Energie: enfin un vrai comparateur des prix!Terminée, l’addition fastidieuse des prix du kilowatt en heures pleines et heures creuses, des coûts d’abonnement et des frais de résiliation des contrats… Le Médiateur national de l’énergie (MNE) vient de mettre en ligne un comparateur de prix des différents fournisseurs d’électricité et de gaz (www.energie-mediateur.fr).

Son utilisation est simple : pour l’électricité, par exemple, vous inscrivez votre code postal, la puissance souscrite, votre option tarifaire et le montant de votre facture, ce qui vous donne la consommation annuelle correspondante. Vous choisissez alors le critère de comparaison qui vous intéresse : prix, pourcentage d’énergie verte ou évolution des tarifs (réglementés ou indexés).

Le comparateur propose 15 résultats provenant de sept fournisseurs. L’offre la moins chère est faite par Direct Energie avec 20 % d’électricité verte. La plus chère provient d’EDF avec seulement 9 % d’énergie verte. Le comparateur prouve que l’opérateur historique, qui, seul, a le droit de proposer des tarifs réglementés, c’est-à-dire dont le montant est fixé par l’Etat, peut aussi vendre de l’énergie à un prix qu’il fixe librement.

Le comparateur de prix montre aussi que l’énergie verte n’est pas si chère : Direct Energie, Planète Oui et Poweo ont ainsi trois offres assez similaires, affichant 100 % d’énergie verte. Planète Oui et Poweo (www.poweo.com) donnent sa composition. “95 % d’électricité hydraulique et 5 % d’énergies alternatives (éolien et/ou biomasse et/ou solaire)”, indique Planète Oui, qui précise qu’il “rachète depuis septembre la production des petites éoliennes et développe sa propre centrale solaire”. Les concurrents des opérateurs historiques se réjouissent du lancement du comparateur, qui va peut-être inciter certains consommateurs à les choisir.

Pour l’instant, seuls 36 % des foyers disent connaître leur droit à changer de fournisseur d’énergie ; 77 % disent ne pas connaître la marche à suivre pour le faire, selon un sondage LH2 réalisé pour le Médiateur national de l’énergie et la Commission de régulation de l’énergie.

Les foyers interrogés ne savent pas que s’ils souscrivent une offre de marché, ils s’exposent au risque de ne plus pouvoir revenir au secteur réglementé par l’Etat qui assure une certaine stabilité des prix. En matière de gaz, l’irréversibilité existe déjà: le consommateur qui a souscrit une offre de marché pour son logement ne peut plus revenir chez GDF Suez, seul fournisseur à proposer du gaz au tarif réglementé. En matière d’électricité, on ne pourra plus revenir au secteur réglementé après le 1er juillet 2010. Or, si certaines offres de marché sont alléchantes pour l’instant, rien ne prouve qu’elles le resteront. C’est même souvent le contraire si l’on se réfère aux scénarios d’ouverture des marchés dans la téléphonie.

A Lire également

Lampes LED : Philips élue parmi les meilleures inv... Philips Electronics vient d'annoncer que sa lampe LED, lancée récemment en remplacement de la lampe à incandescence domestique ordinaire, avait été ci...
Le boom des salons sur l’habitat vert en France Dans votre liste des bonnes résolutions 2010, vous souhaitez rendre votre maison plus écolo. Economies d’énergies, matériaux issus du commerce équitab...
Maison bio: pour qui, comment, quelles démarches? En règle générale, lorsque l'on parle de maison bio, les gens pensent aux maisons construites à partir de matériaux sains où la qualité de l'air intér...
Recyclage, déchets : comment devenir un « pro » en... Trier, ça vous embête? Erreur! En 4 leçons, amusantes et très pédagogiques, vous saurez tout et vous pourrez même faire un petit concours avec vos ami...
PUMA : leurs nouveaux emballages économisent 60% d... La célèbre marque PUMA lance la prochaine grande étape de son Programme de développement durable à long terme avec la mise en place d'un système d'emb...
Opération « Echange d’ampoules » : incandescence c... La Ville de Paris a lancé en mai une opération d’échange d’ampoules à incandescence contre des ampoules basse consommation en direction des 32 000 foy...
Energie: enfin un vrai comparateur des prix ! Terminée, l'addition fastidieuse des prix du kilowatt en heures pleines et heures creuses, des coûts d'abonnement et des frais de résiliation des cont...
Logements basse consommation : un crédit d’i...  En 2010, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt est revu à la hausse pour l'acquisition de logements basse consommation. Il concerne les acquis...
Ampoules à incandescence : les Français font des s... Après la disparition des ampoules à incandescence de 100 watts, le site CanalEnergie et le producteur d’ampoules basse consommation Lucibel ont pris l...
Déchets: le tri expliqué par les monstres Vous les avez forcément vus. Qui? Les monstres formés avec des déchets, caricatures de nos poubelles qui débordent! Ces publicités, que l’on voit dan...
16 propositions pour doper les économies d’énergie... Olivier Ortega, avocat associé, a remis vendredi son rapport sur les contrats de performance énergétique à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre du Dév...
Electricité : McDO’ passe au vert McDonald's France annonce qu'à partir du 1er janvier 2010, tous les restaurants présents sur le territoire seront alimentés par de l'électricité d'ori...
Essence, diesel, hybride, GPL : comment choisir le... Comment connaître la consommation de carburant et les émissions de CO2 d’un véhicule ? C’est simple avec l’étiquette-énergie. Depuis mai 2006, elle e...
« La famille Bongeste » : un jeu des 7 familles gr... Dans la famille « Je trie », je voudrais la fille (elle rapporte les piles usagées là où elle les avait achetées)… La Famille Bongeste de la Fondation...
Froid : que faire en cas de risque de coupure d’él... En raison de la vague de froid, la région Bretagne qui ne produit que 8 % de l’électricité qu’elle consomme, a de nouveau été placée en alerte rouge p...
Eoliennes: Laval championne de France des illumina... Pour la première fois en France, des illuminations de Noël seront alimentées par l'énergie éolienne. Silencieuse et élégante, cette innovation change ...