24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Comment soigner le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien, bien que fréquent, n’en est pas moins douloureux. Quelques bons gestes permettent de diminuer les symptômes ; en cas de douleurs chroniques, une opération rapide et non-invasive permet de faire disparaître le problème. Le point en fonction de votre cas.

Qu’est-ce que le syndrome du canal ou tunnel carpien ?

Avant d’avancer un type de traitement, il est essentiel de définir votre « degré » de syndrome du canal carpien. Car à lui seul, il désigne tous les troubles liés à la compression du nerf médian et du canal carpien (le nerf qui passe de l’avant-bras par le poignet et qui continue jusqu’à la paume de la main, du pouce à l’annulaire). Si on l’appelle aussi le tunnel carpien, c’est parce qu’il forme comme un tunnel reliant le poignet au nerf médian mais aussi à neuf tendons des muscles fléchisseurs des doigts.

Les problèmes liés au syndrome du canal carpien débutent lorsque le nerf médian est comprimé, que les ligaments sont trop tendus. A force, l’influx nerveux jusqu’aux doigts passe mal et les symptômes débutent : douleurs, fourmillements, raidissements…

Quelles sont les causes du syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du tunnel carpien peut-être :
– idiopathique lorsqu’on en ignore la raison : c’est le cas le plus fréquent.
– lié à une pathologie : diabète, polyarthrite rhumatoïde, hypothyroïdie, goutte…
– lié à un état hormonal ou métabolique : grossesse, ménopause…
– lié à un état physique : anomalies des artères ou des tendons, canal carpien naturellement étroit, déformation suite à un accident…
– lié à la répétition excessive de certains mouvements : mouvements professionnels répétés, mauvaise position du poignet ou de la main lors de l’usage d’un ordinateur, séances de bricolage ou de jardinage excessives…

Les traitements de bon sens pour lutter contre le syndrome du canal carpien

Soigner un syndrome du canal carpien peut être envisagé de différentes façons. Dans certains cas, quelques astuces peuvent suffire.

Dans le cas d’un syndrome du canal carpien survenu à la suite de « mauvais gestes ou de mauvaises positions », il vous suffira de mettre votre poignet et votre main au repos. N’hésitez pas à appliquer de la glace sur la zone sensible. De même, vous pouvez porter une attelle pendant la nuit : elle aura le double avantage de mettre votre poignet et votre main ou repos tout en s’assurant de ne pas dormir dans une mauvaise position. Si la douleur est trop intense, consultez votre médecin pour une prise d’antidouleurs temporaire.

Attention à ne pas réitérer les mêmes erreurs ! Si vous avez identifié la cause de votre syndrome du canal carpien, veillez à trouver une solution préventive. Pensez à vous équiper d’une souris ou d’un clavier ergonomiques qui vous forceront à adopter physiquement les bonnes positions devant votre écran. Si votre syndrome est lié à votre métier, voyez avec votre employeur et votre médecin du travail : des solutions de financement pour un meilleur équipement existent.

Se faire opérer du syndrome du canal carpien

Le traitement du tunnel carpien par chirurgie est fréquent. En France, 130 000 personnes sont opérées chaque année du syndrome du canal carpien. Cette opération est courante et non-invasive. Les chirurgiens à la pointe des technologies de santé proposent même des opérations du canal carpien en quelques minutes sous simple anesthésie locale. Ces techniques ultra-modernes ne nécessitent même pas de points de suture.

L’opération consiste pour le chirurgien à pratiquer une petite incision de 1 cm au niveau du poignet afin d’atteindre le fameux ligament responsable de la compression nerveuse à l’origine de la douleur. Si les anciennes méthodes d’opération du syndrome du canal carpien touchaient la peau et les muscles de la main, les techniques opératoires modernes n’y touchent même pas. De plus, le soulagement des symptômes est instantané !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 décembre 2014