A la veille de Noël, la neige peine à couvrir les montagnes françaises. Pour les 19 % des Français qui exprimaient l’intention de partir aux sports d’hiver, il leur faudra être d’autant plus vigilants. En période de manque d’enneigement, le risque d’accidents au ski augmente.

A titre préventif, Mondial Assistance indique que les accidents peuvent être plus graves dans les circonstances d’enneigement faible ; en effet, les risques de traumatismes crâniens liés au manque de neige sont plus importants en raison des pierres apparentes sur les pistes ; il est donc fortement recommandé de conserver son casque lors des descentes.

Autre conséquence du manque d’enneigement : le nombre de pistes ouvertes est restreint et l’encombrement des pistes est bien supérieur. Une concentration maximum sera donc nécessaire pour éviter les risques de collision : il faut bien garder à l’esprit que le skieur prioritaire est celui qui se trouve devant soi et que garder une vitesse modérée est primordial.

D’où l’intérêt de souscrire à une assurance neige lors de l’achat du forfait pour être couvert en cas d’aléas sur les pistes. Renseignez-vous !

Source : *14ème édition du baromètre « Les Français et les vacances » réalisé par OpinionWay pour Mondial Assistance auprès d’un échantillon de 1016 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogés les 19 et 20 novembre 2014