24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Mincir : pourquoi les algues font maigrir ?

Sur les 25 000 espèces d’algues répertoriées, seulement une quarantaine sont comestibles. Outre leurs propriétés médicinales (artériosclérose, hypertension, obésité, constipation…), les algues sont de plus en plus utilisées dans les programmes et régimes minceur. Pourquoi et sous quelle forme ? Zoom sur les atouts « minceur » des algues.

On classe habituellement les algues comestibles par leur couleur : vertes, brunes et rouges. Elles sont consommables sous 3 formes : directement (un peu comme des légumes), sous forme de compléments alimentaires ou bien sous forme d’additifs.
Lorsqu’elles sont achetées fraîches, il faut les rincer abondamment afin d’éliminer le sel. Elles peuvent être conservées quelques jours au réfrigérateur sans perdre leurs atouts santé.
Lorsqu’elles sont achetées déshydratées, il suffit de les tremper quelques instants avant de les manger ou de les cuire. Elles peuvent être conservées, un fois tremper, dans un contenant hermétique, au sec et à l’abri de la lumière.

Les algues sont très intéressantes pour leur faible apport calorique, surtout s’il est ramené à ses apports nutritionnels. Les algues sont en effet très riches en minéraux : iode, calcium, sodium, potassium, magnésium, phosphore, zinc et fer. Elles ont aussi pour avantage de contenir des quantités intéressantes de fibres, particulièrement sous forme soluble. Les algues séchées contiendraient de 35 % à 50 % de leur poids sous forme de fibres. Elles donnent une sensation de satiété et facilitent le transit intestinal.

Les algues sont riches en protéine végétale. Elles contiennent presque tous les acides aminés essentiels. Le rêve pour les végétariens, mais aussi pour celles et ceux qui suivent un régime pauvre en viande. De même, les algues sont aussi pauvres en graisse (seulement 1 à 3 g de lipides aux 100 g !). Elles renferment des acides gras polyinsaturés qui participent efficacement à la régulation du taux de cholestérol.

Zoom sur les algues les plus connues:

– L’agar-agar: Riche en fer, très pauvre en calorie, doté d’un pouvoir gélifiant très supérieur à la gélatine d’origine animale. Il s’utilise en lieu et place de la gélatine, à la condition de respecter les doses (4g par litre). Contrairement à la gélatine, ses propriétés gélifiantes apparaissent à l’ébullition.
– Le wakamé: Le plus souvent consommé cuit, le wakamé, riche en calcium, accompagne les salades, soupes ou encore les marinades. Il est également comestible sans cuisson.
– Le kombu: Riche en calcium, fer et potassium, le kombu sert principalement à la préparation d’un bouillon japonais. Le kombu accompagne aussi les légumineuses, grâce à l’acide glutamique qu’il contient, il augmente la digestibilité des aliments. Cuit avec des légumineuses, il réduit le temps de cuisson.
– La spiruline: L’algue verte, riche en protéines végétales, en fer, et en oméga -6.
– L’aramé: On le trouve dans les soupe Miso. Il se marie avec le tofu et les légumes.
– Le nori: Riche en vitamine A, cette algue est très connue pour son rôle enveloppant dans la confection des sushis. L’algue nori se mange fraîche, séchée ou encore réhydratée.

M.B. Sources: Abcdregime.com, « Son d’avoine, Agar-agar » Dr Laurence Levy-Dutel, F.Sabas, C. Minker : Editions Eyrolles

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 avril 2013