Créé par l’AFM et financé quasi-exclusivement par les dons du Téléthon, Généthon a pour mission de mettre à la disposition des malades atteints de maladies rares des traitements innovants.

Aujourd’hui, avec plus de 200 chercheurs, médecins, ingénieurs, spécialistes des affaires réglementaires… Généthon est l’un des principaux centres internationaux de développement préclinique et clinique de thérapie génique pour les maladies rares. Généthon dispose également d’une plateforme de bioproduction qui lui permet de fabriquer les lots de vecteurs pour les essais cliniques.

Aujourd’hui, et depuis 2006, Généthon mène déjà des essais cliniques avec des vecteurs-médicaments produits dans son centre de production : l’Etablissement de Thérapie Génique et Cellulaire (ETGC) *. Avec notamment, un essai international en cours dans le déficit immunitaire pédiatrique pour le traitement du syndrome de Wiskott-Aldrich et un essai terminé dans une maladie neuromusculaire.

La nouvelle réglementation du 22 mars 2011 permettra d’aller plus loin et de solliciter le statut d’établissement pharmaceutique pour son nouveau centre de production. Site de production de 5000 m2, Généthon-Bioprod, inauguré en novembre 2010 sera opérationnel dès 2012. Il s’engagera dans la production de vecteurs-médicaments à une échelle pré-industrielle. La construction de Généthon-Bioprod a été financée grâce au concours du Conseil régional d’Ile de France, du Conseil Général de l’Essonne, de Genopole® et de l’AFM. Le fonctionnement de ce laboratoire dépendra du financement de l’AFM, assuré grâce aux dons du Téléthon.

Grâce à cette nouvelle réglementation, Généthon-Bioprod aura la possibilité, par le biais du statut d’établissement pharmaceutique, de produire des médicaments de thérapie génique, destinés à être utilisés en essais cliniques et pouvant aller jusqu’à la mise sur le marché.

Que dit la nouvelle réglementation ?

La loi du 22 mars 2011 concerne diverses dispositions d’adaptation de la législation au droit de l’Union européenne notamment en matière de santé (date de publication au JORF). Dans un de ses articles, qui sera ajouté au Code de la Santé Publique (article L. 5124-9-1), cette nouvelle législation autorisera les organismes à buts non lucratifs comme le Généthon à devenir des établissements pharmaceutiques afin de produire des médicaments de thérapies innovantes comme les médicaments de thérapie génique. Cette législation garantira un statut de médicament aux produits de thérapie génique avec l’encadrement réglementaire correspondant au statut de médicament.

A ce jour, les décrets d’application de cette nouvelle législation ne sont toujours pas parus et pour le moment en France aucun organisme à but non lucratif ne dispose du statut d’établissement pharmaceutique.

* Structure autorisée par l’Afssaps pour la production de préparations de thérapie génique destinées à être utilisées en essais cliniques.

Source AFM/Généthon

A Lire également

Téléthon : participez à la régate virtuelle Concar... Antoine Priscoglio, bénévole pour le Téléthon et atteint de la myopathie de Duchenne (maladie génétique) organise une course de voiliers virtuelle de ...
L’AFM-Téléthon va produire ses propres médicaments... L’AFM-Téléthon a pour objectif de créer le plus grand centre européen de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires, avec une...
Téléthon : les promesses de dons à la baisse La 24ème édition du Téléthon, s'est achevée dans la nuit de samedi à dimanche. Le grand marathon télévisé a totalisé un peu plus de 84 millions d'euro...
Menaces sur le Téléthon Marathon télévisuel sur 30 heures qui se déroule chaque premier week-end de décembre depuis 1987, le Téléthon, qui a rapporté l’an dernier 95 millions...
Anne Roumanoff, marraine du Téléthon 2010, les 3 e... Les 3 et 4 décembre prochains, c’est l’humoriste Anne Roumanoff qui sera la marraine du Téléthon 2010 organisé par l’AFM et France Télévisions. Avec J...
Une maison écolo mise aux enchères pour le Télétho... Mobilisés chaque année pour le Téléthon depuis 20 ans, « les Bâtisseurs du Cœur » ont eu l’idée de construire en un an, grâce à un partenariat et un m...
Sidaction 2010 : les promesses de dons en baisse Dimanche à minuit, le Sidaction 2010 a permis de recueillir 5,2 millions d'euros de promesses de dons. En 2009, les dons s’élevaient à 5,8 millions d'...
Téléthon 2010 : place au bien-être avec les masseu... Au delà du marathon télévisuel, le Téléthon du 3 et 4 décembre est une aventure scientifique et humaine. Chacun peut y participer, à sa façon, en fami...
15ème édition de la Marche des maladies rares, le ... À l’occasion de la 28e édition du Téléthon, les 5 et 6 décembre 2014, l’association Alliance Maladies Rares organise la « Marche des maladies rares »,...
Le Téléthon va produire des médicaments de thérapi... La Tribune revient ce mercredi sur l'Association française contre les myopathies (AFM) qui a reçu l'autorisation de fabriquer des médicaments pour des...
Téléthon : portes ouvertes sur l’AFM 95 200 117 euros : c’est le résultat final de la 23ème édition du Téléthon organisée les 4 et 5 décembre derniers par l’AFM. A l'occasion de l'annonce...
Téléthon 2009 : pour ou contre ? Faut-il continuer à donner pour le Téléthon ? A en croire le président du Sidaction, Pierre Bergé, ce serait plutôt non. Il a suscité une très vive po...
L’AFM-Téléthon recherche des bénévoles Près de 2 000 bénévoles sont engagés auprès de l'AFM-Téléthon tout au long de l'année pour organiser localement le Téléthon. 9 départements recherchen...
11ème édition de la « marche des maladies rares »,... Rendez-vous, le 4 décembre, à 14H30, au pied de l’hôpital Broussais pour entamer cette nouvelle «traversée de Paris». La Fondation Groupama pour la sa...
Le 27ème Téléthon démarre ce vendredi Les 6 et 7 décembre sur France Télévisions se déroule le 27ème Téléthon. Pendant 30 heures de direct, les chaînes du service public se mobilisent en f...
Défithon gagné ! Les Fatals Picards en concert pri... Pour le Téléthon en décembre dernier, le groupe Les Fatals Picards avaient lancé un défi sur Défithon.fr : s'ils récoltaient au-moins 5000 euros pour ...