Areva poursuit la décontamination du site de Fukushima aux côtés des japonais. Les équipes du BG Aval viennent de créer un robot sous-marin qui va cartographier précisément la contamination pour ensuite la traiter au mieux. Leur mission : décontaminer la zone des 20 km autour de Fukushima.

Equipé d’une sonde, ce mini sous-marin (ROV pour Remotely Operated underwater Vehicle) réalise des relevés des fonds marins et transmet les informations permettant, après traitement, de visualiser sur une carte les « taches » de contamination. Après formation des équipes de l’Agence de l’énergie atomique japonaise (JAEA) à son pilotage, il sera utilisé pour cartographier les lacs dans les environs de Fukushima.

ROV (pour Remotely Operated underwater Vehicle)Autre solution innovante, l’unité de tri des terres faiblement contaminées par les radionucléides qu’AREVA a développée en partenariat avec GRS Valtech. Automatisée et mobile, elle sera capable de séparer les terres saines des terres contaminées à un rythme de 100 tonnes / heure. Des essais sont prévus dans la région de Fukushima durant l’été avec nos partenaires japonais ATOX, Chiyoda Technol et SKS. Ces deux solutions rejoignent une remorque de mesure de la contamination sur les routes et un drone de cartographie des zones contaminées difficiles d’accès, prototypes qui opèrent depuis plusieurs mois dans la région de Fukushima.

A travers cette vidéo, vous comprendrez mieux cette prouesse technologique :

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !