Aujourd’hui encore, la prise en charge de l’obésité sévère – en particulier celle des enfants et des adolescents – se heurte à de nombreux obstacles. Le plus souvent, le cumul de facteurs économiques, psycho-sociaux et familiaux favorisent notablement le non-recours aux soins voire leur abandon alors qu’ils sont engagés. 

Pour limiter cette inégalité, un appel à candidatures a été diffusé par instruction de la DGOS en janvier dernier en vue d’expérimenter le parcours obésité pédiatrique sévère (OBEPEDIA). Objectif de la démarche : offrir à ces enfants et adolescents ainsi qu’à leurs proches une réponse médicale adaptée, globale et opérationnelle, à partir d’un projet médical partagé entre l’équipe d’un centre spécialisé obésité (CSO) et les autres professionnels de proximité. Pour ce type de prise en charge longue et spécifique, des coopérations organisées entre tous ces acteurs sont nécessaires, que ce soit en établissement de santé ou en structure de ville.

A l’issue de la procédure de sélection, 6 CSO ont été retenus pour l’expérimentation : ceux d’Angers, Bordeaux, Lille, Lyon, Nancy et Toulouse. Ceci, sur la base d’une grille d’évaluation comprenant des pré-requis et des critères précis (notamment sur des spécificités territoriales et organisationnelles ou l’engagement des acteurs) accompagnée de l’avis motivé des agences régionales de santé concernées.

En tant que centres experts, les 6 CSO – dont les équipes seront renforcées – organiseront et coordonneront leurs filières de prise en charge. Les professionnels seront présents autour de l’enfant/adolescent et de sa famille pour impulser et soutenir la mise en place des stratégies de changement de comportement. Pour cela, ils pourront s’appuyer sur des structures existantes telles que les réseaux territoriaux multithématiques, les réseaux de prévention et de prise en charge de l’obésité (RéPPOP) et les plateformes territoriales d’appui (PTA).

Tout en conservant la responsabilité du parcours de soins, les médecins traitants pourront bénéficier d’un soutien d’autres professionnels (infirmiers, kinés, diététiciens, psychologues…) pour coordonner les interventions et le maintien des liens avec les familles, en cabinet et à domicile. Les modalités de financement de l’expérimentation sont en cours de finalisation, pour un démarrage prévu en 2018.

L’enjeu est fort pour les 3 ans à venir : il s’agit de modéliser et d’évaluer le parcours obésité pédiatrique sévère depuis le CSO jusqu’au domicile pour une cohorte de 80 à 100 patients par centre, soit 480 à 600 enfants/adolescents au total.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Un enfant sur deux a faim en dehors des repas D’après un sondage BVA/ANPP (Association Nationale Pommes Poires) : « les enfants et le goûter », 1 enfant sur 2 a faim en dehors des repas. Selon le...
Surdité chez l’enfant : bientôt un dépistage oblig... Un projet de loi, visant à rendre le dépistage automatique des nouveau-nés toutes les maternités, devrait être présenté bientôt devant les députés. Ch...
A quoi équivaut une canette de soda par jour ? La surconsommation des boissons sucrées ne cesse de progresser alors que 30% de la population mondiale est en surpoids *. Retrouvez le point de vue en...
Hallucinations auditives: un enfant sur cinq enten... Selon une étude psychiatrique irlandaise publiée dans le British Journal of Psychiatry, 20% des enfants âgés de 11 à 13 ans souffriraient d'hallucinat...
Casting : concours de chant pour les enfants entre... Maviedemaman.com organise un concours de chant, réservé aux enfants de 3 à 7 ans. « Ministarz », c’est 12 enfants pour 12 chansons. A gagner : l’enreg...
Grippe A : décès d’un enfant de neuf ans quatre jo... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a été informée du décès d’un enfant de neuf ans, quatre jours après sa vaccination cont...
Maladies cardio-vasculaires et mode de vie Surconsommation de boissons sucrées et obésité, l'importance de la mesure du tour de taille, les facteurs de risque du diabète de type 2... Autant de ...
Obésité et surpoids : la cure thermale plus effica... L’AFRETh (Association Française pour la recherche Thermale) a rendu publique les résultats de l’étude Maâthermes. Il s’agit de la première étude scien...
Obésité et cancer du sein: un mélange à risque L’obésité, outre ses conséquences directes sur la santé (maladies cardiovasculaires, diabète), est de plus en plus soupçonnée de jouer un rôle dans le...
NutriNet-Santé lance un appel au volontariat Simple, confidentiel et rapide : en quelques clics, aidez la recherche publique en nutrition ! Cette étude est financée par le Ministère de la santé e...
Maladies graves : le nombre des « affections longu... 8,3 millions de personnes bénéficient du régime des affections de longue durée -ALD- (cancer, diabète, etc.) soit 280.000 de plus en un an. Préoccupé ...
Comment être cohérent avec son enfant au quotidien... "Je suis cohérent !" est un guide de développement personnel à destination des parents, qui sont invités à adopter une attitude crédible, à mettre leu...
Surdité : le dépistage chez le nouveau-né La surdité atteint plus d’un nouveau-né sur mille, et a des conséquences sérieuses sur l’acquisition du langage et la scolarité. Or plus la prise en c...
Obésité : le modèle alimentaire français, un exemp... Trois repas par jour pris à heure régulière et souvent en famille…  Selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des condition...
Dès 4 ans : « Bienvenue à la monstrerie » Bienvenue dans la grande Monstrerie où vous découvrirez les nouveaux monstres à la mode, les accessoires qui leurs conviennent, les monstres en solde ...
Obésité: Air France veut faire payer double! Les personnes obèses vont payer près du double pour voyager avec Air France-KLM si elles sont dans l'incapacité de s'asseoir dans un seul siège d'avio...