A l’occasion de la journée du 22 juin 2016, l’Agence de la biomédecine, en collaboration avec les associations et les professionnels de santé, souhaite rappeler qu’aujourd’hui la loi fait de chacun un donneur d’organes présumé. Tout le monde n’en a pas pris conscience, pourtant chacun est concerné

Depuis 1976 (loi Caillavet), le principe du consentement présumé s’applique : toute personne est considérée comme consentante au don d’organes et de tissus après sa mort dès lors qu’elle n’a pas fait connaître, de son vivant, son refus d’un tel prélèvement. En adoptant ce principe, le législateur a choisi la primauté de l’intérêt général et compté sur la solidarité nationale. À ce jour, il existe deux manières de refuser le don de ses organes et tissus après sa mort :

– soit en s’inscrivant sur le registre national des refus géré par l’Agence de la biomédecine,
– soit en informant ses proches.

Et à partir du 1er janvier 2017 ?
La loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé réaffirme le principe du consentement présumé tout en maintenant l’accompagnement et le dialogue avec les proches. Le registre national des refus tenu par l’Agence de la biomédecine est reconnu comme le moyen principal d’expression du refus. Mais ce n’est pas le moyen exclusif, suite à une concertation menée au cours du 1er semestre 2016, les autres modalités de refus seront précisées par un décret pris en Conseil d’État.  Des règles de bonnes pratiques relatives à l’abord des proches vont par ailleurs être proposées par l’Agence de la biomédecine et feront l’objet d’un arrêté ministériel  le site dondorganes.frcourant 2016.  Les nouvelles dispositions entreront en vigueur au plus tard au 1er janvier 2017.

Le recueil du témoignage, auprès des proches, sur l’existence d’une éventuelle opposition du défunt est réalisé par les coordinations hospitalières, dans un souci constant d’accompagnement, d’écoute et de respect des proches confrontés à une situation difficile. Connaître la loi qui s’applique au don d’organes et de tissus facilite alors la relation établie entre les proches et le personnel hospitalier, d’autant plus que les circonstances de décès ouvrant la possibilité d’un don d’organes sont, dans la grande majorité des cas, des situations brutales et inattendues (accidents vasculaires cérébraux, accidents de la route, …).

La campagne « Tous concernés »
Dès le 18 juin 2016, les internautes pourront trouver des réponses en un clic à leurs questions sur le site dondorganes.fr. L’objectif est de répondre avec clarté et précision à toutes les questions que se pose le public, et ce pour lui permettre de faire un choix éclairé sur le sujet. Les événements organisés sur tout le territoire par les partenaires de la campagne pour la « journée du 22 juin » y sont également répertoriés.

La page Facebook « Don d’organes, je le dis » met en avant chaque semaine des informations sur le don et la greffe d’organes et de tissus. Les internautes peuvent également suivre les actualités de l’Agence de la biomédecine sur le compte Twitter @ag_biomedecine

A Lire également

Don d’ovocytes: l’Agence de la biomédecine lance u... Le 4 juin 2012, l’Agence de la biomédecine lance une campagne virale sur Internet avec 1 série de 3 films pour informer sur le don de spermatozoïdes e...
Une campagne radio pour les dons d’ovocytes et de ... L’Agence de la biomédecine lancera le 1er juin 2015 la première campagne radio sur les dons d’ovocytes et de spermatozoïdes. Objectif de l'opération :...
Semaine nationale de mobilisation pour le don de m... En 2012, l'Agence de Biomédecine lance une grande chaîne de solidarité pour sauver encore plus de vies et recruter 18 0000 donneurs supplémentaires. ...
Don d’organes : on en parle en juin sur Facebook !... L’Agence de la biomédecine lance un nouveau dispositif sur Facebook dans le cadre de la 12ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et l...
Journée nationale de réflexion sur le don d’organe... Être pour ou contre le don d’organes post mortem, est un choix qui nous engage, mais qui engage aussi nos proches. C’est pourquoi il est important de ...
Marisol Touraine veut donner un nouvel élan à l’in... La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a annoncé lundi "un tour de France de l’innovation en santé". Parmi les mesur...
Journée nationale de l’hémochromatose –... Première maladie génétique en France, l'hémochromatose est due à la surcharge en fer de l'organisme : 1 français sur 300 en est atteint et l'ignore, 2...
1ère Journée nationale de la qualité de l’ai... La 1ère Journée nationale de la qualité de l'air (JNQA), lancée à l’initiative du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, s...
Journée nationale de réflexion sur le don d’organe... La journée nationale de réflexion du don d’organes se déroule aujourd’hui dans toute la France avec l'objectif de sensibiliser  à l’importance du don ...
La Journée nationale des aidants se déroule le 6 o...  La journée nationale des aidants se déroulera le dimanche 6 octobre. En France, les aidants représentent 8 millions de personnes. Autrement dit, plus...
Don d’organes : seuls 13% des Français conna... A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes du mercredi 22 juin 2011, la Fondation Greffe de Vie a fait réalisé un e enquêt...
Cancers de la peau : une journée nationale pour mi... Le jeudi 26 mai 2016, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues organise pour la 18ème année consécutive la Journée nationale de prévention...
Chiropratique : une journée nationale pour les enf... Le samedi 13 novembre 2010, une centaine de chiropraticiens membres de l'Association Française de Chiropratique participeront à cette journée pour s'o...
Don de gamètes: l’Agence de la biomédecine l... En novembre 2011, l'Agence de la biomédecine lance une campagne nationale d'information et de recrutement sur le don d’ovocytes et le don de spermatoz...
Journée nationale de réflexion sur le don d’organe... A l’occasion de la 13ème édition de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, qui se déroulera le 22 juin prochain, l’Agenc...
Le cap des 5.000 greffes d’organes franchit en Fra... Selon le bilan de l'Agence de la biomédecine, pour la première fois le cap symbolique des 5.000 greffes d'organes a été franchi en France en 2012. ...