Selon la Caisse Nationale d’Assurance maladie (CNAM), les remboursements de médicaments de ville ont connu en 2012 une baisse de 0,8%, soit 22,66 mds € contre 22,84 mds € en 2011. Une baisse inédite qui s’expliquerait par trois facteurs : les baisses des tarifs, la substitution des génériques et la baisse des volumes de ventes.

En effet, l’année 2012 a été marquée par des baisses tarifaires significatives, générant une économie de plus de 830 M€ au total (contre 479 M€ en 2011).

L’accord conventionnel conclu entre l’Assurance Maladie et les représentants des pharmaciens d’officine en avril 2012 pour redynamiser la substitution des génériques par le renforcement du dispositif « tiers-payant contre génériques », associé aux autres mesures conventionnelles mises en oeuvre, a permis d’enregistrer un bond de près de 12 points du taux de substitution générique. Celui-ci a ainsi atteint 83,6% à fin 2012 contre 71,7% en avril 2012.

Au total, les médicaments génériques ont généré une économie de près d’1,5 md € sur l’année, un montant deux fois plus élevé qu’en 2007. Les exemples de plusieurs médicaments phares ayant perdu leur brevet illustrent le potentiel d’économies liées aux médicaments génériques : ainsi, Tahor®, statine indiquée dans le traitement de l’hypercholestérolémie et 1er médicament remboursé en 2010 et 2011, se situe à la 7ème place de ce classement en 2012. 115 M€ d’économies ont été réalisées sur l’année, après sa générication en mai 2012.

En 2012, la baisse des volumes observée en 2011 (-0,8%) s’est poursuivie (-1,3%), concernant la majorité des classes thérapeutiques : anti-inflammatoires, antiostéoporotiques, anti-alzheimer, psychotropes… Cette diminution des prescriptions s’explique notamment par le déremboursement de médicaments dont le service médical rendu a été considéré comme insuffisant par la Haute Autorité de Santé.

« Les mesures d’accompagnement des professionnels de santé, déployées par l’Assurance Maladie et l’ANSM, ainsi que la mise en place de la rémunération sur objectifs de santé publique favorisent également un usage approprié des produits de santé », estime également l’Assurance maladie.

Une croissance significative des médicaments pour les  pathologies graves

Parallèlement à ces facteurs de baisse, l’analyse des dépenses de médicaments souligne la concentration de la croissance sur certaines classes thérapeutiques ou au sein d’une même classe thérapeutique, sur certains produits.

Globalement, les médicaments de spécialités prescrits en cas de pathologies lourdes et graves continuent d’être le principal moteur de croissance des dépenses : ils progressent de 421 M€ sur l’année, tandis que les médicaments pour le traitement des pathologies chroniques et des épisodes aigus diminuent respectivement de 473 M€ et de 143 M€.

A Lire également

SPARADRAP explique les médicaments aux enfants Pour informer les enfants et les parents sur les médicaments, l'association SPARADRAP met en ligne sur son site de nouveaux contenus illustrés, précis...
Médicaments falsifiés : les Ordres de pharmaciens ... Le 2 novembre à Paris, les 27 présidents des Ordres de pharmaciens francophones ont signé une déclaration commune relative à la lutte contre les médic...
Osez les médicaments en boucles d’oreilles ! Ryan Chapman, illustrateur designer anglais, a eu l’idée originale de créer des boucles d’oreille en forme de gélules : les « MagicPills ». Large gamm...
Parabènes: près de 400 médicaments en contiendraie... Selon Le Monde, près de 400 spécialités pharmaceutiques contiendraient des parabènes. Cette liste publiée par le quotidien du soir survient en plein d...
Cyclamed lance une nouvelle campagne de communicat... L'association Cyclamed, approuvée par les pouvoirs publics, a pour mission de collecter et valoriser les Médicaments Non Utilisés (MNU) à usage humain...
Génériques: la Sécu réaffirme leur efficacité Face à la baisse de la consommation des médicaments génériques en France, la Sécu entend inverser la tendance d'ici la fin de l'année, et réaffirme le...
Nouvelle saisie record de faux médicaments L’opération internationale « PANGEA V », destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet, a impliqué cette année 100 pays dont ...
Innovation thérapeutique: plus de 2 Français sur 3... Selon le baromètre LIR/Ifop¹ de l’innovation thérapeutique en France. Pour 63% des personnes interrogées, l’innovation thérapeutique évoque la mise au...
10 médicaments “à retirer du marché” s... L'hebdomadaire « L'Express » publie la liste de dix médicaments qui seraient "à retirer du marché" en raison d'effets indésirables l'emportant clairem...
Somnifères : mises en garde sur les effets seconda... En France, les médicaments à base de zolpidem (Stilnox et génériques) sont indiqués dans le traitement des troubles sévères du sommeil en cas d’insomn...
Antibiotiques : le gouvernement veut lutter contre... Alors que se déroule la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, le gouvernement a annoncé lundi plusieurs mesures afin d...
Acné : Diane 35 et ses génériques de retour sur le... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé que Diane 35 et ses génériques, médicaments indiqués dans le tr...
Grippe : près de 120.000 nouveaux cas en France la... Selon le réseau Sentinelles, la grippe a dépassé le seuil épidémique la semaine dernière avec 119 780 nouveaux cas en France. L’épidémie ne sera décla...
Médicaments: un nouveau logo pour les messages aux... A partir du mardi 21 mai 2013, les entreprises pharmaceutiques ont mis en place un nouveau dispositif d’envoi des lettres d’information aux profession...
Mal des transports : certains médicaments ne sont ... Face au risque d’abus et d’usage détourné, principalement chez des adolescents ou des jeunes adultes, de certains médicaments indiqués dans « la préve...
Deux tiers des automobilistes ont déjà eu un probl... Un sondage* réalisé pour l’association Prévention Routière et le laboratoire MSD France révèle que deux automobilistes sur trois reconnaissent avoir e...