Selon une enquête de l’UFC-Que Choisir (1), les prospectus à visée commerciale envahissent les salles d’attente des généralistes. L’association demande à la ministre de la Santé leur interdiction pour ne maintenir que les seuls messages d’information sur la santé.

L’association  a mené son enquête auprès de 672 cabinets médicaux de la mi-mai à la mi-juillet 2013. Résultats : ses enquêteurs ont récolté près de 3500 prospectus dans les salles d’attente. Ils ont relevé des dépliants dans pas moins de 59 % des cabinets médicaux visités, avec en moyenne 9 documents différents par cabinet. “L’analyse de ces brochures souligne l’emprise des intérêts commerciaux dans la documentation à disposition des patients”, estime l’association.

En effet, seuls 40 % des brochures émanent d’acteurs institutionnels (ex : Assurance maladie, autorités sanitaires) ou associatifs (ex : associations de patients, sociétés savantes des professionnels de santé). A l’inverse, 53 % des documents présents dans les salles d’attente des médecins servent directement des intérêts commerciaux : 20 % sont par exemple édités par des laboratoires pharmaceutiques, et 13 % par l’industrie agro-alimentaire. “On y trouve par ailleurs de nombreuses publicités pour des établissements thermaux, des sociétés de service à la personne ou encore des produits d’hygiène”, indique l’UFC-Que Choisir.

Selon elle, “la publicité avance trop souvent masquée, sous l’apparence trompeuse de documents d’information sur la santé”, dénonce l’association. L’enquête montre ainsi que seuls 29 % des documents commerciaux affichent ouvertement leur vocation publicitaire, quand 71 % d’entre eux la masquent derrière une apparente mission d’information (par exemple sur le cholestérol pour une marque de margarine, ou sur la déficience auditive pour un distributeur d’audioprothèses). “Certains laboratoires trouvent là une possibilité de contourner l’interdiction de la publicité touchant les médicaments remboursables”, souligne l’UFC.

Face à ce constat, l’UFC – Que Choisir demande ainsi  à la Ministre de la Santé d’y interdire les prospectus commerciaux, pour ne maintenir dans les salles d’attente que les seuls messages d’information sur la santé, en la réservant aux seuls acteurs institutionnels.

(1) Résultats complets disponibles dans les numéros de janvier de Que Choisir et de Que Choisir Santé

A Lire également

Diane 35 : l’agence du médicament demande aux prof... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a demandé vendredi aux prescripteurs de "cesser d'initier ou de renouvele...
Tabac : Yvan Attal réalise un spot contre la cigar... Aujourd’hui, 40% des fumeurs de 12 à 25 ans sont déjà dépendants du tabac. Droits des Non-Fumeurs lance son nouveau film publicitaire réalisé gracieus...
Fast-food : la pub choc contre McDonald’s Le groupe de restauration rapide américain a du mal à digérer cette publicité diffusée jeudi 16 septembre à Washington. Ce spot réalisé par un groupe ...
Les médecins en France : toujours des inégalités r... Selon l'Atlas de la démographie médicale française 2010 qui vient d’être publié par le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), les inégalités...
VIH-SIDA : la prescription préventive du Truvada® ... La prescription du Truvada® en traitement préventif du VIH-SIDA par les médecins qui exercent dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et...
Sécu : qui sont les plus gros fraudeurs ? Selon un rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude sur les arnaques à l’Assurance maladie, 149,4 millions d’euros de fraudes ont ...
Assurance maladie: la feuille de soins papier coût... Le but est de faire passer à la carte Vitale les médecins qui s'y refusent encore. 200 millions d'économies à la clé. Le tarif pour les médecins qui r...
Google, un outil incontournable pour les patients&... Selon le baromètre« Web et Santé » Hopscotch-Listening Pharma, 96% des médecins interrogés utilisent le moteur de recherche Google pour chercher de l’...
SOS Médecins poursuit son mouvement ce lundi SOS Médecins France a annoncé sa décision de poursuivre son mouvement de suspension d’activité pendant la journée de lundi 26 janvier 2015 jusqu’à 20h...
Déserts médicaux : le ministère de la Santé prend ... Marisol Touraine, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé de nouvelles pour faire face aux déserts médicaux. Concrètement, pour in...
Les médecins ont perçu en moyenne 4 215 euros de p... Selon un point de l’Assurance Maladie, le bonus de rémunération versé aux médecins et lié notamment au suivi des pathologies chroniques, à la prescrip...
Médicaments génériques: la mention « non substitua... Selon une enquête BVA (1), réalisée pour le Gemme, association qui réunit 12 industriels du médicament générique, les médecins généralistes utiliserai...
Médecins : les dépassements d’honoraires toujours ... Selon une étude de l’Observatoire citoyen des restes-à-charge en santé*, plus de 2,8 milliards d’euros ont été facturés en 2014 aux patients au-delà d...
28% des actes médicaux ne seraient pas justifiés s... Un sondage TNS pour la Fédération hospitalière de France (FHF), relayé mercredi 4 juillet par Le Figaro, montre que seuls 72% des actes médicaux prati...
La généralisation du tiers payant chez les médecin... Dans une entretien accordé au quotidien Libération, la ministre de la Santé a présenté les mesures de la stratégie nationale de santé qu’elle doit pré...
Autisme : un diagnostic parfois difficile à poser Selon un sondage OpinionWay réalisé pour Autisme France et Autistes Sans Frontières, le corps médical sous-estimerait  le nombre d’enfants touchés. ...