La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, s’oppose à la proposition de directive européenne sur l’information des patients, qui vient d’être adoptée en première lecture par le parlement européen. Elle appelle les ministres de la santé européens, qui se réuniront les 7 et 8 décembre prochains, à refuser cette proposition qui « autorise l’industrie pharmaceutique à informer directement les patients sur des médicaments soumis à prescription ».

Dans un communiqué,  la Mutualité Française demande à ce que la Commission européenne revoie sa stratégie en matière d’information des patients pour qu’elle s’inscrive dans des objectifs de santé publique. « Cette information doit être fiable, indépendante, objective, non promotionnelle, compréhensible et comparative pour que les citoyens puissent faire des choix éclairés. Dans ce cadre, le rôle des professionnels de santé et des autorités sanitaires nationales dans la délivrance de cette information transparente et validée doit aussi être renforcé », estime la Mutualité. 
Principal grief de la Mutualité Française : « en parlant d’information, cette proposition de directive joue sur les mots et organise, en fait, la dérégulation de la communication des laboratoires pharmaceutiques vers le grand public ». « La directive ne donnant pas de définition claire de l’information, la frontière entre la publicité et l’information reste floue. L’expérience déjà acquise aux États-Unis a démontré que la libéralisation des règles sur l’information a eu pour effet d’augmenter les dépenses sans que des bénéfices additionnels pour la santé ou la qualité du service sanitaire soient établis », prévient la Mutualité.
Enfin, la mutualité rappelle ainsi qu’en 2009, le rapport (1) de Valérie Rosso-Debord, déposé devant l’Assemblée nationale, soulevait déjà que « la proposition de directive et la proposition de règlement relatives à l’information des patients ne sont pas, en l’état, acceptables, notamment en ce qu’elles ne différencient pas l’information de la publicité ; et que cette question ne pourra être à nouveau abordée à l’avenir que sur de tout autres bases, lesquelles devront notamment tenir compte des initiatives prises par les Etats membres en matière d’éducation thérapeutique, comme du rôle éclairé des personnels médicaux, notamment médecins et pharmaciens ».

1-  Assemblée nationale “Résolution sur le paquet « médicament »”, 26 décembre 2009. http://www.assemblee-nationale.fr/13/europe/resolutions/ppe1998.asp: 3 pages.
Source : Mutualité Française

A Lire également

Mediator : le procès sera reporté de plusieurs moi... Le tribunal correctionnel de Nanterre a décidé ce lundi 21 mai de reporter de plusieurs mois le premier procès pénal du Mediator, un médicament accusé...
Médicament: le CISS fait six propositions à Xavier... Dans une lettre ouverte au ministre du travail, de l'emploi et de la santé,  Xavier Bertrand, le CISS, qui regroupe plus d’une trentaine d’association...
Essai clinique à Rennes : le patient en état de mo... Le CHU de Rennes a annoncé dimanche en milieu de journée le décès du patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique d...
Difficultés d’approvisionnement de lévothyrox en F... L'association française des malades de la thyroïde (AFMT) vient de dénoncer dans une lettre adressée à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, la p...
Médicament: l’Afssaps impliquera les associa... Après six années de collaboration, les évolutions actuelles de la réglementation et la mise en place de la nouvelle organisation de l’Afssaps (Agence ...
L’automédication, un marché en forte progres... Une étude du cabinet IMS Health montre que le marché de l’automédication en France sur le segment des antalgiques, voies respiratoires, voies digestiv...
Règles douloureuses : le Viagra efficace pour les ... Selon une étude parue dans la revue médicale Human Reproduction, la petite pilule bleue utilisée pour soigner les troubles de l'érection chez l'homme,...
Médicament: les propositions chocs du rapport de l... A la lumière de l’affaire Médiator, le 2ème rapport de l’Igas, publié mardi soir, propose une réforme d’envergure de la pharmacovigilance, une reconst...
Sécurité du médicament: les députés adoptent le pr... L'Assemblée Nationale a adopté mardi après-midi, par scrutin public, le projet de loi relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament e...
L’Autorité de la concurrence lance une enquê... Soutien des pouvoirs publics aux médicaments génériques, ouverture de la vente de médicaments en ligne sont autant de facteurs qui devraient favoriser...
Norditropine : l’agence du médicament alerte sur l... L’ANSM a été informée par le laboratoire Novo Nordisk de la présence sur le marché français (vente sur Internet et dans les salles de sport) de produi...
Antibiotiques: la consommation reste très élevée e... Selon le dernier rapport annuel de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la consommation d'antibiotiques repar...
Ibuprofène : le risque cardiovasculaire augmente l... L’ibuprofène est l’un des médicaments les plus utilisés pour la prise en charge de la douleur et de la fièvre. Selon l'Agence européenne des médicamen...
Pilules de 3e et 4e générations : l’agence e... Un comité de l'agence européenne du médicament (EMA) a estimé dans un avis publié vendredi que le bénéfice/risque des pilules de troisième et quatrièm...
Médicament: Xavier Bertrand présente sa refonte du... Xavier Bertrand, le ministre de la santé a présenté lundi en Conseil des ministres, avec Nora Berra, la secrétaire d’Etat chargée de la santé, le proj...
Le bon usage du médicament Le médicament n’est pas un produit comme les autres : pour qu'un médicament soit efficace, il est indispensable d'observer les précautions d'emploi et...