Médicaments: l’industrie pharmaceutique et Interpol s'associent contre la contrefaçonInterpol et 29 des plus importants laboratoires pharmaceutiques du monde, dont Sanofi, GSK ou encore Roche ou Pfizer, ont conclu un accord pour trois ans, d’un montant de 4,5 millions d’euros, pour la création du Programme Interpol sur la criminalité pharmaceutique. Une part essentielle du programme a pour objet de sensibiliser le public aux dangers des faux médicaments.

Le programme sera axé sur la prévention de toutes les formes de criminalité pharmaceutique, notamment de la contrefaçon de médicaments génériques et de marque, ainsi que sur l’identification et le démantèlement des réseaux de criminalité organisée associés à cette activité illicite, qui génère chaque année des profits se chiffrant en millions de dollars.

Une part essentielle du programme a pour objet de sensibiliser le public aux dangers des faux médicaments, en particulier les acheteurs de médicaments sur Internet. L’Organisation mondiale de la santé estime en effet que dans plus de 50 % des cas, les médicaments achetés sur des sites Internet illégaux dissimulant leur adresse physique sont des produits de contrefaçon.

En 2012, l’Opération Pangea V – une initiative soutenue par INTERPOL, visant à déstabiliser les réseaux de criminalité organisée responsables de la vente illicite de médicaments sur Internet, et à laquelle participent 100 pays – a abouti à quelque 80 arrestations et à la saisie, dans le monde entier, de 3,75 millions de médicaments potentiellement mortels d’une valeur totale de 10,5 millions d’USD.

Le programme alliera formation, renforcement des capacités et actions de répression ciblées, afin de sensibiliser au problème et également de déstabiliser et démanteler les réseaux de criminalité organisée impliqués dans divers types d’infractions pharmaceutiques tels que la contrefaçon, la vente illicite ou le détournement.

“Du sirop de contrefaçon contre la toux et d’autres médicaments contenant du diéthylène-glycol ont été la cause de huit empoisonnements de masse à travers le monde, dont un survenu en 2006 au Panama qui a fait plus d’une centaine de morts, parmi lesquels de nombreux enfants. En 2012, au Pakistan, quelque 109 patients atteints de maladies cardiaques sont morts après avoir absorbé un faux médicament”, rappelle Interpol dans un communiqué.

La criminalité pharmaceutique recouvre la fabrication, le commerce et la distribution de médicaments et de dispositifs médicaux faux, volés ou illicites. Elle englobe la contrefaçon et la falsification de produits médicaux, leur conditionnement et la documentation associée, ainsi que le vol, la fraude, le détournement, la contrebande, le trafic et le blanchiment de fonds liés à ces infractions.

Source : Interpol

A Lire également

Comsommation de médicaments: la France n’est... Selon une étude réalisée par le LIR, association qui regroupe 16 laboratoires pharmaceutiques internationaux, la consommation française de médicaments...
La vente en ligne de tous les médicaments sans ord... Près de 10.000 médicaments sans ordonnance seront autorisés à la vente sur internet à partir du 1er mars 2013. En effet, le Conseil d'Etat a décidé je...
Grippe : le seuil épidémique franchi la semaine de... Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, la grippe vient de franchir le seuil épidémique la semaine dernière. Le nombre de syndromes grip...
Participation d’un enfant à un essai cliniqu... Le Leem (Les Entreprises du Médicaments) propose sur son site internet une brochure destinée aux parents qui fait le point sur la participation d'un e...
MEDI’RAPPEL®, une appli pour ne pas oublier la pri... L'application mobile MEDI’RAPPEL® a été conçue pour aider les patients à ne pas oublier la prise de leurs médicaments ou celle de leurs proches. A sav...
Cancers pédiatriques : un essai qui vise à doubler... Financé par l’Institut national du cancer, l’association Imagine for Margo et promu par Gustave Roussy, l’essai européen AcSé-ESMART a été officiellem...
L’envoi de SMS aux patients aide au suivi des trai... Une étude publiée en février 2013 par la revue « international journal of cardiology » conduite par le service de cardiologie de la Timone en collabor...
Une campagne d’information sur la vente de médicam... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mardi le lancement d’une campagne d’information sur la vente en ligne de médicaments. Objectif : ...
Médicaments : la consommation d’antibiotique... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mercredi qu'elle souhaitait « réduire de 25 % la consommation globale d’antibiotiques et faire pa...
Marisol Touraine défavorable à la vente de certain... Marisol Touraine, la ministre de la santé, a déclaré mercredi être toujours défavorable à une éventuelle autorisation de la vente de certains médicame...
Achat de médicaments sur Internet : à qui faire co... Le ministère de la santé rappelle les grandes lignes de la nouvelle réglementation concernant la vente de médicaments sur Internet. Un commerce qui es...
Vente en ligne de médicaments : quelles précaution... Marché en plein essor, la vente de médicaments en ligne peut réserver sur certains sites de mauvaises surprises aux internautes. Selon l’OMS, environ ...
Le Primpéran® contre-indiqué chez les moins de 18 ... L’Afssaps a décidé de contre-indiquer le Primpéran® (métoclopramide ) et ses génériques chez les moins de 18 ans. Une décision prise après avoir procé...
UFC-Que Choisir demande le retrait de huit médicam... Alors que la publication par l’Afssaps de la liste de 77 médicaments placés sous surveillance a semé le trouble chez de nombreux patients, l’UFC–Que C...
Armoire à pharmacie : pour qui, pour quoi, jusqu’à... Les  7 règles d’or relatives à l’armoire à pharmacie et aux médicaments que vous conservez dans votre maison. Source : www.leem.org
Médicaments : la base de données publique sur inte... Composition et substances actives, conditions de prescription, indications ou encore prix de vente public... A partir du 1er octobre 2013, le ministèr...