Médicaments, sérum physiologique, produits d’entretien des lentilles ou encore savon… De nombreux cas de confusion entre des dosettes (unidoses), ayant pu entraîner des effets indésirables, ont été signalés à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Parmi les signalements d’erreur, plus de la moitié ont entraîné la survenue d’effets indésirables, dont 1/5ème d’effets indésirables considérés comme graves. Ces erreurs, qui concernent majoritairement les nourrissons et enfants, ont lieu principalement au domicile et sont réalisées par les parents ou par l’entourage.

Aujourd’hui de nombreux produits sont présentés sous la forme de dosettes (unidoses), tels que des médicaments : l’eau oxygénée, l’acide borique /borax, les collyres ophtalmiques,  tels que des dispositifs médicaux : le sérum physiologique (pour le lavage des yeux et du nez), les produits d’entretien des lentilles, tels que des cosmétiques : le savon (pour le nettoyage de la peau) ou encore des biocides : la chlorhexidine (pour la désinfection de la peau).

“Ces unidoses sont destinées à être administrées, en totalité ou partiellement, et doivent être éliminées après l’utilisation. Les modalités d’administration des unidoses nécessitent une vigilance particulière des professionnels de santé ainsi que des utilisateurs, particulièrement les parents en cas d’utilisation pour des jeunes enfants, afin d’éviter tout risque de confusion entre deux unidoses ou une administration par  une voie d’administration différente de celle indiquée”, prévient l’ANSM.

Des conseils pour éviter les erreurs avec les unidoses

C’est pourquoi l’ANSM lance une campagne d’information et de sensibilisation destinée au grand public, notamment les parents de jeunes enfants, et aux professionnels de santé via  la diffusion d’une affichette proposant différents conseils pour limiter le risque de confusion entre unidoses.

Afin d’éviter ces erreurs, l’ANSM conseille notamment de lire attentivement les mentions inscrites sur l’étiquette des unidoses et vérifier la voie d’administration du produit, de ne pas identifier le produit uniquement par sa présentation sous forme d’unidose.
Il faut également conserver les unidoses dans leur boîte d’origine (hors de la portée et de la vue des enfants) et ne pas ranger au même endroit les unidoses destinées au lavage de nez ou des yeux, comme le sérum physiologique, et celles destinées à la désinfection de la peau, comme la chlorhexidine. Enfin il est conseillé de jeter l’unidose après son utilisation, même si elle contient encore du produit, puisqu’elle est à usage unique.

Source : ANSM

A Lire également

Antibiotiques : la consommation des Français toujo... Selon le rapport annuel de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publié jeudi, les Français ont encore augmenté...
Insomnies : retrait du marché du Noctran® depuis l... L’Afssaps a décidé de retirer l’autorisation de mise sur le marché du médicament Noctran® (chlorazépate dipotassique, acépromazine, acéprométazine) in...
Médicament: la Mutualité Française veut éviter un ... La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, publie aujourd’hui son Plan pour le Médicament avec 10 proposition...
Environnement et médicament : un mariage à risques... On distingue trois sources principales d’émissions de médicaments dans l’environnement : 1- l’excrétion des patients qui les prennent (source de ...
Essai clinique à Rennes : le patient en état de mo... Le CHU de Rennes a annoncé dimanche en milieu de journée le décès du patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique d...
L’Afssaps réservée sur le Desernil®, un médi... La commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'agence du médicament, réunie le 2 février dernier, a conclu à un rapport bénéfice/risque...
Médicaments : un Français sur deux ne s’esti... Selon un sondage réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter*, un Français sur deux ne s’estime pas bien informé sur la prescription de m...
Di-antalvic: retrait total du marché d’ici à quinz... D’ici à quinze mois, le Di-Antalvic devrait être  complètement retiré du marché européen. Ainsi vient d’en décider la Commission européenne, suivant a...
Le Motilium serait responsable de dizaines de mort... Selon Prescrire, la dompéridone (Motilium® ou autre) serait à l'origine de 25 à 120 morts subites en France en 2012. La revue médicale indépendante ré...
Paracétamol : une consultation publique pour renfo... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient d'annoncer son souhait de renforcer les informations présentes sur ...
Médicament: le CISS fait six propositions à Xavier... Dans une lettre ouverte au ministre du travail, de l'emploi et de la santé,  Xavier Bertrand, le CISS, qui regroupe plus d’une trentaine d’association...
Médicaments : 45 produits seraient en rupture de s... Une enquête menée par le quotidien Le Parisien révèle que le Levothyrox ne serait pas le seul médicament à subir des ruptures de stock. Une liste de  ...
Essais cliniques : une web série pour mieux compre... Le Leem, organisation qui représente les industriels du médicament en France, a mis en ligne une web série constituée de quatre épisodes pour explique...
Antibiotiques: les Français en consomment encore t... L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), publie mardi un rapport sur la consommation des antibiotiques en France de 1...
Médicament : de nouvelles mesures pour améliorer l... Le rapport de la « mission information et médicament » mise en place fin 2017 et présidée par Magali LEO (responsable du plaidoyer de l’Association Re...
Les antibiotiques : quand sont-ils efficaces ? Pas automatiques ? On a cru pendant longtemps qu’ils nous permettraient de soigner toutes les maladies infectieuses d’origine bactérienne ou non.   ...