24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Assurer son prêt immobilier en étant malade, c’est enfin possible !

Trouver un assureur pour son prêt immobilier n’est pas une chose aisée. Une démarche qui s’avère encore plus compliquée pour les personnes malades. Pourtant, emprunter avec un risque aggravé de santé devient possible que vous souffriez d’une sclérose en plaques, d’un cancer, ou encore d’une maladie cardiaque. Suivez le guide.

Malade ou pas, tout prêt immobilier doit être assorti d’une assurance couvrant ce prêt. Sans assurance, votre prêt immobilier est impossible. Or, pendant longtemps, les banques imposaient aux futurs acquéreurs leurs assurances sur prêt. Et dans le cas des personnes malades, cela se soldait soit par un refus assurance de prêt, soit par une sur-taxe (parfois 500% du prix classique !). Résultat : nombre de malades étaient obligés d’abandonner leur projet d’achat immobilier.

Depuis la Loi Lagarde du 2 septembre 2010, « votre banque se doit d’accepter l’assurance de prêt de votre choix, dans le cadre d’un achat immobilier ou professionnel, pourvu que les garanties soient équivalentes ». Ainsi, libre à vous de trouver par vos propres moyens un organisme acceptant d’assurer votre prêt immobilier.

La solution : jouer la carte du courtier en assurances de prêt avec risques aggravés

Aujourd’hui, le plus simple et le plus efficace pour un futur propriétaire atteint d’une maladie, est de faire appel à un courtier en assurance. Si possible, choisissez un courtier spécialisé dans l’ assurance de prêt maladie. Ce dernier pourra ainsi vous faire bénéficier de son réseau d’assureurs spécialisés et vous obtenir les meilleurs prix. C’est le cas par exemple de JCG Finances, spécialisé dans la convention AERAS (Assurer et Emprunter avec un Risque de Santé).

Le fonctionnement est le même qu’avec un courtier assurances de prêt classique. Après lui avoir exposé votre projet immobilier, il se charge de contacter son réseau d’assureurs de prêts pour vous dénicher la meilleure offre d’assurance. Le courtier vous adresse alors un devis comparant le coût des différentes assurances possibles. Cette étape est totalement gratuite et sans engagement. Si (et seulement si) vous êtes intéressé par l’une des propositions, le courtier se chargera de monter votre dossier. Dans ce cas, vous ne le paierez qu’une fois l’acquisition de votre bien finie. Si vous n’avez retenu aucune de ses propositions, vous ne réglez rien.

Pour un devis gratuit, vous pouvez utiliser leur comparateur assurance de prêt en ligne. Avec cet outil très pratique, JCG Finances s’engage à vous apporter un devis dans les 24 heures en sélectionnant des garanties adaptées à vos besoins.

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 janvier 2013