24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Alzheimer: Nicolas Sarkozy annonce la généralisation des maisons pour malades en 2011

Une réunion de suivi de la mise en œuvre du plan Alzheimer 2008-2012 s’est tenu ce vendredi à l’Elysée à l’occasion de la journée mondiale de l’Alzheimer du 21 septembre prochain. Nicolas Sarkozy a annoncé  la généralisation sur tout le territoire à partir de 2011 des maisons expérimentales pour l’accueil et l’intégration des malades d’Alzheimer.

Le chef de l’Etat a salué les nouveaux progrès réalisés dans la mise en œuvre des 44 solutions concrètes prévues par le Plan pour lesquelles 1,6 milliards d’euros sont prévus. Le territoire est maillé en lieux de diagnostic, avec les 425 consultations mémoire hospitalières qui contribuent également au suivi épidémiologique de la maladie, indispensable aux progrès de la recherche.
S’agissant de la prise en charge des personnes, le succès des 17 expérimentations de Maisons pour l’accueil et intégration des malades d’Alzheimer (MAIA), qui permettent par la collaboration des différents professionnels intervenant sur un territoire de simplifier et d’améliorer la prise en charge des malades se confirme. Le Président de la République a donc décidé que cette initiative serait généralisée à compter de 2011. D’ici la fin 2010, 127 équipes spécialisées supplémentaires de services de soins infirmiers à domicile seront créées pour proposer aux personnes malades des solutions permettant de conserver leur autonomie à leur domicile. Les accueils de jour qui offrent une solution de répit aux aidants, veillant en permanence sur les personnes malades, sont en cours de restructuration pour améliorer le service rendu aux familles et prévoir une solution pour le transport des malades.
 Pour diversifier les formules, 18 nouveaux projets de répit innovants ont été sélectionnés. En maison de retraite, 58 pôles d’activités et de soins adaptés destinées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et présentant des troubles modérés du comportement sont en cours d’ouverture. Pour les crises qui nécessitent une hospitalisation, 35 unités spécialisées ont d’ores et déjà été crées afin d’éviter le passage par de nombreux services hospitaliers qui fragilise ces patients. De nouveaux professionnels, les « assistants de soins en gérontologie», les psychomotriciens et les ergothérapeutes sont formés.

Source : communiqué de l’Elysée

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 septembre 2010