Médicaments sur internet : attention, danger !De nombreux sites Internet proposent la vente en ligne de médicaments, et certains d’entre eux proposent de fournir sans ordonnance des médicaments qui ne peuvent être légalement délivrés que sur prescription médicale. Mauvais usage, absence de contrôle ou encore contrefaçon, le danger est grand pour votre santé. 

L’achat sur internet d’un médicament, normalement obtenu sur prescription médicale, favorise le risque de mauvais usage. Ce médicament n’est pas forcément adapté, il peut être même contre-indiqué ou provoquer des interactions médicamenteuses dangereuses pour la santé. Le risque d’un usage inapproprié est d’autant plus élevé que les informations fournies sur les sites Isont le plus souvent incomplètes ou mal traduites, et mentionnent rarement l’ensemble des indications, contre-indications et précautions d’emploi. Les indications qui figurent sur ces sites ne peuvent se substituer ni à la prescription et à l’avis du médecin lors de la consultation médicale, ni aux informations orales du pharmacien lors de la délivrance de ce type de médicament.

Attention aux contrefaçons

Les médicaments achetés sur Internet, même lorsqu’ils sont proposés sous un nom connu, ne sont pas toujours ceux qui ont fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. Les circuits de distribution utilisés pour la vente de médicaments sur Internet ne font, généralement pas partiede la chaîne pharmaceutique régulièrement contrôlée par les autorités sanitaires. Dans ces conditions, ni la qualité, ni les conditions de fabrication et de conservation des médicaments achetés sur Internet ne peuvent être garanties.

Les médicaments achetés sur Internet peuvent aussi faire l’objet de contrefaçons, phénomène croissant dans le monde et émergeant dans certains pays d’Europe, notamment à l’Est. Les médicaments contrefaits sont susceptibles -au mieux- de ne pas contenir de principe actif, d’en contenir une dose insuffisante, ou encore de contenir un principe actif différent de celui indiqué. Ils peuvent également renfermer des impuretés et des substances dangereuses pour la santé.

On peut également se procurer sur des sites Internet, des produits qui n’ont pas été soumis à l’évaluation des autorités sanitaires, comme par exemple ceux contenant de la DHEA. Parmi les produits proposés à la vente sur Internet, certains relèvent de l’escroquerie. Ces produits revendiquent en effet une efficacité, sans aucun effet indésirable, dans le traitement de maladies graves, alors qu’ils ne présentent aucun intérêt thérapeutique. Les descriptifs utilisant un registre superlatif, voire irréaliste, doivent inspirer une extrême méfiance.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Ventes à l’unité d’antibiotiques: feu ... Alors que chaque Français conserve en moyenne 1,5 kilos de médicaments non utilisés dans son armoire à pharmacie, les députés ont donné vendredi leur ...
Le « Viagra » féminin retoqué aux Etats-unis L'Agence américaine des médicaments s'est prononcée contre la mise sur le marché du Girosa® (flibanserin) de Boehringer Ingelheim, jugé trop peu effic...
50% des médicaments ne serviraient à rien selon Ph... « 50% de médicaments inutiles, 20% de mal tolérés, 5% de potentiellement très dangereux, mais, incroyable paradoxe, 75% sont remboursés », assènent Be...
Médicaments sur internet : un faux site du laborat... L'agence AFP rapporte que le ministère de la Santé a transmis à la justice des informations concernant un faux site internet du laboratoire pharmaceut...
Médicaments: les bénéfices-risques du Motilium réé... L’Agence européenne des médicaments (EMA) vient d'ouvrir une nouvelle réévaluation du bénéfice/risque concernant les médicaments à base de dompéridone...
Médicaments contenant de la codéine : la liste des... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier sur son site la liste des médicaments contenant de la co...
Vingt-cinq médicaments à base de magnésium ne sero... Les Echos signalent la publication au  « Journal officiel » des arrêtés qui officialisent le déremboursement total de vingt-cinq médicaments à base de...
Médicaments : la consommation des Français en légè... Selon le dernier point de l'Assurance maladie, les médicaments, 1er poste des soins de ville, ont affiché pour la 1ère fois en 2011, une stabilité des...
Médicaments : les dépenses en baisse en 2012 Selon la Caisse Nationale d'Assurance maladie (CNAM), les remboursements de médicaments de ville ont connu en 2012 une baisse de 0,8%, soit 22,66 mds ...
Médicaments : notez les sur internet ! Après les hôpitaux et les médecins, les médicaments ! www.meamedica.fr. propose aux internautes de noter les médicaments qui leur sont prescrits.  ...
Leclerc revient à la charge sur les médicaments no... Michel-Edouard Leclerc a indiqué lundi sur la matinale de Canal+ que le groupe Leclerc ambitionne de vendre, dans ses magasins, des médicaments non re...
MEDI’RAPPEL®, une appli pour ne pas oublier la pri... L'application mobile MEDI’RAPPEL® a été conçue pour aider les patients à ne pas oublier la prise de leurs médicaments ou celle de leurs proches. A sav...
Valproate de sodium : la ministre de la Santé anno... Marisol Touraine, qui a rencontré lundi la présidente de l’association d’Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsivant (APES...
Médicaments : « les Français profondément inquiets... A l’occasion du débat-citoyen « Médicaments : ce qui doit changer ! » qui se tient aujourd’hui à Nantes, la Mutualité Française a fait réaliser une ét...
Médicaments et parabènes: l’Afssaps fait un premie... Suite à la publication par Le Monde de la liste des 400 médicaments contenant du parabène, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de sa...
Une liste de 68 médicaments à éviter selon la revu... La revue médicale indépendante "Prescrire" vient de publier son palmarès 2013 des médicaments. Elle a également mis à jour sa liste des médicament...