Médicaments sur internet : attention, danger !De nombreux sites Internet proposent la vente en ligne de médicaments, et certains d’entre eux proposent de fournir sans ordonnance des médicaments qui ne peuvent être légalement délivrés que sur prescription médicale. Mauvais usage, absence de contrôle ou encore contrefaçon, le danger est grand pour votre santé. 

L’achat sur internet d’un médicament, normalement obtenu sur prescription médicale, favorise le risque de mauvais usage. Ce médicament n’est pas forcément adapté, il peut être même contre-indiqué ou provoquer des interactions médicamenteuses dangereuses pour la santé. Le risque d’un usage inapproprié est d’autant plus élevé que les informations fournies sur les sites Isont le plus souvent incomplètes ou mal traduites, et mentionnent rarement l’ensemble des indications, contre-indications et précautions d’emploi. Les indications qui figurent sur ces sites ne peuvent se substituer ni à la prescription et à l’avis du médecin lors de la consultation médicale, ni aux informations orales du pharmacien lors de la délivrance de ce type de médicament.

Attention aux contrefaçons

Les médicaments achetés sur Internet, même lorsqu’ils sont proposés sous un nom connu, ne sont pas toujours ceux qui ont fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. Les circuits de distribution utilisés pour la vente de médicaments sur Internet ne font, généralement pas partiede la chaîne pharmaceutique régulièrement contrôlée par les autorités sanitaires. Dans ces conditions, ni la qualité, ni les conditions de fabrication et de conservation des médicaments achetés sur Internet ne peuvent être garanties.

Les médicaments achetés sur Internet peuvent aussi faire l’objet de contrefaçons, phénomène croissant dans le monde et émergeant dans certains pays d’Europe, notamment à l’Est. Les médicaments contrefaits sont susceptibles -au mieux- de ne pas contenir de principe actif, d’en contenir une dose insuffisante, ou encore de contenir un principe actif différent de celui indiqué. Ils peuvent également renfermer des impuretés et des substances dangereuses pour la santé.

On peut également se procurer sur des sites Internet, des produits qui n’ont pas été soumis à l’évaluation des autorités sanitaires, comme par exemple ceux contenant de la DHEA. Parmi les produits proposés à la vente sur Internet, certains relèvent de l’escroquerie. Ces produits revendiquent en effet une efficacité, sans aucun effet indésirable, dans le traitement de maladies graves, alors qu’ils ne présentent aucun intérêt thérapeutique. Les descriptifs utilisant un registre superlatif, voire irréaliste, doivent inspirer une extrême méfiance.

A Lire également

Deux tiers des automobilistes ont déjà eu un probl... Un sondage* réalisé pour l’association Prévention Routière et le laboratoire MSD France révèle que deux automobilistes sur trois reconnaissent avoir e...
Les médicaments contenant de la codéine désormais ... Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a signé le 12 juillet 2017 un arrêté à effet immédiat inscrivant tous les médicaments contena...
Hôpital: faciliter la vie des patients avec le dos... Urgences, consultation ou hospitalisation, bientôt un dossier informatique suivra le patient du CHR d'Orléans partout. La fin du dossier papier c'est ...
Médicaments sur Internet : les Français de plus en...  30% des Français seraient  prêts à acheter leurs médicaments en ligne, contre 13% en 2012. Selon un baromètre IFOP réalisé pour le groupe PHR, la par...
Médicaments: un nouveau symbole pour repérer les p... À partir de septembre 2013, un triangle renversé figurera sur la notice de certains médicaments commercialisés sur le marché de l’UE, à la suite d'un ...
Lunettes et lentilles sur internet : “des pr... En facilitant le recours à la vente en ligne de lunettes et de lentilles, le projet de loi Consommation pourrait permettre "des économies substantiell...
Médicaments homéopathiques : faut-il y croire ? Les médicaments homéopathiques bénéficient en France d’un statut officiel depuis 1965. Ils sont inscrits à la Pharmacopée française et remboursables à...
L’eau du robinet « globalement de bonne qualité » ... La Direction générale de la Santé (DGS) vient de publier un rapport sur la qualité de l’eau du robinet en France. Selon les données de l’année 2012 du...
Médicaments: la revue Prescrire publie son Palmarè... La revue médicale indépendante vient de publier son palmarès annuel des médicaments. Pour l'année 2015, Prescrire prime trois anciens médicaments mais...
Médicaments : un site internet européen sur les ef... L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de mettre en ligne un site internet d'information sur les effets secondaires des médicaments autorisés d...
Médicaments : l’Europe veut clarifier l’info... Le 11 octobre dernier, la Commission européenne a adopté des propositions modifiées clarifiant l’information que les laboratoires pharmaceutiques peuv...
Sida: où en est la recherche de nouvelles thérapie... Alors que le Sidaction se déroule cette année du 30 mars au 1er avril, les entreprises du médicament font l'état des lieux sur la recherche de nouvell...
Le Palmarès des 50 médicaments les plus recherchés... Le portail de vente en ligne de produits de santé 1001Pharmacies.com a révélé lundi  les résultats de son premier "baromètre sur le classement des méd...
Homéopathie: 36% des Français utilisent régulièrem... Selon une enquête d'opinion réalisée par l'institut Ipsos pour le laboratoire Boiron, 36% des Français déclarent utiliser "de temps en temps" ou "très...
Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg : attention... L’Afssaps attire l’attention sur le risque de confusion entre deux médicaments, Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg, dont la présentation en compri...
Contrefaçon de médicaments : 77% des Européens ne ... Seulement 20% d’Européens associent contrefaçon et médicaments et 77% déclarent ne pas être suffisamment informés. Des résultats qui sont issus d'une ...