A partir du mardi 21 mai 2013, les entreprises pharmaceutiques ont mis en place un nouveau dispositif d’envoi des lettres d’information aux professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmières, kinésithérapeutes, sages-femmes…). 

Cette évolution, élaborée conjointement par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et les industriels du médicament, s’inscrit dans le cadre du renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments instauré par la loi n°2011-2012 du 29 décembre 2011.

Désormais, l’ensemble des messages importants de sécurité sanitaire concernant les médicaments (appelés anciennement « DearDoctorLetter » puis « DearHealth Professional Letter ») seront communiqués sous la bannière « Informations Sécurité Patients ». Elaborés sous l’autorité de l’ANSM, ces messages seront identifiables par un cartouche « Information transmise sous l’autorité de l’ANSM ».

Ce dispositif mis en place s’appuie sur :

– Une nouvelle identité visuelle : création d’une identité visuelle unique pour aider à la reconnaissance immédiate des messages importants en termes d’information et de sécurité sanitaire

Aussi, les logos de l’ANSM ou des laboratoires ne figureront plus sur ce type de courrier. Cependant, si la communication concerne un seul laboratoire, il pourra ajouter son propre logo, le logo commun restant systématique.

– Un mode de diffusion modernisé : messages adressés aux professionnels de santé par email, fax ou courrier postal. L’adresse mail de l’expéditeur unique sera « informations@securite-patients.info ».

– Une nouvelle forme des messages : messages plus courts pour en faciliter la lecture (1 page recto/verso au maximum). Les informations complémentaires ou les RCP complets seront toujours accessibles sur le site de l’ANSM et mentionnés par un renvoi en fin de message. La liste des médicaments et des laboratoires concernés figurera en fin de courrier.

En parallèle de cette nouvelle procédure, l’ANSM diffusera, quand elle le jugera utile, des informations de mise en garde sous son propre logo.

Source : Ansm

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Vente de médicaments sur Internet : l’ANSM r... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) relaie à son tour la campagne du Ministère de la Santé sur la contrefaçon...
Médicaments non utilisés: 80 % des Français déclar... La collecte des médicaments non utilisés (MNU) affiche une légère hausse en 2015. Selon Cyclamed, 15 477 tonnes de déchets issus de médicaments ont ét...
Valproate de sodium : la ministre de la Santé anno... Marisol Touraine, qui a rencontré lundi la présidente de l’association d’Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsivant (APES...
L’AFM-Téléthon va produire ses propres médicaments... L’AFM-Téléthon a pour objectif de créer le plus grand centre européen de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires, avec une...
Trop de médicaments prescrits aux personnes âgées ... L’UFC-Que Choisir publie dans son numéro de février les résultats d'une analyse de près de 350 ordonnances de personnes âgées. L’association dénonce l...
Médicaments innovants : la ligue contre le cancer ... Alors que l'efficacité des médicaments innovants permet aujourd'hui de guérir de nombreuses personnes malades et d'augmenter de façon régulière leur d...
Hépatite C : un nouveau traitement à 46 000 euros... Harvoni, le nouveau traitement du laboratoire américain Gilead vient d'être inscrit sur la liste des médicaments agrées aux collectivités et sur la li...
Cancers pédiatriques : un essai qui vise à doubler... Financé par l’Institut national du cancer, l’association Imagine for Margo et promu par Gustave Roussy, l’essai européen AcSé-ESMART a été officiellem...
Médicaments à vignette bleue : forte baisse du rem... Un décret en préparation prévoir une baisse supplémentaire du remboursement des spécialités à vignette bleue. Mauvaise surprise pour les assurés ?...
Vente en ligne de médicaments : quelles précaution... Marché en plein essor, la vente de médicaments en ligne peut réserver sur certains sites de mauvaises surprises aux internautes. Selon l’OMS, environ ...
Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg : attention... L’Afssaps attire l’attention sur le risque de confusion entre deux médicaments, Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg, dont la présentation en compri...
Médicaments: les prix augmentent pour les ménages... Une étude de l'Insee publiée mercredi montre qu’entre 2000 et 2010, le prix « brut » , c'est-à-dire le prix de marché de l’ensemble des médicaments re...
Médicaments : la liste des produits déremboursés c... Selon le « Parisien/Aujourd’hui en France », la liste des 170 médicaments concernés par la baisse de remboursement de 35 à 15% sera publiée dans une s...
25 médicaments génériques vont être suspendus en F... L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) va suspendre à partir du 18 décembre 2014 la commercialisation de 25 médicaments génériques commer...
Médicaments sur internet : bientôt un logo commun ... La Commission européenne a décidé d'instaurer un logo pour assurer la sécurité des consommateurs concernant l'achat de médicaments en ligne en Europe....
Le prix des médicaments en France : enquête sur Fr... "Comment expliquer que se soigner coûte plus cher en France qu’ailleurs en Europe ? Pourquoi de tels écarts de prix ? Qui fixe les prix des médica...