La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, vient d’adresser aux candidats aux élections présidentielle et législatives une vingtaine de propositions.

Articulées autour de trois grands axes, « ces leviers d’action visent à améliorer le système de santé et plus particulièrement à favoriser l’accès aux soins à l’heure où 15% des citoyens doivent renoncer à se faire soigner pour des raisons financières », explique le président de la Mutualité Française, Etienne Caniard.

La Mutualité Française interpelle ainsi « tous les acteurs du système de santé, les candidats aux élections présidentielle et législatives, les partenaires sociaux, les associations, les syndicats médicaux et les institutionnels », et leur demande de s’engager sur trois objectifs :

– le renforcement du rôle du médecin traitant, pour lui donner les moyens d’assurer pleinement son rôle pivot dans le parcours de soins,
– la réduction de la part des dépenses de santé qui restent à la charge des patients, première cause de renoncement aux soins,
– l’instauration d’un droit réel à une complémentaire santé solidaire de qualité et à un prix accessible pour tous ; et garantir ainsi à tous les âges de la vie, l’accès à une mutuelle.

Pour atteindre ces trois objectifs, la Mutualité Française a formulé une vingtaine de propositions , notamment :

– la dispense totale de l’avance de frais pour les adhérents pour les soins assurés chez leur médecin traitant ; cette disposition concerne aussi les praticiens en exercice collectif qu’il convient de favoriser,
– la régulation des dépassements d’honoraires et l’amélioration de la prise en charge des soins optiques, dentaires et audioprothèses,
– le maintien de la mutuelle en cas de perte d’emploi, de séparation ou de départ en retraite, en instaurant plus de mutualisation entre les contrats d’entreprise et les contrats individuels.

Pour Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, « il n’est pas acceptable qu’en 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou les reporter. Si ce sont les plus modestes, les plus fragiles qui paient le plus lourd tribut de la dégradation de l’accès aux soins, le phénomène s’aggrave et s’étend désormais aux jeunes, aux classes moyennes et aux retraités. Si nous ne voulons pas tirer définitivement un trait sur notre système de protection sociale, il est encore possible d’agir maintenant ».

Source : Mutualité Française

A Lire également

La prise en charge du diabète de type 2 s’améliore... Selon les derniers résultats de l’étude Entred menée en 2007 et publiés par l’InVS,  l’état de santé des personnes diabétiques de type 2 s’améliore en...
61% des Français font du sport en 2018 Running, marche rapide, vélo... Selon la 7ème édition du Baromètre Sport Santé FFEPGV*, de plus en plus de Français font du sport : 54% en 2012 versus...
Santé et dérives sectaires : un guide pour repérer... La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) vient de publier un nouveau guide destiné à repérer le...
Sommeil et travail : une campagne pour prévenir le... En novembre, l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV),  et la société Resmed mettent en commun leur expertise pour faire campagne en e...
Cancers du sein : leur nombre en forte hausse dans... Selon les dernières statistiques du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la sant...
Suivi de grossesse : les femmes globalement satisf... L’UNAF a questionné des femmes ayant accouché entre 2004 et 2009. Soit 952 témoignages de femmes, partout en France. Globalement ces mères semblent sa...
Plus de 90% des eaux de baignade françaises d’exce... En 2014, 90,5 % des sites de baignade français ont été classés d’excellente ou de bonne qualité a indiqué la semaine dernière le ministère de la Santé...
Mutuelles : vers une augmentation de 8 à 10% des t... Sur RTL, Jean-Pierre Davant, le président de la Mutualité française a confirmé ce matin que le plan d'économie préparé par le gouvernement pour limite...
Expositions aux UV artificiels : aucun bénéfice po... L'Institut national du cancer (INCa) a été saisi par la Direction générale de la santé pour apporter un éclairage scientifique à certains messages, pa...
Santé : 30% des Français sont en surpoids Selon les résultats de l'étude MGEN « Habitudes de vie et surpoids », 3 Français sur 4 s'estiment en bonne santé. Pourtant 1 sur 2 est en surpoids et ...
Toujours trop de sel dans les assiettes Les adultes devraient consommer moins de 2000 mg de sodium, soit 5 grammes de sel, et au moins 3510 mg de potassium par jour, selon l’Organisation mon...
Prévention santé : l’Inpes ouvre son compte Twitte... L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a annoncé lundi 24 novembre 2014 l’ouverture officielle de son compte sur Twitt...
Dépassements d’honoraires: l’Ordre des... Constatant l’échec des aides incitatives et face à la répartition régionale inégale des médecins, le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) a...
Santé : plus de la moitié des Français prennent le... Les Français ne s’occupent pas de leur santé aussi bien qu’ils le croient. Face à des signes de faiblesse, plus d’1 personne sur 2 privilégie l’autodi...
Les enfants français trop sédentaires Selon un sondage réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter*, plus de 6 Français sur 10 (61%) constatent que les enfants de leur entoura...
Santé : neuf Français sur dix satisfaits par la qu... Selon un baromètre d’opinion de la DREES réalisé par BVA, les Français sont satisfaits du système de soins. Plus de huit Français sur dix sont satisfa...