Urgences, consultation ou hospitalisation, bientôt un dossier informatique suivra le patient du CHR d’Orléans partout. La fin du dossier papier c’est l’assurance pour le patient que chaque médecin rencontré, quelle que soit sa spécialité, a connaissance de son histoire sanitaire. Ce gain de temps commencera dès la prise de rendez-vous qui pourra s’organiser par internet.

Le dossier patient partagé informatisé (DPPI) centralise l’ensemble des informations du patient dans un réceptacle unique : conclusions d’examens, comptes-rendus opératoires, traitements, interventions médicales ou paramédicales… Il retrace ainsi l’histoire sanitaire du patient et le suit pendant ses hospitalisations et de son parcours de santé au sein du CHR d’Orléans. Les informations sont mises à jour en temps réel et consultables à tout moment par l’ensemble des services.

Ce partage instantané des informations améliore la coordination de la prise en charge pluridisciplinaire et répond parfaitement aux besoins des patients souffrant de plusieurs pathologies ou de maladies chroniques.

Cette coopération facilitée s’étendra au-delà du CHR dès 2013. Le DPPI sera alors en interopérabilité avec le dossier pharmaceutique, enrichi des informations sur les médicaments pris par le patient. Parallèlement, les médecins de ville recevront dans les meilleurs délais des comptes rendus spécifiques par une connexion web sécurisée, en préfiguration du Dossier Médical Personnel.

Un ensemble d’outils informatiques de communication et de gestion au bénéfice des patients

La mise en place du DPPI s’accompagne d’un bouquet d’applications fonctionnelles, simples et en adéquation avec les pratiques. Toutes convergent pour fluidifier le parcours de soins et faciliter la vie des patients : Ainsi, dès décembre 2012, les patients auront la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne. Consultation ou examen médico-technique, le patient connaitra les disponibilités, programmera lui-même la date et l’heure du rendez-vous, puis recevra une confirmation par courrier, mail ou sms, avec les formalités et pré-requis à satisfaire.

Moins d’attente au niveau des urgences. En amont, la visibilité des arrivées par le SAMU et, en aval, la connaissance en temps réel de la disponibilité des lits rendront plus rapide la prise en charge des patients.

Enfin, pour mieux accueillir le patient hospitalisé, gérer au plus près ses mouvements, ses repas, le service téléphonique… les professionnels du CHR disposeront en temps réel d’une information fiable sur l’occupation des lits.

Olivier Boyer, directeur général du CHR d’Orléans, précise : « Le nouvel hôpital dont l’ouverture complète est prévue en 2015 n’offrira pas uniquement un lieu de travail et d’accueil moderne mais également une organisation des soins novatrice dont la performance sera mise au profit du temps clinique passé auprès des patients ».

Source : CHR d’Orléans
Site : http://www.chr-orleans.fr/

A Lire également

Touchers intimes sur patients endormis : un rappor... La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé le lancement d'une enquête afin de mettre un terme aux touchers vaginaux et rectaux sans consente...
Achat de médicaments sur Internet : à qui faire co... Le ministère de la santé rappelle les grandes lignes de la nouvelle réglementation concernant la vente de médicaments sur Internet. Un commerce qui es...
Médecins, dentistes : 8 Français sur 10 satisfaits... Près de huit Français sur dix déclarent être satisfaits de la qualité des soins des médecins et dentistes en 2013, selon les résultats du dernier baro...
Cinq mesures annoncées pour favoriser les soins pa... Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée des Aînés, s’est rendue à Guyancourt (Yvelines) pour annoncer des mesures dans la cadre du Programme de développ...
Violences à l’hôpital : une hausse de 38 % entre 2... L'observatoire national des violences en milieu hospitalier (ONVH) a dressé son bilan pour l'année 2009. Celui-ci fait état d'une augmentation de 38 %...
80% des Français craignent la vente de médicaments... Alors que depuis le 1er mars dernier, le gouvernement français autorise les pharmacies à vendre en ligne tous les médicaments non soumis à Prescriptio...
Nouvel « espace des usagers » à l’hôpital Alors que le Ministère de la santé vient d'annoncer qu'il placera l'année 2011 sous le signe des patients et de leurs droits, le Centre Hospitalier Un...
Infections nosocomiales : le cuivre pour protéger ... Une 1ère en France : l’hôpital de Rambouillet a inauguré vendredi ses équipements en cuivre pour lutter contre la prolifération des bactéries multi-ré...
80% des Français redoutent la vente de faux médica... Un sondage Groupe Pasteur Mutualité/Viavoice (1) sur« Les Français et la vente de médicaments en ligne » révèle que 80% des Français craignent d'achet...
Maladies nosocomiales : le cuivre s’installe... Poignées de porte, barres de lits, mains courantes, plaques de propreté en cuivre et alliages de cuivre... Le Centre Hospitalier de Rambouillet vient ...
Grippe : le pic épidémique franchi dans la plupart... Environ 2,5 millions de personnes ont été touchées à ce jour par la grippe saisonnière depuis le début de l’épidémie. Le pic épidémique est franchi da...
Urgences : pour sept patients sur dix, les soins d... Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), l’accueil et l’orientation aux urgences se r...
Les champions d’Europe Yohann Diniz et Mahié... Dans le cadre du mois "Reims à toutes jambes", les deux champions d'Europe d'athlétisme, Yohann Diniz et Mahiédine Mekhissi, sont venus à la rencontre...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Bisphénol A : La Ligue contre le cancer lance une ... La Ligue contre le cancer veut « dire stop au Bisphénol A » et lance ce mercredi sur internet une pétition pour obtenir son interdiction, "en applicat...
Ostéoporose : quels sont les facteurs de risque ? Dans le monde, on enregistre une fracture due à l'ostéoporose toutes les 20 secondes ! Trop de femmes encore ne se sentent pas concernées par l'ostéop...