24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médicaments : la consommation d’antibiotiques doit baisser de 25 % d’ici 2017

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mercredi qu’elle souhaitait « réduire de 25 % la consommation globale d’antibiotiques et faire passer la mortalité liée à l’antibiorésistance au-dessous de la barre des 10 000 décès par an d’ici 2017 ».

« Après une relative stabilisation au cours des années 2000, la consommation globale d’antibiotiques est à nouveau en hausse depuis 2010. Les statistiques sont aujourd’hui mauvaises. En ville comme à l’hôpital, les molécules à « large spectre » sont trop largement prescrites et favorisent l’apparition de résistances. », a indiqué la ministre à l’occasion de la remise du rapport piloté par le Dr Jean Carlet pour la préservation des antibiotiques.

« La prévalence croissante, et pas seulement à l’hôpital, de bactéries résistantes à la quasi-totalité des classes d’antibiotiques connues est inquiétante. Le Médicaments : la consommation d'antibiotiques doit baisser de 25 % d'ici 2017risque, c’est d’entrer dans une ère post-antibiotique. », a-t-elle estimé. Selon l’étude BURDEN BMR, conduite par l’Institut national de veille sanitaire (InVS), chaque année, près de 160 000 patients contractent une infection par un germe dit multi-résistant et près de 13 000 en meurent directement.

Parmi les mesures préconisées par le rapport, la limitation de la durée de prescription initiale des antibiotiques à 7 jours ou à la mise en place d’un référent antibiotique dans chaque ARS. Objectif : réduire de 25% la consommation globale d’antibiotiques et faire passer la mortalité liée à l’antibiorésistance au-dessous de la barre des 10 000 décès par an d’ici 2017.

Marisol Touraine a également annoncé le lancement, dès 2016, d’un plan national interdisciplinaire de recherche sur l’antibiorésistance, piloté par l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) et l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvie), ainsi que la mise en place d’actions de pédagogie et de campagnes de communication en lien avec les associations de patients et d’usagers.

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 septembre 2015