24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Solidarité nîmoise : collecte de textiles pour lutter contre le paludisme

La Jeune Chambre Economique (JCE) organise une collecte des textiles usagés les 3, 4 et 5 juin à Nîmes. Le produit de leur vente servira à distribuer des moustiquaires en Afrique pour protéger les habitants du paludisme. Cette action s’inscrit dans la campagne Nothing But Nets de la Fondation des Nations Unies.

La Fédération des Jeunes Chambres Economiques du Languedoc-Roussillon organise une collecte de textiles les 3, 4 et 5 juin prochains. Les Nîmois ont rendez-vous devant l’hôtel Atria, du jeudi 14H00 au samedi 18H00, pour déposer leurs vêtements et linge de maison usagés. La JCE a noué un partenariat avec le Relais Provence (Avignon), spécialiste du recyclage et de la valorisation des matières, qui s’est engagé à lui racheter le textile au poids. Les fonds ainsi obtenus permettront d’offrir des moustiquaires aux habitants des pays en développement, principalement en Afrique, afin de lutter contre le paludisme. Les membres de la JCE les premiers participent à cette collecte puisque Nîmes accueille la Convention nationale de la Jeune Chambre Economique Française. Les membres de la France entière sont donc invités à remplir leurs valises plus que d’ordinaire pour contribuer, à Nîmes, à cette opération solidaire !

JCI et les Nations Unies contre le paludisme

Selon l’OMS et www.nothingbutnets.net
– Plus d’un million de personnes meurent chaque année du paludisme (= malaria) ; 80% sont des Africains.
– En 2002, le paludisme a été la 4e cause de décès chez les enfants dans les pays en développement.
– Les moustiquaires peuvent réduire de 50% la transmission de la maladie.
La Jeune Chambre Internationale (JCI), réseau mondial de jeunes citoyens actifs au service de leurs cités, s’est associée à la campagne Nothing But Nets de la Fondation des Nations Unies. JCI est partenaire de la Fondation, au même titre que l’UNICEF ou la Croix-Rouge américaine. À ce jour, Nothing But Nets a déjà levé plus de 30 millions de dollars pour informer sur les ravages du paludisme, distribuer des moustiquaires imprégnées d’insecticide (selon les recommandations de l’OMS) et former les populations à leur utilisation.

Que deviennent les textiles collectés par Le Relais ?

– 5% des articles sont commercialisés dans les boutiques Ding Fring
– 35% sont exportés en Afrique
– 45% sont recyclés soit en chiffons, soit en isolant pour le bâtiment, ou vendus comme matière première.
– 15% sont détruits.
Le Relais est un réseau d’entreprises qui luttent contre l’exclusion par la création d’emplois durables. Premier acteur de la filière recyclage textile en France, membre d’Emmaüs, ses moyens d’action sont surtout la collecte, le tri et le recyclage des textiles, mais aussi la fabrication de peinture, le conditionnement, l’intérim d’insertion ou le logement social. Avec 8.000 points d’apport volontaire en France, le Relais traite 60.000 tonnes de textile par an. 20 tonnes/jour sont collectées de Nice à Sète.

Collecte pratique à Nîmes :
Devant l’hôtel Novotel Atria, 5 Bd de Prague.
Jeudi 3 juin de 14H à 18H ; vendredi 4 et samedi 5 juin de 8H à 18H

Morgane Boileau
Source : JCE

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 juin 2010