La forte amplitude des marées va découvrir des gisements naturels de coquillages. Leur consommation peut présenter des risques pour la santé (troubles digestifs, parfois troubles neurologiques…), en particulier du fait de la capacité des coquillages à concentrer notamment des bactéries, des virus ou du phytoplancton toxique pouvant être présents dans la mer.

Suite aux différents évènements météorologiques récents, les prélèvements effectués dans le cadre de la surveillance du littoral ont montré la contamination de l’eau et de coquillages de certaines zones du littoral.

Aussi, afin de profiter de la pêche à pied des coquillages dans les meilleures conditions de sécurité et à l’occasion des grandes marées, la Direction Générale de la Santé rappelle aux amateurs de pêche à pied quelques précautions d’usage :

1/ Choisir le site :
– s’informer sur la qualité des sites auprès de la mairie, de la Direction des territoires et de la mer du département, de la Direction départementale de la protection des populations ou de l’Agence Régionale de Santé ;
– respecter les interdictions temporaires ou permanentes fixées par arrêtés municipaux ou préfectoraux qui peuvent toucher toutes les catégories de zones [plus d’infos] ;
– vérifier au préalable que le lieu qu’ils ont choisi n’est pas déconseillé (égouts, ports, zones de mouillage).

2/ Pêcher les coquillages avec soin :
– pêcher des spécimens vivants et en bon état (éliminer les coquillages dont la coquille est ébréchée ou ouverte et ceux dont l’odeur est suspecte);
– les laver et les rafraîchir à l’eau de mer pendant la pêche.

3/ Consommer sa récolte en respectant certains principes :
– laver soigneusement les coquillages récoltés ;

– les conserver vivants jusqu’à leur préparation en les plaçant au réfrigérateur (4°C maximum) et sans dépasser la journée ;
– consommer rapidement les coquillages ramassés (toujours le jour même) ;
– quel que soit le mode de préparation culinaire, un coquillage issu d’une zone contaminée ne doit pas être consommé. La cuisson des coquillages ne permet pas d’éliminer tous les risques notamment ceux liés aux toxines de phytoplancton .

Enfin, la consommation de coquillages récoltés par pêche à pied de loisir est déconseillée à certaines personnes (femmes enceintes, jeunes enfants, personnes immunodéprimées, personnes âgées, …).

Source : Ministère de la santé

A Lire également

Stéphane Guillon et son supermarché bio Stéphane Guillon marché bio envoyé par horsesrings. - Plus de vidéos fun. Idée du jour pour débuter la journée avec le sourire : (re)visionnez gra...
Manger en famille rendrait les enfants plus heureu... Des chercheurs britanniques viennent de dévoiler la recette du bonheur. Selon une étude, les enfants seraient plus heureux lorsqu'ils dînent en famill...
Comment faire des scoubidous à 2 ou 3 fils ? Un loisir créatif que nous avons toutes réalisées enfant : les scoubidous ! Mais, voilà, les années passent… comment on fait déjà des scoubidous à 2 o...
Effet bonne mine : optez pour un fluide hydratant ... L’hiver est long... Besoin de retrouver des sensations de fraîcheur sur votre peau et d’en finir avec le teint pâle ? Profitez de la texture légère d’...
Vous rêvez d’une vie de château ? Offrez-vous votr... Réservation de restaurant, achat de place de théâtre, ou encore quel film aller voir ce film… Vous aussi, découvrez l'univers de la conciergerie privé...
Emploi développement durable : le classement des r... AnnuaireGreen.com recense les entreprises spécialisées dans le Développement Durable et le Bio. Logique donc qu’il présente la "Green Carte des profe...
Spa : se relaxer tout en jouant la carte de la bio... Eté spécial « week-end biodiversité » à l’éco-hôtel Spa Yves Rocher : dans le potager comme dans la prairie fleurie, dans l’assiette comme dans le spa...
Le manque de sommeil ferait manger davantage et pl... Une étude publiée mardi par la revue britannique Nature Communications montre que le manque de sommeil mènerait à manger en plus grande quantité mais ...
Allergie alimentaire : pizzas et tartes sans glute... 1 personne sur 100 est intolérante au gluten. Lasagnes, cakes, tartes, pizzas et pâtes à tarte… les premiers « plats tout prêt » sans gluten et frais ...
Vin Bio : une garantie contre les pesticides ? Dans son dossier du mois d’octobre, le magazine Que Choisir dévoile ses résultats sur les traces de pesticides dans un échantillon de 92 bouteilles de...
2 nouveaux pains bio chez Baguépi L'enseigne de boulangerie Baguépi proposera dès le mois de mars prochain 2 nouveaux pains : le pavé Bio de campagne et le multicéréales et graines Bio...
Manuel : “Les premiers repas bio de mon bébé... De la mise au sein aux premières purées et compotes, les interrogations sont nombreuses. Comment s’y prendre pour donner à son enfant toutes les chanc...
Le t-shirt “k-ré-ment” bio pour homme Un T shirt "carrément" orange et fun, pour vous messieurs; le tout en coton bio et issu du commerce équitable (signé Monsieur Poulet). La boutiqu...
Aronia, le nouveau superfruit bio Originaire d’Amérique du nord et d’Europe de l’est, l'aronia est une petite baie noire aux nombreuses vertus. Aujourd’hui reconnue comme l’un des frui...
Des soins visage bio au pétale de fleur de safran Mesdames, une nouvelle astuce beauté rien que pour vous : la gamme de soins pour le visage "Kesari" à base de pétale de fleur de safran. Senteur et fl...
Et la viande bio dans tout ça ? La Quinzaine du Printemps Bio démarre dans 6 jours. Fruits et légumes, crèmerie, pain, vin, mais aussi produits d’entretien ou encore cosmétiques : dé...