Dans un communiqué, l’Afssaps met en garde contre la possibilité d’un risque accru de cancer de la vessie chez des patients diabétiques traités par pioglitazone (Actos®, Competact®).

La pioglitazone est indiquée dans le contrôle de la glycémie chez les patients diabétiques. Elle a été autorisée dans le cadre d’une procédure européenne centralisée : Actos® (pioglitazone) en 2000, et Competact® (association de pioglitazone et de metformine) en 2006. Ce sont actuellement les seuls médicaments présents sur le marché national pour cette classe d’antidiabétiques.

Ces spécialités font l’objet d’un suivi national de pharmacovigilance par le Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) de Montpellier depuis leur mise sur le marché. Des signalements récents conduisent à envisager un lien entre une exposition prolongée à la pioglitazone et une augmentation du risque de cancer de la vessie, ce qui pourrait remettre en question le rapport bénéfice / risque de la pioglitazone en traitement chronique chez les patients diabétiques.

Par conséquent, l’Afssaps a lancé avec la Cnam, début 2011, une large étude de cohorte rétrospective chez des patients diabétiques traités par pioglitazone en France entre 2006 et 2009. Cette étude, portant sur plus de 200 000 patients traités, sera près de 7 fois plus importante que la seule étude épidémiologique actuellement disponible. Elle permettra donc de conforter ou d’écarter le risque suspecté à ce jour. Ses premiers résultats seront disponibles fin mai et les résultats définitifs en juillet.

L’Afssaps a en parallèle informé l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’augmentation du nombre de cas français de cancers de la vessie rapportés chez les diabétiques traités par pioglitazone. L’EMA a alors initié une réévaluation de la relation bénéfice / risque de la pioglitazone, dont les conclusions sont attendues lorsque les résultats de l’étude française seront connus.

« A ce titre, Il n’y a pas lieu de cesser la délivrance d’Actos® et de Competact® qui ne font pas, à ce stade, l’objet d’une mesure de suspension d’autorisation de mise sur le marché », souligne  l’Afssaps qui rappelle que tout effet indésirable grave et/ou inattendu doit être déclaré par les professionnels de santé aux centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV).

Source : Afssaps

A Lire également

Diabète : une appli pour calculer les glucides de ... Gluci-Chek est une application smartphone gratuite qui permet de calculer les glucides contenus dans un aliment ou un repas et de consulter les donnée...
L’application DiabetoPartner lancée sur l&rs... L'application DiabetoPartner se réinvente et propose, depuis le 24 avril, une toute nouvelle application spécialement conçue pour l’Apple Watch pour a...
« Le pied diabétique » expliqué en bande dessinée... Des dessins valent mieux que de grands discours : c’est dans cet esprit que le laboratoire Roche et les Editions Chepe se sont associées pour financer...
« Bien vivre mon diabète » : une nouvelle page Fac...    « Bien vivre mon diabète » est un nouvel espace d’informations et d’échanges sur Facebook dédié aux patients diabétiques. Lancée par Ro...
Diabète : le nombre de personnes touchées double e... Selon une étude de chercheurs de l'Imperial College de Londres et de l'Université d'Harvard, publiée dans la revue médicale The Lancet, le nombre de d...
Edulcorant : qui croire ? Les édulcorants sont-ils vraiment efficaces contre le surpoids et le diabète ? Ou au contraire, sont-ils dangereux pour la santé ? Issu d'une plante d...
Diabète LAB : une initiative pour que les patients... La Fédération Française des Diabétiques vient de lancer le Diabète LAB : un Living lab (*) dont l'objectif est de placer les patients au coeur de l’él...
Journée Mondiale du diabète : une opération de «st... A l’occasion de la Journée Mondiale du diabète, le 14 novembre prochain, un food truck stationnera à deux endroits très fréquentés de la capitale (dev...
Google teste des lentilles intelligentes pour les ... Le géant de l’internet, Google, vient d'annoncer la mise au point de lentilles de contact intelligentes qui devraient permettre aux personnes diabétiq...
Diabète : 3 millions de personnes traitées en Fran... Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié mardi par l'InVS, le nombre de diabétiques traités en France a atteint les 2,9 millions en...
Diabète : les médicaments contenant de la pioglita... L’Afssaps a décidé ce jeudi de suspendre l’utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos® et Competact®), sur avis de la C...
Diabète et conduite : l’hypoglycémie, un risque so... A l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète, une enquête* réalisée par l’institut BVA pour l’association Prévention Routière (APR) et le laboratoir...
Rétinopathie diabétique : 1 000 diabétiques par an... Le diabète peut rendre aveugle sans suivi ophtalmologique régulier. C’est le message qu’entendent faire passer l’Association Valentin Haüy (AVH) et l’...
Un pancréas artificiel pourrait changer la vie des... Pour la 1ère fois depuis la découverte de l’insuline il y a 90 ans, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l’apport permanent d’insuline, a p...
Déchets de soins à risques infectieux (DASRI) : de... Le 24 octobre a été publié au journal officiel un décret concernant les déchets de soins à risques infectieux (DASRI). Ce sont par exemple, les aiguil...
Un conte pour les enfants diabétiques « Le petit coin de ciel bleu » est un livre sur le diabète de type 1 qui s’adresse aux enfants amenés à découvrir la maladie chronique, son traitement...