Une équipe de l’Inserm vient de montrer que les réactions allergiques d’origine médicamenteuse (liées à la consommation de médicaments) sont en fait provoquées par des réactions immunitaires contre des virus.

En clair, chez certains individus sensibles, la médication entraîne la réactivation du virus EBV (Epstein Barr Virus), un virus de la famille Herpes, en temps normal à l’état dit “dormant”. Le virus se multiplie et provoque une réponse immunitaire ce qui entraine des éruptions cutanées et désordres viscéraux. Le détail des résultats obtenus, fondés sur le suivi de 40 patients, est publié dans la revue Science Translational Medicine.

Les chercheurs ont suivi 40 patients qui présentaient un DRESS (pour Drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms c’est-à-dire une réaction au médicament entraînant augmentation de la concentration en lymphocytes éosinophiles et symptômes allergiques cutanés et viscéraux – hépatique, pulmonaire et rénal) en réponse à différents médicaments appartenant principalement à la famille des antibiotiques et des antiépileptiques. Philippe Musette et son équipe ont analysé la réplication virale (la multiplication du virus) chez ces 40 personnes : chez une grande majorité d’entre elles (76%), les chercheurs ont observé la multiplication du nombre d’EBV dans le sang.

Les observations effectuées au niveau des cellules de l’immunité de ces patients (lymphocytes TCD8+ en particulier) montrent que la majeure partie de la réponse immunitaire des patients est dirigée contre les particules virales. L’organisme ne réagit donc pas contre le médicament, jusqu’alors jugé responsable du déclenchement des symptômes d’allergie, mais il lutte contre l’invasion, et la réactivation virale induite par le médicament.

Les médicaments testés pourraient donc déclencher l’activation des virus Epstein Barr dormants des patients, par un mécanisme non encore élucidé mais en cours d’investigation, estiment Philippe Musette et son équipe. Les chercheurs montrent par ailleurs que les 3 médicaments testés entraînent ce processus chez les patients “DRESS” mais pas chez les personnes-témoins. Ceci suppose donc aussi qu’il existe des déterminants encore à définir de cette plus ou moins grande vulnérabilité à la réaction allergique médicamenteuse.

Ces résultats pourraient remettre en question le point de vue généralement admis concernant les mécanismes de l’allergie médicamenteuse. Le traitement des manifestations cutanées notamment pourrait évoluer en proposant, en plus de l’arrêt du médicament en cause, une thérapie antivirale. Pour les auteurs, il s’agit probablement d’une des premières études démontrant le rôle d’EBV (Epstein Barr virus) dans la réaction allergique médicamenteuse.

Source : Inserm

A Lire également

Réforme du médicament: la Mutualité Française sera... La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, a pris acte « avec satisfaction » de l’intention des pouvoirs publ...
MEDI’RAPPEL®, une appli pour ne pas oublier la pri... L'application mobile MEDI’RAPPEL® a été conçue pour aider les patients à ne pas oublier la prise de leurs médicaments ou celle de leurs proches. A sav...
Diabète : les médicaments contenant de la pioglita... L’Afssaps a décidé ce jeudi de suspendre l’utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos® et Competact®), sur avis de la C...
Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg : attention... L’Afssaps attire l’attention sur le risque de confusion entre deux médicaments, Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg, dont la présentation en compri...
Nouvelle saisie record de faux médicaments L’opération internationale « PANGEA V », destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet, a impliqué cette année 100 pays dont ...
La vente de médicaments sur internet encadrée par ... L’arrêté, qui encadre la vente de médicaments sur internet a été publié dimanche 23 juin 2013 au Journal Officiel. Cet arrêté, qui entrera en vigueur ...
Sécu : le gouvernement renonce à l’augmentation du... Le gouvernement renonce à augmenter de 0,5 point le ticket modérateur restant à la charge des patients pour les soins médicaux, mais devrait...
Vente de médicaments sur internet : l’Autori... L’Autorité de la concurrence a publié mercredi un avis défavorable sur le projet d’arrêté du gouvernement concernant la vente en ligne de médicaments....
Deux tiers des automobilistes ont déjà eu un probl... Un sondage* réalisé pour l’association Prévention Routière et le laboratoire MSD France révèle que deux automobilistes sur trois reconnaissent avoir e...
Picto « Grossesse » sur les médicaments : attentio... Selon l’Académie nationale de médecine, l’obligation  d’apposer  le pictogramme « Grossesse » sur les boîtes de médicaments est une mesure à « l’inten...
Les médicaments font-ils reculer les maladies ? Les médicaments ont permis de mieux lutter contre le cancer, le sida, l’hépatite C, la dépression, la tuberculose ou le diabète, mais, beaucoup de mal...
Médicaments sur ordonnance : les eurodéputés veule... Les patients devront avoir à l'avenir un accès plus large à des informations de bonne qualité sur les médicaments prescrits sur ordonnance, ont décidé...
Sécu: « alerte aux nouveaux déremboursements » de ... Selon le CISS (collectif interassociatif sur la santé), la FNATH (association des accidentés de la vie) et l'UNAF (Union des associations familiales),...
Grippe: plus de 540 000 personnes ont déjà été tou... Selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), une centaine de patients grippés environ ont été admis en réanimation, dont dix sont décédés en France mé...
900 000 visites en un an pour le site medicaments.... Il y a un an jour pour jour, le gouvernement lançait www.medicaments.gouv.fr, la première base de données publique et gratuite de référence sur les mé...
Médicaments au format enfant : le nouveau guide de... Une nouvelle publication dressant la liste des médicaments formulés pour les enfants a été mise en ligne par l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la...