L’Etat français cherche à faire des économies. Selon une étude de la Coordination Interministérielle *, le vélo pourrait permettre réaliser un bénéfice net estimé entre 151 à 188 millions d’euros ! Explications.

En enfourchant son vélo plutôt que de monter en voiture, 145 décès seraient directement évités. Au-delà de ce constat humain, l’étude démontre que ce mode de transport permettrait de réaliser des économies de santé (traitements et hospitalisations liés au diabète de type 2, aux maladies coronariennes, aux cancers…), de diminuer la pollution (7 000 tonnes de CO2 et 1 000 kg de particules fines évitées), de réduire les nuisances sonores (travaux d’insonorisation, traitements des symptômes…)… Le bilan économique se situerait entre 151 à 188 millions de bénéfices nets ! A l’inverse, la voiture reste un moyen de transport coûteux (27 centimes le kilomètre pour les trajets courts selon une étude de la Fédération nationale des Associations des Usagers de transports) et nuisible à notre environnement et notre santé.

Le vélo anti-pluie

vélo anti pluieIl est vrai que pédaler sous la pluie peut encore en freiner plus d’un. Pourtant, les technologies avancent et créent de plus en plus de solutions pratiques pour se protéger des intempéries à vélo. Le Roofbi est un parfait exemple. Il se monte en moins de 3 minutes chrono sur la plupart des vélos. Sa forme et son tissu s’adapte en fonction du vent, sans jamais faire voile et sans gêner la conduite. La preuve en vidéo :

M.B. Source : * étude de la Coordination Interministérielle pour le Développement de l’Usage du Vélo – décembre 2013
Roofbi : Disponible encore pour quelques jours au prix de 98 € (jusqu’au 31/01/2014) sinon 118 € en 4 coloris (vert, rose fuchsia, blanc cassé et gris clair) sur www.roofbi.com