Une étude du cabinet IMS Health montre que le marché de l’automédication en France sur le segment des antalgiques, voies respiratoires, voies digestives et circulation (produits avec ou sans AMM), a progressé en valeur de 8 % en 2012 contre 1 à 2 % chez nos voisins européens Allemagne, Belgique et Espagne. La hausse s’observe également en volume, la France étant le seul pays européen à afficher une croissance positive. 

Selon l’étude d’IMS Health, le marché français se distingue du reste de l’Europe par l’importance des ventes sur prescriptions, synonymes d’accès au remboursement, en particulier sur le marché des antalgiques. Le poids de la prescription reste stable en Europe sur les cinq dernières années, excepté en Espagne qui traverse une grave crise économique et budgétaire.

France : 65 % des produits OTC prescrits
En automédication stricte (non prescrit), l’Allemagne reste leader européen avec des ventes hors prescription de 762 millions d’unités en 2012 (-­‐0,5%) pour un chiffre d’affaires d’1,84 milliard d’euros (+2 %). En France, 361 millions d’unités ont été vendues (+3,5 %), pour un chiffre d’affaires d’1 milliard d’euros (+7,9 %). L’Espagne a enregistré sur la même période des ventes de 144 millions d’unités (-­‐1,7%) pour un chiffre d’affaires de 495 millions d’euros (+2 %). Mais la France fait figure d’exception dans un marché OTC essentiellement dominé par l’automédication puisqu’il se vend plus du double d’unités sur prescription qu’en automédication stricte. Le poids global de la prescription en pourcentage d’unités vendues se monte ainsi à 65 % en France sur les quatre marchés considérés, contre 10 % en Allemagne, 25 % en Belgique et 12 % en Espagne.

IMS Health note que cette proportion a été divisée par quatre en Espagne depuis 2008. C’est le marché des antalgiques qui présente la plus forte proportion de médicaments prescrits en France avec 75 %, pour un total de neuf unités consommées par habitant, contre deux en Allemagne ou en Belgique. La forte consommation d’antalgiques est donc bien une exception culturelle française, essentiellement liée au poids de la prescription.

C’est également le poids important de la prescription qui explique que les prix soient globalement moins élevés en France, à l’exception du marché des voies respiratoires. Les prix des produits à prescription facultative sont en effet fixés par le Comité Economique des Produits de Santé (CEPS) et non par les fabricants eux‐mêmes. En outre, et contrairement là aussi à nos voisins européens, le segment de l’automédication reste dominé en France par les entreprises nationales telles que Sanofi, Servier, Boiron ou encore Biocodex.

Source : IMS Health

A Lire également

Médicaments: les Français ont toujours confiance m... Le syndicat de l'industrie pharmaceutique française (Leem) a présenté lundi une enquête consacrée au médicament réalisée en janvier 2012 par Ipsos*. M...
Un médicament sur sept est vendu sans ordonnance En 2009, le marché de l’automédication a connu une légère hausse notamment grâce à la grippe H1N1 ainsi qu’à la pilule anti-obésité Alli. Selon l'A...
Comment soigner un bleu, une ecchymose ou une doul... Incontournable des médicaments homéopathiques, l’arnica est reconnue pour estomper les traces liées aux chocs (bleu, ecchymose, bosse en œuf…) et soul...
Médicament anti-calvitie et impuissance permanente... Dans un point d'information publié mardi, l'agence du médicament (Afssaps) indique qu'à ce jour le lien de causalité entre la prise de finastéride (Pr...
Les potions amaigrissantes interdites par l’ANSM L’ANSM, la nouvelle agence du médicament, vient de prendre de nouvelles décisions de police sanitaire visant à interdire l’utilisation, dans un but d’...
Mucoviscidose : résultats prometteurs pour un nouv... La revue médicale  New England Journal of Medicine (NEJM) a publié aujourd'hui les données d'une étude de phase 3 évaluant KALYDECO™ (ivacaftor, VX-77...
Protelos®: mise en garde de l’Afssaps contre le mé... L’Afssaps, l'agence sanitaire du médicament, a adressé vendredi une mise en garde aux professionnels de santé afin qu’ils restreignent l’emploi du Pro...
Troubles thyroïdiens : un nouveau médicament mis à... Dans un point d'information, l'Agence Française du médicament (ANSM) a annoncé la mise à disposition progressive, à partir du 6 décembre 2017, d'un no...
Médicament: le CISS fait six propositions à Xavier... Dans une lettre ouverte au ministre du travail, de l'emploi et de la santé,  Xavier Bertrand, le CISS, qui regroupe plus d’une trentaine d’association...
Médicaments : 45 produits seraient en rupture de s... Une enquête menée par le quotidien Le Parisien révèle que le Levothyrox ne serait pas le seul médicament à subir des ruptures de stock. Une liste de  ...
Le valproate désormais interdit pendant la grosses... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant l...
Médicament ou non ? Un moteur de recherche pour tr... Cyclamed vient de mettre en place un nouveau moteur de recherche sur son site Internet pour aider, d’un simple clic, les particuliers à bien identifie...
Médicaments : vers la suspension de Protelos® de S... Les laboratoires Servier ont annoncé vendredi que le Comité européen de Pharmacovigilance recommande la suspension de l’Autorisation européenne de Mis...
Baclofène : les essais cliniques en cours autorisé... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué jeudi sa décision de maintenir les autorisations des deux essai...
Essais cliniques : une web série pour mieux compre... Le Leem, organisation qui représente les industriels du médicament en France, a mis en ligne une web série constituée de quatre épisodes pour explique...
Médicament : l’ancienne formule du Levothyro... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a fait le point lundi sur la diversification de l’offre de spécialités à ...