Selon le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, 20 millions de Français ont déjà ouvert un Dossier Pharmaceutique (DP). Le DP rassemble, pour chaque bénéficiaire de l’assurance maladie qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des 4 derniers mois.

Vingt millions de Français ont ouvert un DP (17% de ceux à qui le DP est proposé, refusent d’en ouvrir un), dont 3,3 millions de patients de moins de 16 ans et 6,1 millions de patients de 60 ans et plus. Ce qui représente 900 DP ouverts en moyenne par officine (en moyenne, une pharmacie dessert 2 800 habitants).

Le Dossier Pharmaceutique (DP), mis en oeuvre par le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), rassemble, pour chaque bénéficiaire de l’assurance maladie qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des 4 derniers mois. Grâce au DP, le pharmacien peut vérifier que certains médicaments ne font pas double emploi ou qu’il n’y a pas de risque d’interactions dangereuses.

En avril 2012, l’Ordre des pharmaciens dénombre 21 600 officines équipées en métropole et dans les DOM, soit 94,5% (dont 6 départements couverts à 100%) ; 19 pharmacies expérimentales de facultés de pharmacie équipées.

Depuis le démarrage, l’Ordre a dénombré un milliard de médicaments dispensés et inscrits dans les DP des patients, dont 50 millions de médicaments non remboursés . Le budget annuel du DP est d’environ 3,4 millions d’euros par an. En 2011, le coût a été de 0,19 € par dossier, soit -33% par rapport à l’année précédente.

 70 000 modifications de traitement par an

L’Ordre dénombre 750 000 consultations quotidiennes dont 35% bénéficient d’un partage d’information entre officines ; 70% les jours de garde. Il estime aussi qu’en 2011 grâce au DP 810 000 modifications de traitement ont été réalisées. Par ailleurs, au cours du trimestre écoulé depuis la dernière vague de déremboursements survenue le 1er décembre 2011, 18 000 traitements ont été modifiés grâce au DP sur des médicaments non remboursés, soit un rythme estimé de 70 000 modifications de traitement par an sur des médicaments non remboursés .

Le DP dans les PUI : un grand pas pour la coordination ville-hôpital

Depuis le 29 décembre 2011, l’article L.1111-23 du Code de la santé publique prévoit que les pharmaciens exerçant dans une pharmacie à usage intérieur (PUI) peuvent dans les mêmes conditions que les pharmaciens d’officine consulter et alimenter le DP.

« C’est un grand pas pour la coordination ville-hôpital ! » indique Isabelle Adenot. Elle ajoute : « Aujourd’hui, les pharmaciens souffrent d’exercer dans deux espaces de santé cloisonnés. Demain, pour améliorer la sécurité des patients qui le désirent, les pharmaciens auront une vue globale de leurs traitements en cours. Le DP permet cette évolution majeure ».

Pour les patients qui le souhaiteront, les pharmacies hospitalières pourront partager l’information avec les officines de ville et réciproquement. Ce qui permettra de favoriser et sécuriser la prise en charge personnalisée du patient, de renforcer la coordination des soins entre ville et établissements de santé ou entre établissements de santé ; et de faire bénéficier les pharmaciens hospitaliers du même système de réception d’alertes sanitaires que les officinaux.

A ce jour l’Ordre a reçu plus de 150 candidatures spontanées d’établissements de santé français pour être raccordés au DP dès l’année 2012.

 A titre expérimental : le DP accessible à certains médecins

Parce qu’il regroupe les médicaments de prescriptions médicales et de conseils pharmaceutiques (médication officinale), le DP est une source d’informations précieuses pour de nombreux professionnels hospitaliers notamment lors de la prise en charge d’un patient aux urgences ou en consultation pré-anesthésique et lors de l’accueil d’une personne âgée dans un service de gériatrie.

En vertu de la loi du 29 décembre 2011, une phase d’expérimentation conduite avec la DGOS sera donc lancée en 2012. Un décret doit prochainement fixer les conditions de l’expérimentation et de son évaluation.

Source : Ordre des pharmaciens

A Lire également

Levothyrox : les patients disposeront de nouveaux ... Afin de proposer un choix de traitement aux patients souffrant de troubles de la thyroïde et d’apporter des solutions à certains patients qui continue...
Le nombre de Pharmaciens reste stable en France Selon le recensement annuel de l’Ordre national des pharmaciens, on dénombre 74 492 inscrits à l’Ordre au 1er janvier 2015. Près de trois-quarts des p...
La vente de médicaments sur internet encadrée par ... L’arrêté, qui encadre la vente de médicaments sur internet a été publié dimanche 23 juin 2013 au Journal Officiel. Cet arrêté, qui entrera en vigueur ...
Sécu: deux tiers des Français estiment que la lutt... Selon un sondage réalisé par l'institut Viavoice pour le CISS (Collectif interassociatif sur la santé), 42% des Français déclarent « ne pas connaître ...
Médicaments : la consommation des Français en légè... Selon le dernier point de l'Assurance maladie, les médicaments, 1er poste des soins de ville, ont affiché pour la 1ère fois en 2011, une stabilité des...
Médicaments : l’ANSM ne souhaite pas la mise en pl... Dans un point d'information, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) revient en détail sur ses recommandations à destination des industrie...
Médicaments, vaccins : la confiance des Français s... Selon les résultats de l'Observatoire sociétal du médicament* du Leem (Les Entreprises du Médicament), 84 % des Français ont confiance dans les médica...
Toux du nourrisson : les recommandations de l’Afss... Que faire face à un bébé qui tousse ? L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), qui a mené une réévaluation des médica...
Service « maternité » : un accompagnement pour mie... L’Assurance Maladie a créé une offre de service « maternité » diversifiée qui s’enrichit progressivement et qui s’inscrit dans le programme de prévent...
L’automédication progresse en France en 2015... Le dernier baromètre (*) de l’Afipa, l'association qui réunit les industriels du secteur de l'automédication, montre que ce marché à progressé de 6,4 ...
Marisol Touraine défavorable à la vente de certain... Marisol Touraine, la ministre de la santé, a déclaré mercredi être toujours défavorable à une éventuelle autorisation de la vente de certains médicame...
Les patients peuvent déclarer directement les effe... La déclaration d’un effet indésirable lié à un médicament peut désormais être effectuée directement par le patient et les associations de patients. L’...
Sécu : les assurés vont mettre la main à la poche... Le gouvernement s'apprête à dévoiler plusieurs mesures qui vont toucher au portefeuille des assurés pour limiter le déficit de l’assurance maladie. ...
Retraits de plusieurs lots de médicaments des labo... L’Afssaps indique avoir procédé le 10 janvier au retrait des spécialités exploitées par la société Alkopharm dont "l’indisponibilité immédiate n’aura ...
Médicaments : la liste des produits déremboursés c... Selon le « Parisien/Aujourd’hui en France », la liste des 170 médicaments concernés par la baisse de remboursement de 35 à 15% sera publiée dans une s...
Nouvelle saisie de milliers de médicaments potenti... Une opération internationale, coordonnée par Interpol, vient d'aboutir à la saisie par les douanes de près de 594 000 médicaments de contrebande et de...