Les médicaments homéopathiques bénéficient en France d’un statut officiel depuis 1965. Ils sont inscrits à la Pharmacopée française et remboursables à hauteur de 35% par la Sécurité sociale.

Ces médicaments ne sont pas soumis à l’autorisation de mise sur le marché (AMM), mais avec une double contrainte:
– s’abstenir de la revendication d’indications thérapeutiques

– éviter toute forme pharmaceutique pouvant comporter un risque pour le patient (c’est-à-dire voie orale et externe exclusivement et degré de dilution garantissant l’innocuité).
  
Des médicaments du quotidien
Les médicaments homéopathiques font partie des médicaments les plus utilisés en automédication. En France, l’exercice de l’homéopathie est réservé aux professions médicales : on compte 4526 médecins homéopathes et 1748 médecins acupuncteurs et homéopathes. 1 200 substances environ sont reconnues comme médicaments homéopathiques.
La France est l’un des pays où le recours aux médicaments homéopathiques est le plus répandu. Outre les homéopathes convaincus, une forte minorité de médecins la prescrivent aux côtés des autres médicaments. Pourtant les principes de l’homéopathie restent contestés et beaucoup de scientifiques dénient tout fondement scientifique à son principe de similitude et toute efficacité à ses traitements à dose infinitésimale et ne lui accordent qu’un effet placebo, c’est à dire sans danger aucun, mais sans aucun bénéfice thérapeutique.


Bon usage

Respectez les indications portées sur l’ordonnance. Il est préférable de prendre les médicaments homéopathiques en dehors des repas. Pour le tube de granules, une prise se compose habituellement de 5 granules. Le contenu d’une dose (environ 200 globules) est à prendre entièrement, en une seule fois. Laisser fondre les globules ou les granules dans la bouche. Pour les bébés, les médicaments peuvent être dissous dans un peu d’eau.
Les médicaments homéopathiques sont exclusivement vendus en pharmacie. Il n’y a pas de contre-indication à la prise simultanée de médicaments allopathiques et homéopathiques. Votre médecin peut prescrire ces médicaments seuls ou en complément, selon vos besoins. L’homéopathie apporte une réponse thérapeutique à la plupart des pathologies courantes. Le traitement homéopathique permet aussi fréquemment d’en limiter les récidives. Les médicaments homéopathiques n’ont aucune toxicité chimique, ni contre-indication connue.

A Lire également

Médicaments : la France bientôt face à une pénurie... L’Ordre des pharmaciens s'inquiète du manque de certains médicaments qui frapperait de plus en souvent les officines et les hôpitaux. En cause, "la mo...
Médicaments non remboursables : l’Autorité d... L'Autorité de la concurrence vient de rendre rendu public un avis dans lequel elle se prononce en faveur d'une ouverture encadrée et limitée de la dis...
Trop de médicaments prescrits aux personnes âgées ... L’UFC-Que Choisir publie dans son numéro de février les résultats d'une analyse de près de 350 ordonnances de personnes âgées. L’association dénonce l...
Mutuelles : cotisations en hausse de 4 % à 7% La Mutualité française a calculé l’impact des mesures prévues dans le projet de Loi de finances de la Sécurité sociale sur les cotisations des mutuell...
Médicaments: une nouvelle signalétique pour les pr... Un nouveau système vient d’être mis en place dans toute l’Union Européenne (UE) afin de formaliser l’identification des médicaments faisant l’objet d’...
Un nouveau cas probable d’infection au coronavirus... Le ministère de la Santé vient d'annoncer qu'un nouveau cas probable d’infection au coronavirus (MERS-CoV) a été signalé le 28 octobre à l’Institut de...
Varicelle : une activité forte dans onze régions Dans son dernier bulletin hebdomadaire, le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm constate une "activité forte" de la varicelle la semaine dernière...
Médicaments : la base de données publique sur inte... Composition et substances actives, conditions de prescription, indications ou encore prix de vente public... A partir du 1er octobre 2013, le ministèr...
10 médicaments “à retirer du marché” s... L'hebdomadaire « L'Express » publie la liste de dix médicaments qui seraient "à retirer du marché" en raison d'effets indésirables l'emportant clairem...
Un site pour mieux comprendre les essais cliniques Qu’est-ce qu’un essai clinique ? Quels sont les enjeux de la recherche clinique ? Comment y participer ? Quelles sont les garanties ? Quelle confident...
Médicaments : un pictogramme pour renforcer l’info... Le Ministère des solidarités et de la santé a annoncé l’entrée en vigueur du pictogramme "femmes enceintes". Ce pictogramme, décliné en 2 modèles sera...
Participation d’un enfant à un essai cliniqu... Le Leem (Les Entreprises du Médicaments) propose sur son site internet une brochure destinée aux parents qui fait le point sur la participation d'un e...
Médicaments: la France n’a pas de “dispositi... La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a estimé lundi sur France Info que la France n'avait pas de "dispositif adéquat" en matière de pharmacovigi...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Médicaments: la revue Prescrire publie son Palmarè... La revue médicale indépendante vient de publier son palmarès annuel des médicaments. Pour l'année 2015, Prescrire prime trois anciens médicaments mais...
L’AVC, troisième cause de décès en France L'AVC reste à ce jour la première cause de handicap permanent de l'adulte dans les pays industrialisés et la troisième cause de décès en France où il ...