24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Enquête de santé : « médecine anti-âge, promesse et business »

Les méthodes de rajeunissement sont –elles fiables ? Comment choisir un médecin « anti-âge » ? Les invités de Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse vous conseillent dans une émission spéciale : « Enquête de santé : médecine anti-âge ». Posez-leur vos questions dès maintenant

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes poursuivent leurs investigations sur les grandes questions de santé publique, avec une émission en direct et interactive consacrée à la médecine « anti-âge » . Pour répondre aux questions des téléspectateurs, des spécialistes, des scientifiques, homéopathes et allopathes seront présents en plateau : Dr Gérard Salama, gynécologue et médecin anti âge, Dr Sandrine Sebban, médecin esthétique, Dr Isabele Gallay, dermatologue et Dr Joelle Perez, gériatre.

> Pour leur poser vos questions dès maintenant, rendez-vous sur le site de France 5
> Pour voir en avant-première le documentaire « Médecine anti-âge, promesse et business » qui sera diffusé lors de l’émission Enquête de Santé, rendez-vous sur portail des Documentaires de France 5.
> Pour voir l’émission en direct, avec les questions des téléspectateurs et les réponses des médecins : diffusion sur France 5, mardi 22 février à 20h35

L’émission :
Grâce aux progrès de la médecine, la population vit de plus en plus longtemps. L’espérance de vie moyenne est de 84 ans pour les femmes, 77 ans pour les hommes. Cette nouvelle donne sociétale influe certainement sur la nécessité d’être et de paraître en pleine forme, de « bien vieillir ». Dans cette quête de bien-être et de performance et face à la demande, l’offre explose : C’est l’avènement d’une nouvelle médecine : la médecine anti-âge. Est-ce que le terme « anti » sous-entend que le vieillissement est une maladie contre laquelle il faut lutter ? Plus « préventive » que curative la médecine anti-âge évolue dans un cadre à part, c’est une médecine de non malades, onéreuse et non remboursée… Médecine anti-âge, quels risques, quelles dérives ? Comment bien vieillir ? Peut-on ou pourra-t-on un jour retarder les effets du vieillissement ? Enquête de santé au pays des apprentis sorciers qui nous concoctent l’élixir de jeunesse. Choisir son praticien, comment s’y retrouver ? Il n’existe pas de formation « nationale officielle », les médecins qui pratiquent ces soins sont formés à l’étranger, ou par des organismes privés… Comment débusquer les arnaques, les propositions insensées, des méthodes coûteuses sans aucune garantie, sans aucun fondement scientifique, et quelquefois dangereuses ?
Rajeunir sans bistouri : est-ce possible ? Aujourd’hui les spécialistes proposent un large panel de solutions pour celles et ceux qui ont peur du bistouri… Après les travers et dérives des années 90 où les médecins injectaient et comblaient trop les contours des visages, la tendance est au naturel ! ou presque… Aujourd’hui le produit à la mode est l’acide hyaluronique. Injecté dans le visage et sur les mains, ce produit résorbable est bien assimilé… Mais il existe malgré tout des risques, et les médecins qui pratiquent ces injections en parlent peu.
Les méthodes non validées, pourtant pratiquées ! Un médecin en banlieue parisienne pratique le « self regenerin’ »… Il prélève le sang de la patiente, le centrifuge, en extrait le plasma et réinjecte les plaquettes réinjection dans zones du visage à traiter. Cette méthode vient de Suisse, mais n’est pas validée en France dans le domaine de l’esthétique… Utilisée dans d’autres domaines médicaux, cette méthode présente-elle des risques ?

Formations, quelles réglementations, qui fait quoi ?
Comment choisir son médecin « anti-âge »… Il n’existe pas de diplôme national officiel reconnu… Entre les diplômes passés à l’étranger, et le DIU et le collège international de médecine esthétique, c’est le flou le plus artistique. Comment aider un patient à choisir son praticien et à connaître les compétences de celui qu’il a choisi ?
Produits interdits, quels risques ? Jacqueline prend des hormones de croissance. En France cela est impensable si l’on n’est pas malade… Pourtant plusieurs fois par an, elle traverse la frontière bBelge pour se faire prescrire et acheter ces doses d’hormones de croissance… là-bas c’est autorisé… Des médecins français tirent la sonnette d’alarme, ces produits peuvent être très dangereux pour la santé.
La recherche, l’avenir ? Jean-Marc Lemaître dirige la seule équipe en France qui travaille sur les cellules souches embryonnaires… Grâce à des manipulations complexes, les chercheurs effacent la mémoire de cellules âgées, pour leur redonner les capacités des cellules présentes dans l’embryon au premier stade de la vie. Leur force c’est qu’elles peuvent proliférer à l’infini et se différencier dans n’importe quelle partie du corps humain. Ces cellules rajeunies ouvriraient donc des perspectives exceptionnelles en médecine régénérative.

Source : France 5

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 février 2011