Alors que l’efficacité des médicaments innovants permet aujourd’hui de guérir de nombreuses personnes malades et d’augmenter de façon régulière leur durée de vie, la Ligue contre le Cancer s’alarme des prix élevés de ces derniers qui impactent lourdement le système de santé.

“Pourrons-nous tous être soignés en 2016 ?”, s’interroge la Ligue. Aujourd’hui, la prise en charge des traitements des cancers est remboursée à 100% par l’Assurance maladie dans le cadre du régime ALD (affection longue durée). “Avec l’augmentation de l’incidence des cancers en partie due au vieillissement de la population, l’augmentation de la prévalence des patients traités pour cancer et l’inflation des prix des traitements et, plus particulièrement, des médicaments anticancéreux, le coût global de la prise en charge des traitements des cancers ne cesse de s’accroître”, s’inquiète la ligue dans un communiqué.

Pixabay CC0 Public DomainLa Ligue exige “un débat public et une régulation immédiate”
L’association souligne qu’en 2015, ce coût aura représenté 10% des dépenses de l’Assurance maladie contre 6,6% en 2007. “Avec le prix des nouvelles molécules qui arrivent sur le marché, tel que pratiqué par les laboratoires pharmaceutiques, notre système est mis à mal. Alors, comment s’assurer que toutes les personnes malades devant bénéficier de ces traitements innovants continueront à y avoir accès de façon équitable ?”, s’interroge-t-elle.

A titre d’exemple, la prochaine molécule qui devrait arriver en France contre le traitement du mélanome, appelée Keytruda®, coûterait plus de 100 000 euros par an pour chaque patient traité. La Ligue estime que le coût de la recherche et du développement des molécules ne représente que 15 à 20% du chiffre d’affaire des laboratoires pharmaceutiques ; alors que le marketing développé pour promouvoir ces médicaments équivaut à 30% du chiffre d’affaire. “Notre système de santé n’a pas à supporter le coût de la promotion des médicaments”, poursuit-elle.

Une “transparence totale”

C’est pourquoi la Ligue demande l’ouverture d’un débat citoyen national en instaurant des Etats généraux du médicament. Afin d’assurer l’équité d’accès aux médicaments innovants, l’association réclame notamment la “transparence totale” dans la fixation des prix et dans les remboursements des médicaments innovants. La Ligue demande également la mise en place de mécanismes d’adaptation du prix qui tiennent compte de critères liés à l’utilisation des médicaments innovants (nombre de patients, nombre de prescripteurs, efficacité, etc.).

Elle souhaite ainsi la création d’un observatoire indépendant de l’équité d’accès aux médicaments et la mise en place d’outils d’informations actualisées (site internet par exemple) expliquant la décomposition du prix de chaque médicament innovant en cancérologie. Enfin, elle estime que “tout lien ou conflit d’intérêt entre les industriels, les décideurs et les prescripteurs doit être supprimé”.

A Lire également

Téléphone portable et cancer : une étude française... Selon une étude menée par les chercheurs de l'Institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement (Isped) à Bordeaux, et publiée dans la r...
Grégoire et Nâdiya, capitaines de l’équipe d... Cette année, pour la Semaine nationale de lutte contre le cancer qui aura lieu du 8 au 14 mars 2010, la Ligue contre la Cancer constitué sa propre équ...
Les maladies non transmissibles responsables de 63... L’Organisation Mondiale de la Santé tire le signal d’alarme : les maladies non transmissibles sont aujourd’hui les principales causes de décès dans le...
Un front commun contre les cancers pédiatriques A quelques jours de la journée internationale du cancer de l’Enfant (15 février), une démarche collaborative pour les enfants et adolescents atteints ...
Le Palmarès des 50 médicaments les plus recherchés... Le portail de vente en ligne de produits de santé 1001Pharmacies.com a révélé lundi  les résultats de son premier "baromètre sur le classement des méd...
« Le lait : vrais et faux dangers ? » du Docteur J... Ce livre « vérité » sur le lait et la santé, publié aux Editions Odile Jacob, propose de reprendre un à un, avec la rigueur scientifique qui s’impose,...
Médicaments : un espace observance pour aider les ...  Le laboratoire Teva vient de lancer "un espace observance" pour aider les patients âgés à mieux s’approprier leur traitement. Le site délivre aux pat...
Médicaments : les dépenses en baisse en 2012 Selon la Caisse Nationale d'Assurance maladie (CNAM), les remboursements de médicaments de ville ont connu en 2012 une baisse de 0,8%, soit 22,66 mds ...
Médicaments : comment sont fixés les prix ? Qui fixe les prix des médicaments en France ? A quoi correspondent-ils ? Comment évoluent-ils dans le temps ? Cinq vidéos pédagogiques, très factuelle...
Somnifères : mises en garde sur les effets seconda... En France, les médicaments à base de zolpidem (Stilnox et génériques) sont indiqués dans le traitement des troubles sévères du sommeil en cas d’insomn...
La liste des médicaments « à écarter » de la revue... La revue indépendante  Prescrire publie, dans son numéro de février, une liste de médicaments qu’elle estime « plus dangereux qu'utiles, à écarter des...
Hôpital: des délais de consultations trop longs se... « Difficile aujourd’hui de rencontrer rapidement un spécialiste à l’hôpital », estime à l'issue de son enquête le magazine 60 Millions de consommateur...
Contre le cancer, “une jonquille pour Curie&... Retenez ces dates : "Une jonquille pour Curie" aura lieu cette année pendant la semaine du 19 au 24 mars 2013. Depuis six ans, l'opération a permis à ...
Médicaments : un pictogramme pour renforcer l’info... Le Ministère des solidarités et de la santé a annoncé l’entrée en vigueur du pictogramme "femmes enceintes". Ce pictogramme, décliné en 2 modèles sera...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour savo... On dénombre 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès. En amont de la semaine européenne de préven...
La franchise de 0,5 € sur les boîtes de médicament...  Selon une étude de l'Institut de recherche et documentation en santé (Irdes), les franchises de 0,5 € sur les boîtes de médicaments, mises en place l...