La ministre de la santé, Marisol Touraine, a présenté mardi 12 janvier 2016 son plan d’action afin de rénover de la politique vaccinale en France. La ministre a notamment annoncé que la concertation citoyenne sera organisée en trois temps tout au long de l’année 2016.

Basé sur les recommandations de l’ancienne députée, Sandrine Hurel, le plan présenté mardi par Marisol Touraine est organisé autour de 4 grands axes. Le premier concerne l’information sur les vaccins. Le plan prévoit notamment la publication d’un bulletin trimestriel à destination des professionnels de santé et la création d’un « Comité des parties prenantes », sous l’égide de la direction générale de la santé (DGS) composé de professionnels de santé, d’associations d’usagers et d’institutionnels. Sa mission: mieux comprendre les réticences éventuelles et anticiper les situations de crise. Par ailleurs, afin d’améliorer le suivi du statut vaccinal des patients, la mise en oeuvre du carnet de vaccination électronique entièrement personnalisé va être accélérée. La ministre a également annoncé la mise en place d’un site Internet dédié par la future « Agence nationale de santé publique » (ANSP).

Afin d’assurer une meilleure gouvernance de la politique vaccinale, le plan prévoit la formalisation, sous l’égide de la DGS, des échanges entre le ministère, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM) pour améliorer les connaissances sur les effets indésirables. Autre mesure annoncée, le rattachement du Comité technique des vaccinations (CTV) à la Haute autorité de santé (HAS) pour unifier les instances d’expertise et renforcer son indépendance. Le plan vise également à soutenir la recherche sur les vaccins et le développement de solutions facilitant et fiabilisant leur production, en lien avec le ministère chargé de la recherche.

 Lutter contre les pénuries de vaccins
Afin de palier aux tensions d’approvisionnement et aux pénuries de vaccins, le plan prévoit l’obligation pour les laboratoires pharmaceutiques produisant des vaccins inscrits au calendrier vaccinal de mettre en place des plans de gestion des pénuries (constitution de stocks réservés au territoire national, mise en place de chaînes alternatives de fabrication des vaccins et identification de différentes sources d’approvisionnement en matières premières). Ces obligations sont assorties de sanctions en cas de non respect (mesure votée dans le cadre du projet de loi de modernisation de notre système de santé). Enfin, les autorisations d’importation seront simplifiées, notamment via l’harmonisation des conditionnements, afin de pallier un éventuel manque de vaccins en France.

Enfin, Marisol Touraine a annoncé qu’elle réunira avant fin janvier les industriels ainsi que le comité vaccination du LEEM, pour qu’ils lui remettent des propositions pour empêcher toute rupture d’approvisionnement des vaccins inscrits dans le calendrier vaccinal et assumer ainsi leurs responsabilités.

Une concertation citoyenne en trois temps
Concernant la concertation citoyenne, elle sera organisée en trois temps tout au long de 2016, par un comité d’orientation qui sera présidé par Alain Fischer, Professeur en immunologie pédiatrique et titulaire de la chaire Médecine expérimentale au Collège de France. Dès le mois de mars, une plateforme web recueillera ainsi les contributions citoyennes, professionnelles, associatives, institutionnelles. Ces dernières seront analysées à partir du mois de mai par un jury de citoyens, un jury de professionnels de santé et un jury d’experts scientifiques. Au mois d’octobre, un débat public national permettra d’échanger sur les avis des jurys et le contenu des contributions. Enfin, le comité d’orientation formulera dès décembre 2016 des conclusions sur l’évolution de la politique vaccinale.

« Dans le contexte actuel de défiance, renoncer au caractère obligatoire de certains vaccins aboutirait sans doute à fragiliser la couverture vaccinale. Dans le même temps, la coexistence de vaccins obligatoires et recommandés, tous préconisés par les pays développés, nuit à la lisibilité de la politique de vaccination et contribue à alimenter le doute. », a estimé mardi Marisol Touraine rappelant que le rapport Hurel identifie trois scénarios possibles : « la levée ou la suspension des obligations vaccinales avec un renforcement de la surveillance du taux de couverture et un contrôle des vaccinations à la scolarisation des enfants », « le maintien de l’obligation vaccinale » et enfin « le maintien de l’obligation avec une révision de la liste des obligations vaccinales ».

Le calendrier des vaccinations 2015

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Médicaments: comment déclarer directement les effe... La déclaration d’un effet indésirable lié à un médicament, effectuée directement par le patient et les associations de patients, vient d’être official...
Benzodiazépines: une solution utile mais temporair... Environ 7 millions de personnes auraient consommé des benzodiazépines anxiolytiques en 2014 en France dont 16 % en traitement chronique (plusieurs ann...
H1N1 : la liste des personnes prioritaires à la va... Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a publié la liste des personnes prioritaires pour le vaccin H1N1. Parmi elles : les personnels de santé, m...
Vente de médicaments à l’unité : 100 pharmacies vo... Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé, a annoncé vendredi que l’expérimentation de la vente de médicaments antibiotiques à ...
Épidémie de grippe : les hôpitaux et les maisons d... Cette année, l’épidémie de grippe est précoce et touche particulièrement les personnes âgées et fragiles. Ainsi, 9 des 13 régions métropolitaines sont...
Semaine de la vaccination du 22 au 26 avril 2014 Du 22 au 26 avril 2014  se déroule la 8e édition de la Semaine de la vaccination. L'occasion pour chacun de faire le point sur ses vaccinations : quel...
Vente en ligne médicaments : Marisol Touraine rapp... Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé, a rappelé mercredi les conditions strictes de vente garantissant "une sécurité opt...
Vaccin : la réalité derrière le mythe Alors que se tient la semaine européenne de la vaccination, Michel Georget, déjà auteur du best-seller "Vaccinations, les vérités indésirables" relanc...
Grippe saisonnière : la campagne de vaccination es... La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroulera cette année  du 11 octobre 2013 au 31 janvier 2014. Plus de 10 millions de person...
Grippe: vaccination des personnes à risque Les autorités sanitaires rappellent qu’il ne faut plus attendre pour vacciner les personnes à risque et leur entourage. En effet, les indicateurs sani...
H1N1 : une vaccination spécifique sur rendez-vous ... La préfecture de la région Ile-de-France  a mis en place une vaccination spécifique sur rendez-vous à l’hôpital Necker de Paris pour les personnes pré...
Grippe H1N1 : la vaccination a coûté près de 500 m... Ce dimanche lors du  Grand Jury RTL, Roselyne Bachelot a revu à la baisse le coût de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1. Selon la minist...
Grippe A/H1N1 : un dispositif de surveillance des ... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Grippe A : la France cherche à revendre ses vaccin... Selon le Parisien/Aujourd'hui en France paru ce dimanche, la France chercherait à revendre à d’autres pays une partie des 94 millions de doses de vacc...
Grippe : la campagne de vaccination va débuter Nora Berra, la Secrétaire d’Etat à la Santé a annoncé vendredi le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui se dérouler...
Grippe H1N1 : l’épidémie se stabilise. 4,5 million... Au cours de la journée du 23 décembre, le cap des 4,5 miilions de personnes vaccinées sera franchi, a annoncé la ministre de la Santé lors d'un point ...