médicament (aujourd’hui l’INESSS) et par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Ses résultats ont été publiés le 15 janvier 2011 dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

 Source et vignette : Université de Montréal

A Lire également

Les cendres du volcan islandais pourraient poser d... L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que les cendres projetées dans l'atmosphère par le volcan en éruption en Islande pourraie...
Pollution aux particules fines : évitez les activi... Face aux épisodes de pollution aux particules fines auxquels sont confrontées plusieurs régions de France, le ministère de la Santé rappelle les recom...
Concours « Asthme, Tram, Gram » : quand les enfant... Pour la 3ème édition du concours de créations, l’association Asthme & Allergies invite les enfants asthmatiques et leurs proches – parents, famill...
Bronchiolite : les bébés nageurs sont plus à risqu... Selon une étude belge, le chlore utilisé dans les piscines favoriserait l'apparition d’une bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans en irrit...
Un plan d’actions pour améliorer la qualité de l’a... En France, on estime entre 10 et 40 milliards d’euros par an le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur, dont 1 milliard pour le remboursement ...
« Et si je n’avais pas d’asthme ? » Concours Asthm... Pour la 4ème année consécutive, l’Association Asthme & Allergies organise un concours de création sur le thème « Et si je n’avais pas d’asthme ? »...
Mobilisation le 22 juin contre l’ambroisie, une pl...  A l’initiative de l’association internationale de l’ambroisie (International Ragweed Society, IRS), a été créée en 2012 une journée internationale de...
Bronchites chroniques : 40% des malades en France ... Encore aujourd’hui, la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est considérée comme une maladie réservée aux hommes. Pourtant, 40% des malad...
Qualité de l’air dans les écoles et crèches ... Priorité inscrite au Grenelle 2 de l'Environnement, la vigilance sur la qualité de l'air intérieur dans les écoles et les crèches fait l'objet d'une r...
Allergies : alerte aux pollens de bouleau Selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A),  du 16 au 23 avril, "ce sont des quantités importantes de pollens de bouleau qui so...
Journée mondiale de l’asthme : apprenez à so... L’asthme est la 1ère maladie chronique de l’enfant. C'est pourquoi l’Ecole du Souffle du centre hospitalier de Bordeaux propose autour de la journée m...
Asthme : une Journée mondiale pour lutter contre l... La Journée mondiale de l'Asthme se déroule le 5 mai 2015. Son objectif : sensibiliser et d'informer, pour combattre les idées reçues et faire évoluer ...
Journée Mondiale de l’Asthme : « Bien vivre ... Le 1er mai, c'est aussi la Journée Mondiale de l'Asthme, sous le thème cette année "Bien vivre pour bien respirer". Pathologie trop souvent négligée, ...
Vers un nouveau traitement pour l’asthme ? L'asthme et ses symptômes sont liés à une réaction excessive du système immunitaire, habituellement en charge de la défense de l'organisme. Une équipe...
L’asthme, une maladie respiratoire courante L’asthme est défini comme une maladie respiratoire chronique. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’asthme touche environ 235 millions de perso...
Asthme : une application iPhone gratuite pour gére... Le laboratoire GlaxoSmithKline a lancé le 3 avril une application gratuite dédiée aux patients asthmatiques en partenariat avec l'association Asthme &...