24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les nouvelles méthodes écolo pour limiter les pigeons en centre ville

De nouveaux concepts alternatifs et propres se développent pour gérer les populations de pigeons en centre ville. Vecteurs de maladies et causes de dégradations des bâtiments, les pigeons constituent un véritable fléau pour les milieux urbains. 2 méthodes intéressantes : le recours aux fauconniers et la pose de pics.

Plusieurs causes sont à l’origine du développement des populations de pigeons en zones urbaines et industrielles : absence de prédateurs, le nourrissage non contrôlé, la domestication…

Si les nuisances sonores affectent la vie des citadins, il existe surtout un danger invisible lié aux maladies transmissibles : bactériennes, virales et parasitaires de type salmonelle et chlamydia (bactérie responsable d’infections respiratoires)…

Méthode 1 : les fauconniers

Les villes font aujourd’hui appel à des fauconniers agréés : ils déplacent et effarouchent les pigeons puis installent les oiseaux dans un pigeonnier spécifique. Stratégie : stériliser les œufs et assurer un contrôle sur le développement des populations.
Les pigeons, ainsi fixés dans un espace de vie défini, sont facilement suivis par un vétérinaire.

Méthode 2 : les pics

Les pigeons, trop nombreux autour du centre hospitalier d’Annemasse-Bonneville (Haute-Savoie), se posaient près des salles de soin, menaçant les malades les plus fragiles d’une contamination par les germes contenus dans leurs fientes. L’hôpital a fait appel à la société Augias : celle-ci a d’abord effectué un nettoyage basse pression pour éliminer les fientes, avant de poser des pics à des endroits stratégiques, notamment sur les rebords des fenêtres, aux différents étages.
Ce système de pics, certifié par la Ligue de protection des animaux, constitue un répulsif naturel qui ne met pas en danger la santé des oiseaux.

Ces méthodes Green-Tech sont particulièrement adaptées en centre-ville ou aux monuments historiques, mais aussi au secteur industriel ou agricole (recoins chauds des usines ou silos à grain, par exemple).

Morgane Boileau
Source : Augias Environnement

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 avril 2010