24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Clichy : 4 personnes hospitalisées pour intoxication au monoxyde de carbone

Les intoxications au monoxyde de carbone s’enchaînent. Ce weekend, à Clichy après la fuite de gaz survenue dans la chaufferie d’un immeuble, 4 personnes ont été hospitalisées pour intoxication au monoxyde de carbone. L’immeuble, avait inauguré en 2009.

Un octogénaire est décédé d’une intoxication au monoxyde de carbone à Evergem en Belgique. L’homme est décédé d’une intoxication au monoxyde de carbone. La victime se chauffait avec un poêle à mazout dont la cheminée était obstruée par des nids d’oiseaux. Mardi, les pompiers ont été appelés pour un malaise dans une boulangerie d’Yquelon. Le couple et le commis ont été transportés à l’hôpital de Granville pour cause d’intoxication au monoxyde de carbone..

Le monoxyde de carbone : 1ère cause en France de mortalité par intoxication
Chaque année, 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication due au monoxyde de carbone (CO) en France et 90 en décèdent. N’importe qui peut être victime de cette intoxication puisque plus des trois quarts des Français (77,5%) sont équipés d’au moins un appareil de chauffage à combustion (chaudière, groupe électrogène, chauffe-eau, cuisinière, chauffage d’appoint, cheminée…). Pourtant, parmi eux, les trois quarts ne sont pas conscients d’avoir à leur domicile des appareils susceptibles d’émettre du CO. Ainsi, seul 1 Français sur 10 (11,1%) pense courir un risque élevé d’être victime d’une intoxication au monoxyde de carbone (CO) au cours de sa vie.

Intoxications au monoxyde de carbone : les conseils de prévention
Le monoxyde de carbone est un gaz inodore incolore et sans saveur qui peut être mortel. L’INPES rappelle notamment quelques gestes simples de prévention :
– Faire vérifier et entretenir chaudières, chauffe-bains, inserts, poêles ; ainsi que les conduits de fumées (par ramonage mécanique) ;
– Installer les détecteurs de monoxydes de carbones.
– Ne jamais utiliser pour se chauffer d’appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero…) ou d’appareils non utilisés depuis plusieurs années.
– Ne pas utiliser non plus de chauffages d’appoint en continu : ces appareils doivent fonctionner en intermittence; ils ne doivent jamais être utilisés pendant le sommeil.
– Ne pas obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid. Il faut aérer quotidiennement les habitations tout au long de l’année.
– Installer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et non dans des lieux clos; ils ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur.

Comment savoir si j’ai été intoxiqué par du monoxyde de carbone ?

L’intoxication au monoxyde de carbone est très difficile à diagnostiquer car elle présente des similitudes avec d’autres maladies comme la grippe, par exemple. Toutefois, vous pouvez avoir un premier élément de réponse en vous posant les questions suivantes :
1. Est-ce que d’autres personnes chez moi présentent des malaises ?
2. Est-ce que vous vous sentez mieux lorsque vous quittez la maison pendant un moment ? Si la réponse est « oui », il est probable que vous soyez intoxiqué. Le seul moyen de s’en assurer reste de consulter votre médecin et d’effectuer un test carboxyhémoglobine. Les résultats permettront de connaître la concentration de monoxyde de carbone dans le sang.
Au moindre doute, il faut ouvrir grand portes et fenêtres et évacuer les lieux; appeler le 15, le 18 ou le 112.

Où installer un détecteur de monoxyde de carbone ?
Il est recommandé de placer un détecteur dans chaque pièce où se trouve un appareil de chauffage ou de cuisson, voire directement à proximité de l’appareil. Selon la norme européenne en vigueur, le détecteur doit être situé à 30 centimètres du plafond, pour les raisons suivantes :
1. La densité du monoxyde de carbone est quasiment identique à celle de l’air. Il est produit par les appareils de chauffage et de cuisson, et il se dégage avec l’air chaud qui se dirige vers le haut.
2. Le détecteur ne sera pas gêné par le mobilier. Tous les détecteurs homologués sont fournis avec des instructions d’installation complètes.

Quel détecteur choisir ?
Il faut vérifier si un symbole d’homologation portant la référence EN50291 figure sur le détecteur afin de s’assurer qu’il répond aux exigences strictes de la norme européenne EN50291:2001 la plus récente. Il faut vérifier également qu’il porte le logo CORGI. Les détecteurs peuvent être alimentés par batterie et par piles, ou branchés directement sur secteur avec une batterie de secours et équipés de dispositifs d’interconnexion et de sortie à relais. Par exemple, Honeywell propose Le Détecteur de Monoxyde De Carbone (CO) H450EN. Cet appareil conjugue un prix abordable et des performances de référence avec la flexibilité nécessaire pour s’adapter à divers environnements domestiques, tels que les habitations, les mobile homes et les bungalows.
> Durée de vie pouvant aller jusqu’à 7 ans sans avoir à remplacer les pièces ou les piles
> Installation en moins de trois minutes sans avoir à percer de trous ni à effectuer de branchements, le détecteur de CO H450EN

Plus d’informations sur le site de l’Inpes
Morgane Boileau – Source : Honeywell

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 avril 2012