24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les défibrillateurs pourraient sauver près de 3500 vies par an

En France chaque année, 50 000 morts subites par arrêt cardiaque se produisent. Le pronostic de ces arrêts cardiaques passe de 2% en cas d’intervention tardive à 30% en cas d’utilisation d’un défibrillateur.

Pour 20 à 30% d’entre eux, ces accidents ont lieu hors du domicile et dans environ 70% des cas en présence d’un témoin. C’est donc entre 2000 et 3500 vies qui pourraient être sauvées chaque année.

L’estimation est de 450 à 500 décès par an chez les sportifs, 45% de ces décès ayant eu lieu sur un terrain de sport.

C’est pourquoi, Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la santé et des sports, a salué l’initiative de l’association RMC-BFM et de la ligue nationale de rugby visant, à l’occasion de la 25ème journée du top 14, à sensibiliser et à former le public à l’utilisation du défibrillateur ainsi qu’aux gestes de premier secours. Voir l’interview d’Isabelle Weill (Présidente de l’Association RMC/BFM) : « Sensibiliser le plus grand nombre » sur le site de la Ligue Nationale du Rugby.


A l’initiative de la ministre de la santé et des sports et en étroite collaboration avec les ministères impliqués, une formation de l’ordre de 30 à 60 minutes permettant d’améliorer l’usage de cet d’appareil, sera inclus dans le cursus scolaire et lors de la Journée d’appel de préparation à la défense (JAPD). De plus, les formations courtes ont été officialisées par un arrêté du 6 novembre 2009.

Enfin, une expérimentation financée par le ministère de la santé et des sports, visant à fournir un système de géolocalisation des défibrillateurs, est en cours. Elle devrait permettre de réduire le temps d’intervention en facilitant la localisation du défibrillateur le plus proche.

Source : Ministère de la santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 avril 2010