24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

21 nouveaux membres rejoignent le Club développement durable des établissements et des entreprises publics

Le développement durable a besoin de la mobilisation de tous les acteurs pour infléchir de nouveaux modèles de développement. Les établissements et entreprises publics sont en première ligne pour expérimenter ces nouveaux modes d’action. En clôture de la Semaine du développement durable, 21 de ces établissements affirment leur engagement en faveur du développement durable et rejoignent le Club Développement durable en signant sa Charte.

Aujourd’hui :
· 100% des organismes engagés dans cette démarche ont aujourd’hui identifié et élaboré un plan d’action répondant aux objectifs du « Plan Administration exemplaire » (cf. circulaire du Premier ministre du 3 décembre 2008 relative à l’exemplarité de l’Etat et de ses établissements publics).
· 95% des organismes membres du Club ont réalisé (ou sont en cours de réalisation) un bilan carbone et un audit énergétique.
· 35% des établissements se sont approprié la démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans sa globalité (gouvernance, responsabilité sociale et environnementale), la mettent en œuvre à partir de la prise en compte de leurs propres enjeux sociaux, environnementaux et économiques, sur l’ensemble des champs d’application concernés (fonctionnement interne, mission/cœur de métier, sphère d’influence), et en rendent compte annuellement dans un rapport de développement durable.
· Tous sont en marche vers cet objectif volontaire de prise en compte de la RSE dans sa globalité. Les réalisations et initiatives sont multiples dans chacun des domaines de la RSE.

Quelques exemples de réalisations parmi les nouveaux adhérents
· la création d’un arboretum, d’un potager universitaire partagé, et la mise en place de 8 ruches et la gestion différenciée de son Parc par la Cité internationale Universitaire de Paris,
· la gestion de la ressource bois de son parc et le chauffage au bois des bâtiments construit à partir de 1750, sous Louis XV par le Domaine de Versailles ;
· la mise en place de marchés spécifiques pour la récupération et la valorisation des déchets, ainsi que le retraitement vertueux des téléphones portables, des consommables et des photocopieurs en lien avec des entreprises d’insertion par l’IGN…
· la réduction et récupération d’énergie d’une blanchisserie pour chauffer l’eau neuve de l’hôpital ; des diagnostics de performance énergétique réalisés sur les 7 établissements du CHU de Brest;
· la récupération des calories du réseau des eaux usées pour chauffer un immeuble OPHLM ;
· la création d’éco-quartiers (EPA Sénart)
· un observatoire de la microfinance ; la recherche économique et financière sur la « finance carbone » par la Banque de France
· l’ouverture et la promotion d’un marché véhicules électriques par l’UGAP et le groupe La Poste…
· l’organisation des 4èmes rencontres nationales des étudiants pour le développement durable en lien avec le REFED (CIUP):
· l’opération Cannette Terre, distribution de cannettes recyclées et sensibilisation au respect de l’environnement et au recyclage lors des dons du sang par l’EFS…

Source : Ministère du développement durable

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 avril 2011