24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Antibiotiques: les Français en consomment toujours trop

Un rapport de l’Agence du médicament (ANSM), publié lundi, montre que la consommation d’antibiotiques en France repart à la hausse (+3%) sur les cinq dernières années. Si la France n’est plus le premier consommateur en Europe comme au début des années 2000, elle se situait encore au quatrième rang derrière la Grèce, la Belgique et le Luxembourg en 2010.

Ainsi, la France demeure un des plus gros consommateurs européens d’antibiotiques avec une consommation moyenne supérieure de 30 % à la moyenne européenne, spécialement par rapport aux pays de l’Europe du Nord.

La surveillance de la consommation d’antibiotiques est un des critères de jugement du Plan Antibiotiques 2011 – 2016 qui fixe désormais un objectif chiffré en matière de réduction des consommations de ­ 25 % d’ici 2016. Selon le rapport, si la France connaît une baisse de consommation d’antibiotiques de près de 10 % entre 2002 et 2012, elle accuse toutefois une augmentation de 3 % au cours de ces cinq dernières années.

 En volume, 90 % de la consommation d’antibiotiques se fait dans le secteur de ville et 10 % à l’hôpital. En 2011, les génériques d’antibiotiques ont représenté 78 % de la consommation d’antibiotiques en ville. L’exposition aux antibiotiques est élevée à l’hôpital où environ 4 patients hospitalisés sur 10 reçoivent, un jour donné, une dose d’antibiotique.

70 % des prescriptions d’antibiotiques en ville sont réalisées par un médecin généraliste. Parmi celles-ci, 11 % ont néanmoins pour origine une prescription hospitalière.

Les femmes représentent 57,3 % des patients utilisant des antibiotiques. Cette utilisation est significativement plus élevée que celle des hommes entre 15 et 34 ans, puis baisse et se stabilise. A l’inverse, le niveau d’utilisation par les hommes augmente après 55 ans et ne cesse de progresser ensuite. Par ailleurs, le niveau de consommation est plus élevé dans les régions du nord de la France que dans les Pays de la Loire ou la région Rhône-Alpes. D’un département à l’autre, ces écarts peuvent être encore plus importants.

En ville, un écart de près de 30 % est observé entre la région dont la consommation est la plus élevée et celle dont la consommation est la plus faible.

L’antibiotique le plus consommé en ville est l’amoxicilline (32 % de la consommation totale). A l’hôpital, l’association amoxicilline et acide clavulanique (Augmentin et ses génériques) est l’antibiotique le plus consommé (33 %) et un possible pourvoyeur de résistance, indique le rapport.

Les auteurs du rapport estiment enfin que le développement des résistances aux antibiotiques est d’autant plus préoccupant que le nombre de substances actives disponibles diminue (- 29 entre 2000 et 2012) et que la recherche sur de nouveaux antibiotiques s’est considérablement ralentie.

Source:  ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 juin 2013