24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Essence, diesel, hybride, GPL : comment choisir le plus propre et le moins cher ?

Une Prius 3 (en version hybride classique). © ToyotaComment connaître la consommation de carburant et les émissions de CO2 d’un véhicule ?

C’est simple avec l’étiquette-énergie. Depuis mai 2006, elle est obligatoire et doit être apposée sur chaque voiture particulière neuve ou affichée près de celle-ci, de manière visible dans tous les lieux de vente en France.

Quand on achète une voiture, la consommation de carburant, et par conséquent les émissions de CO2, sont devenues des éléments prépondérants de choix, avec la mise en place du bonus écologique. En termes de consommation et de pollution, il est assez difficile de trancher puisque les deux types de moteurs ne sont pas du tout comparables : 

Les moteurs à essence

Ils produisent moins d’oxyde d’azote et nettement moins de particules que les Diesel. Les véhicules diesel munis d’un filtre à particules sont équivalents aux moteurs essence quant à l’émission de ces dernières.

Les moteurs Diesel

Ils produisent moins de gaz carbonique, moins d’hydrocarbures imbrûlés et surtout moins de monoxyde de carbone que les moteurs essence. Les Diesel sont en général considérés comme plus nocifs pour la santé, en particulier à cause des particules qu’ils rejettent. Certains véhicules récents sont équipés d’un filtre à particules qui en retient plus de 95 %. Avec cet équipement, ils ne rejettent pas plus de particules que les voitures à essence. Les Diesel, moins nuisibles en termes d’effet de serre, émettent 20 % de CO2 en moins que les véhicules à essence.

Lexique : CO = monoxyde de carbone (gaz toxique)
HC = hydrocarbures imbrûlés (ils provoquent des irritations et sont cancérigènes).
NOx = oxydes d’azote (ces polluants sont irritants pour le système respiratoire.
Les particules (elles accroissent les risques de maladies respiratoires).
CO2 = gaz carbonique (principal gaz à effet de serre)

Les hybrides

Le système « Stop and Start » (1er niveau d’hybridation)
Le moteur des voitures qui en sont équipées se met en veille dès que la vitesse tombe au-dessous de 6 km/h, à l’approche d’un feu rouge ou dans un embouteillage par exemple. Le moteur repart quand le conducteur relâche la pédale de frein. En ville, cette technologie permet d’économiser jusqu’à 10 % de carburant et de diminuer les nuisances sonores. Elle peut équiper les voitures à essence comme les Diesel. 

Les « mild hybrid »
C’est un moteur électrique d’appoint qui permet de récupérer de l’énergie au freinage et de fournir un surcroît de puissance quand c’est nécessaire. L’économie de carburant possible avec ce système peut atteindre 15 %. 

Les « full hybrid »
Ils sont équipés d’un moteur thermique et d’un moteur électrique (rechargé par le moteur thermique et par la récupération de l’énergie de freinage) de puissance équivalente. Le véhicule fonctionne avec l’un et/ou l’autre moteur selon les conditions de circulation : au démarrage, dans les embouteillages ou plus généralement en ville, priorité à l’électricité. Sur route ou quand la circulation est fluide, priorité à l’essence. La consommation de carburant peut être jusqu’à deux fois plus faible qu’une voiture classique de même catégorie. Les voitures qui en sont dotées sont aussi bien urbaines que routières.

Le GPL

L’offre devrait se renforcer de manière conséquente dans les années à venir.Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est un mélange de butane et de propane. Moins taxé que l’essence, il est à peu près deux fois moins cher à la pompe. Les véhicules au GPL ne produisent pas de particules et très peu d’oxyde d’azote (NOx). Les véhicules au GPL produisent en revanche plus de monoxyde de carbone (CO) que les voitures essence et Diesel, et plus d’hydrocarbures imbrûlés (HC) mais ce sont des HC moins toxiques. Pour le gaz carbonique, ils sont comparables au Diesel. Enfin, ils consomment 30 % de carburant en plus que les véhicules à essence. Les moteurs GPL sont moins bruyants.

Les véhicules GPL sont bi-carburation, c’est à dire qu’ils peuvent fonctionner en mode essence ou en mode gaz. C’est utile si l’on est loin d’un point d’approvisionnement, ou dans une zone peu desservie en carburant GPL. A l’heure actuelle, il y a environ 2000 stations services équipées GPL en France, dont on peut trouver la liste sur le site du Comité français du butane et du propane : www.cfbp.fr

Le gaz naturel véhicule (GNV) se compose essentiellement de méthane (CH4) et d’autres hydrocarbures très légers. Il est stocké dans des réservoirs sous une pression de 200 bars.

Ce carburant a de grands avantages énergétiques et environnementaux :

  • il permet de réduire la dépendance au pétrole ;
  • les voitures au GNV sont moins bruyantes que les Diesel ;
  • les émissions de gaz à effet de serre sont bien plus faibles qu’avec l’essence (- 25 %). Elles sont équivalentes voire inférieures à celles du Diesel et du GPL ;
  • l’impact sur la santé est moins important qu’avec les carburants classiques : pas de particules, peu d’oxydes d’azote, pas de polluants non réglementés toxiques.

Le GNV alimente surtout des flottes captives de transports en commun et de véhicules utilitaires (bus, bennes à ordures) rattachées à un site équipé d’une station de compression. Il est encore très peu utilisé en France pour des voitures particulières car les stations GNV sont rares. www.afgnv.info

Le tableau ci-dessous donne un aperçu du coût annuel (moyenne sur quatre années d’usage) de trois types de véhicules qui parcourent chaque année 15 000 km (40 % en ville, 35 % sur route, 25 % sur autoroute).

 Petite voiture essence
(prix 10 550 €)
Voiture moyenne Diesel(prix 23 250 €)Monospace Diesel
(prix 35 600 €)
Entretien960 €1 050 €1 095 €
Carburant1 283 €1 248 €1 753 €
Dépréciation du véhicule1 593 €3 243 €5 145 €
Crédits*386 €829 €1 302 €
Carte grise41 €57 €82 €
Assurance822 €951 €1 130 €
Péages256 €256 €260 €
Contrôle technique17 €18 €18 €
Total5 358 €7 652 €10 781 €
Soit par mois+ou- 450 €+ou- 640 €+ou- 900 €
* pour 80 % du coût d’achat
Source : www.ademe.fr  http://www.autojournal.fr
Rendez-vous sur Hellocoton !

18 novembre 2009